Éclairage de la salle de bain : du plan d’éclairage à la finition

Éclairage de la salle de bain : du plan d’éclairage à la finition

Un bon éclairage de salle de bain commence par un bon plan d’éclairage. Pour dessiner celui-ci, il convient de commencer par tout mettre sur papier : les différents types d’éclairage, l’intensité des éclairages et l’emplacement des points lumineux. Et comme l’électricité et les pièces d’eau ne font pas bon ménage, il est important de choisir des armatures qui pourront correctement protéger les sources lumineuses. Mais comment traduire ces points importants en pratique ? Nous avons demandé à Bas Temmermans, mieux connu sous le nom de « Superbricoleur Bas » de l’émission de télévision Eerste Hulp Bij Linkerhanden, d’éclairer notre lanterne.

Le plan d’éclairage

Photo: Lambrechts
Photo: Levis
Photo: Lambrechts

Chose bien commencée est à demi achevée. Et un bon plan d’éclairage est la première étape. Sur ce plan, vous allez dessiner la position des différents points lumineux et leurs armatures. Pour cela, adressez-vous à un conseiller en éclairage ou à un architecte d’intérieur qui pourra dresser un plan d’éclairage en fonction de vos desiderata et de votre budget. Si vous voulez vous lancer vous-même, sachez que la clé réside dans un bon équilibre entre éclairage général, éclairage fonctionnel et éclairage d’appoint et dans le choix d’intensités appropriées. L’article 'Aménager la salle de bain ? Qu’en pense l’architecte d’intérieur?' qui fait intervenir l’architecte d’intérieur Karla Hennes vous mettra sur la voie.
« Dans l’aménagement de votre salle de bain, vous devez savoir ce que vous allez placer où », intervient le Superbricoleur Bas. « C’est en effet important pour le placement de vos conduites d’électricité. Récemment, quelqu’un m’a demandé ce que je pensais de ses murs plafonnés. Très beaux et très lisses, ai-je répondu, mais où sont tes prises de courants et tes interrupteurs ? Il ne les avait pas prévus sur le plan et les a donc oubliés. Pour éviter ce genre de situation, il est utile de dessiner un plan ou de tout dessiner sur les murs. »
Si vous avez l’intention d’installer vous-même l’électricité, alors ne manquez pas notre article 'Pratiquer une saignée dans un mur et la reboucher'.

Quel type d’éclairage et où le placer ?

L’éclairage général, une lampe de plafond ou des spots halogènes, assurent l’éclairage de base de votre salle de bain. Le Centre Scientifique et Technique de la Construction, CSTC, recommande dans son « Guide pratique et technique de l'éclairage résidentiel » une intensité lumineuse moyenne de 200 lux pour la salle de bain.
Outre un éclairage général, il est important de prévoir un éclairage d’appoint pour le miroir. En effet, vous avez toujours besoin d’une bonne lumière à cet endroit pour vous raser ou vous maquiller correctement. « Je remarque que le câble prévu pour l’éclairage du miroir est souvent mal placé. C’est dû au fait que lors de l’installation de l’électricité, on ne sait pas encore quel meuble de salle de bain sera placé. Pour faire au mieux, placez le câble à un endroit logique et mûrement réfléchi, de sorte qu’il soit bien placé pour la plupart des miroirs et armatures disponibles sur le marché », conseille Bas.

Éclairer, pas éblouir

Évitez les risques d’éblouissement. Pour les éclairages d’appoint, vous avez le choix entre placer une source lumineuse au-dessus ou sur les côtés du miroir. L’avantage de cette dernière option est qu’elle ne projette pas d’ombre sur le visage, pour autant que les sources lumineuses soient placées à hauteur des yeux. Le CSTC conseille une intensité de 300 à 500 lux pour ces éclairages d’appoint.

Protéger contre l’eau

Les armatures remplissent différentes fonctions, mais l’aspect de protection dans les pièces d’eau est certainement le plus important. Les sources lumineuses sont exposées à un air humide, à la vapeur d’eau et aux éclaboussures. Choisissez dès lors des armatures correspondant à la classification IP (International Protection) appropriée. Celle-ci comporte deux chiffres : le deuxième indique la résistance à l’eau, c’est donc celui-ci qui nous intéresse le plus dans ce contexte. Ce chiffre indique si une armature protège suffisamment la source lumineuse contre l’eau. Le Règlement général des Installations électriques (RGIE) répartit la salle de bain en quatre volumes, en fonction de la proximité d’une baignoire, d’un lavabo ou d’une douche. Chaque volume est régi par des prescriptions IP spécifiques différentes.

