Les panneaux d'aggloméré sont-ils nocifs pour la santé?

Les panneaux d'aggloméré sont-ils nocifs pour la santé?

Photo: Hanssens Spanten

À l'heure actuelle, des matériaux comme les plaques d'aggloméré et le MDF sont largement utilisés dans la construction résidentielle et l'aménagement intérieur, de par leur facilité de mise en œuvre et leur faible coût. Et pourtant l'on entend souvent dire que ces panneaux sont nocifs pour la santé. Mais est-ce bien vrai?

Les panneaux d'aggloméré sont constitués d'un mélange de copeaux de bois et/ou fibres de lin et de la colle, le tout comprimé à très haute pression. Le MDF est la version améliorée du panneau d'aggloméré haute densité, comprimée à très haute pression et très haute température. Le problème tient au fait que ces panneaux sont généralement fabriqués avec de la colle contenant du formaldéhyde. Il ressort d'une étude qu'il arrive que ce formaldéhyde se libère du produit fini au travers d'éléments non finis, de trous ou de dommages occasionnés au panneau. Le formaldéhyde est un gaz dangereux incolore qui dégage une odeur âcre qui peut provoquer des irritations aux yeux et aux voies respiratoires. Il peut également provoquer maux de tête, irritations cutanées et affections respiratoires.

Limiter la quantité de formaldéhyde

Il est conseillé de limiter l'utilisation de panneaux contenant du formaldéhyde et de les remplacer par des panneaux pauvres en formaldéhyde ou simplement par des panneaux en bois ou à base de résine naturelle. Les panneaux OSB, tri- et multiplex contiennent en général peu de formaldéhyde et les panneaux hardboard ou en bois laminés sont généralement fabriqués avec très peu voire aucune colle, de sorte que la libération de formaldéhyde est faible. Il existe sur le marché des fournisseurs de panneaux MDF ou agglomérés à faible émission. L'Organisation mondiale de la Santé préconise l'utilisation de matériaux présentant une émission maximale de 0,05 ppm. Il est en outre important de bien ventiler.

En tout cas, veillez à réduire au minimum la quantité de panneaux agglomérés ou MDF dans votre maison. Une règle à respecter : n'utilisez pas plus de trois-quarts de mètre carré de panneau aggloméré par mètre cube de volume. Les émissions de formaldéhyde peuvent être réduites de moitié en posant une couche de matière synthétique, de laque (pas de peinture à base d'eau qui n'est pas étanche à l'air) ou de plaquage. Dans ce cas également, informez-vous bien de la composition des produits utilisés, car le pvc par exemple contient du phénolformaldéhyde, qui a également un effet irritant.

Il existe dans la maison d'autres sources d'émission de formaldéhyde: les revêtements de sol, les nouvelles tentures, un chauffe-eau qui fonctionne mal et la fumée de cigarette. Les anciens panneaux contiennent généralement plus de formaldéhyde que les nouveaux. D'autre part, l'émission de formaldéhyde diminue avec les années. Après 4 à 5 ans, l'émission de formaldéhyde est en effet réduite de moitié. En outre, les plantes d'intérieur sont également connues pour absorber les substances nocives contenues dans l'air.

Conclusion: c'est vrai que les panneaux contenant une colle à base de formaldéhyde, comme l'aggloméré et le MDF, peuvent être nocifs pour la santé lorsqu'ils sont présents en grande quantité dans la maison. Évitez donc de placer ces matériaux dans la maison et ventilez suffisamment.

Tous les articles sur intérieur

Toutes les infos sur intérieur se trouvent ici

Commandez de la documentation gratuite

Découvrez toute la documentation gratuite