Eviter les nuisances sonores

Il faut songer, dès la conception de l’habitation, à limiter les nuisances sonores.

Division de l’espace

  • Les nuisances sonores du voisinage et de l’extérieur seront plus incommodantes dans des 'pièces calmes' (comme la chambre à coucher ou le bureau) que dans la salle de bain ou la cuisine, par exemple.
  • En cas de construction jumelée: installer les pièces bruyantes les unes à côté des autres (éviter par exemple de placer la chambre à coucher contre la salle de bain, et placer plutôt la chambre à coucher à côté de la chambre à coucher)

Menuiserie extérieure

  • Dans les façades à risques (p. ex. proches d’une rue bruyante), il est préférable d’utiliser des châssis fixes et des portes à double feuillure
  • Si le risque de nuisance sonore est grand: opter pour un vitrage acoustique (vitrage à deux feuilles d’épaisseur différente et/ou pourvu de gaz acoustique)
  • Il faut être suffisamment attentif à l’étanchéité des joints des châssis et des portes

Eviter le bruit produit par les sanitaires et le chauffage

  • Pas d’écoulement trop important de l’eau (sinon, elle s’évacue trop rapidement)
  • Aux endroits où le cours de l’eau change de sens ou lorsque le diamètre des tuyaux se rétrécit ou s’agrandit, il faut prévoir un passage progressif
  • Accessoires pratiques: pièces de raccord souples, étriers de fixation à l’abri des vibrations, cales de support élastiques
  • Limiter dans la mesure du possible la présence de tuyaux d’alimentation et d’évacuation dans ou à proximité de la chambre à coucher
  • Choisir une chaudière peu bruyante
  • Placer éventuellement la chaudière sur un sol flottant