  • Volume 0 : dans le volume 0, tous les appareils d’éclairage alimentés par une tension inférieure ou égale à 12 V requièrent un indice de protection IPX7. Pour les appareils alimentés avec une tension inférieure à 6 V, il n’y a pas de prescription particulière.
  • Volume 1 : ici non plus, pas de prescription particulière pour les appareils alimentés par une tension inférieure à 6 V. Pour les appareils dont le courant est généré par une tension supérieure ou égale à 12 V, l’indice IPX4 est requis, au minimum.
  • Volume 2 : si les appareils sont alimentés par une basse tension, l’indice IP minimum est le X4. Et vous devez placer tous les autres appareils à une hauteur minimale de 1,6 m.
  • Volume 3 : si le point lumineux est alimenté par une tension de 230 V, l’indice de protection IPX1 est alors obligatoire. Il n’y a pas d’obligations pour les très basses tensions.
 Indice de protection IP
IPX0Pas de protection
IPX1Protection contre les gouttes d’eau
IPX2Protection contre les gouttes d’eau à un angle de 15 degrés
IPX3Protection contre la pluie
IPX4Protection contre les projections d’eau
IPX5Protection contre les jets d’eau
IPX6Protection contre les jets d’eau puissants
IPX7Protection contre l’immersion
IPX8Protection contre l’immersion permanente

Maintenant que le plan et les dessins sont prêts, c’est le moment de se retrousser les manches et de se mettre au travail. Superbricoleur Bas vous donne d’emblée quelques conseils pratiques.

Placer des armatures sur du carrelage

Photo: Westvlaams Tegelhuis

« Il n’est pas toujours simple de placer des armatures sur du carrelage. Dans le cas de carrelage mural classique, le degré de difficulté est acceptable, mais s’il s’agit de carrelages en pleine céramique, c’est déjà moins évident. Avec une simple mèche à pierre, vous parviendriez à peine à les percer. Il vous faut donc une mèche à pierre refroidie à l’eau. C’est aussi éventuellement possible avec une foreuse à air comprimé, mais soyez particulièrement vigilant pour ne pas casser le carrelage. Ne poussez pas trop fort et, si possible, refroidissez à l’eau. Pour ne pas dévier du point où vous forez, il peut être pratique de coller un petit morceau de bande adhésive pour que la foreuse ait une meilleure prise. »

Cloisons en plâtre ? Recourez-y

« Dans une salle de bain, il arrive souvent, surtout dans le cadre de transformations, que l’on recoure à une cloison en plâtre pour masquer toutes les conduites. C’est très pratique, n’oubliez surtout pas d’en tenir compte lorsque vous dressez le plan de votre salle de bain. Utilisez néanmoins une plaque de plâtre résistante à l’eau. Il est également très simple de placer un interrupteur ou une prise de courant dans ces cloisons si vous utilisez des boîtes d’encastrement pour cloisons creuses. Utilisez pour cela une scie cloche d’un diamètre de 68 mm », explique Bas.
« Si vous voulez placer une double boîte d’encastrement, les deux centres doivent être à 71 mm d’écart. Sciez ensuite les deux ‘triangles’ restants. Vérifiez les mesures exactes en suivant les recommandations des fournisseurs. Elles peuvent parfois varier de quelques millimètres. »

Auteur: Stijn Vandevoordt

Tous les articles sur salle de bains

Toutes les infos sur salle de bains se trouvent ici

Commandez de la documentation gratuite

Radson

Mini Brochure Belgique 2013
Mini Brochure Belgique 2013
  • Radson= la définition du confort intérieur
  • une gamme complète de design, de tailles et de couleurs de radiateurs

 

Commandez gratuitement

Radson

Améliorez votre confort grâce au chauffage par le sol
Améliorez votre confort grâce au chauffage par le sol
  • Systèmes, multiples avantages
  • Contrôle total de chaque zone dans la maison
Commandez gratuitement
Découvrez toute la documentation gratuite