« Démolir un mur est une question de bon sens »

Après la peinture, les travaux de démolition sont les bricolages les plus populaires chez les personnes qui rénovent. Claudio Sica, responsable de SOS-ingenieur.be, n’est pas étonné. Mais il avertit : « Les gens n’ont pas souvent conscience qu’ils peuvent mettre en danger la stabilité de leur maison. » 

Retirer la cheminée afin de créer de l’espace dans le salon ou la chambre est la démolition la plus populaire.

Tout aussi populaire chez les self-makers : la démolition d’une structure de sol en bois pour la remplacer par une chape en béton plus solide.

Claudio Sica et ses collègues ingénieurs donnent depuis 2015 des conseils techniques aux personnes construisant ou rénovant en Flandre. « Presque tous les nos clients effectuent les travaux eux-mêmes, la plupart du temps, de jeunes gens qui souhaitent épargner de l’argent. Cela ne pose pas de problème, pour autant que vous utilisiez votre bon sens. » 

Casser la cheminée

Retirer la cheminée afin de créer de l’espace dans le salon ou la chambre est la démolition la plus populaire, indique Claudio. « Vous avez des cheminées droites, mais aussi des modèles en pente qui vont de la cave au grenier. Les cheminées droites doivent être soigneusement découpées, de haut en bas. Assurez-vous qu’aucune partie du toit ne repose sur ladite cheminée. Sinon, il faut tout d’abord supprimer cette partie et construire une nouvelle structure pour faire face à la charge. Les étages inférieurs doivent, eux-aussi, faire l’objet d’un soutien. »

« En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un expert. Souvent, les cheminées sont intégrées à un mur commun, ce qui peut provoquer des fissures chez vos voisins lors des travaux de démolition. Une cheminée inclinée peut, dans la plupart des cas, être démolie au rez-de-chaussée et au premier étage sans le moindre souci. »

Retirer un sol

Tout aussi populaire chez les self-makers : la démolition d’une structure de sol en bois pour la remplacer par une chape en béton plus solide. Même le sol du rez-de-chaussée, dans les vieilles maisons, souvent sur un sol plein, fait l’objet d’une démolition par les propriétaires eux-mêmes.

« Là encore, vous ne pouvez pas vous tromper lourdement » explique Claudio, « mais c’est malgré tout un moment typique où vous serez confronté à des difficultés supplémentaires, comme des problèmes d’humidité. D’autre part, c’est l’occasion parfaite pour renforcer vos fondations à moindre coût. Une recommandation que nous faisons souvent pour les maisons anciennes. 

Démolir les murs

Souvent, le mur de la cuisine est devenu obsolète. « Vous pouvez facilement régler le problème avec un linteau en acier. Jusqu’à trois mètres de long, cela ne pose pas de problème. Si c’est plus, un soutien supplémentaire sera nécessaire, à moins que l’espace soit suffisamment haut pour terminer par un faux-plafond. Dans une maison de rangée comprenant trois étages, il est parfois difficile de démolir un mur porteur au rez-de-chaussée. » 

Avez-vous fait attention à l’amiante ?

Selon Claudio Sica, l’amiante ne pose pas un problème majeur. « Nous constatons que de nombreuses personnes sont au courant. Si elles doivent démolir des plaques d’amiante, elles travailleront avec soin et apporteront les déchets de construction dans une décharge adaptée. » Vous voulez être sûr de quoi faire ? Plongez dans notre dossier sur les déchets de construction dangereux.