Faites de la place pour élever des poules

Le particulier est de plus en plus encouragé à élever des poules dans le but de réduire la quantité de déchets de cuisine (en plus du compostage à domicile, du jardinage malin, etc.). Pour celui qui élève des poules depuis des années, rien de neuf : depuis toujours, il donne à ses poules les restes de cuisine et de pain. Les poules mangent non seulement les déchets de cuisine, mais produisent en outre des œufs (et de la viande) et mettent un peu de vie dans votre jardin.

Même si élever des poules est une très bonne idée, quelques règles minimales s’imposent pour que votre élevage reste agréable pour tout le monde, vos voisins, vous-mêmes et vos poules aussi:

  • Tous les jardins ne se prêtent pas à l’élevage de poules. Les poules ont besoin tant d’un enclos à l’extérieur que d’un bon poulailler où elles peuvent se protéger du vent et de la pluie. Celui qui n’a qu’un petit jardin a intérêt à ne pas prendre de coq.
  • Les poules nécessitent un minimum de soins. Il est essentiel qu’elles aient à boire et à manger régulièrement. Le poulailler doit aussi être nettoyé régulièrement.
  • Les jardins situés à proximité de champs reçoivent souvent la visite de renards pendant la nuit. Celui qui n’a pas pris soin de mettre ses poules hors danger (dans un poulailler clos ou un enclos correctement protégé) risque de voir ses poules disparaître rapidement.

Le poulailler doit être sec, aéré mais pas exposé aux courants d’air. Une surface d’environ 0,75 m² est un minimum pour un groupe de trois poules. Placez une bonne litière bien sèche (paille, copeaux de bois, …) et changez-la régulièrement. Vous pouvez trouver dans le commerce des poulaillers en bois à déplacer qui conviennent parfaitement.

Pour dormir, les poules ont besoin d’une planche individuelle d’une largeur de 5 à 6 cm avec bords arrondis. Les poules ne sont pas installées confortablement sur un fin bâton rond. Elles enserrent le bâton complètement avec leurs doigts et risquent ainsi de se blesser. Les poules aiment dormir en hauteur. Placez donc les planches aussi haut que possible dans le poulailler, en veillant cependant à laisser suffisamment d’espace entre la planche la plus haute et le toit. Un enclos extérieur de 2 m2 par poule est un minimum absolu. Pour éviter que le poulailler extérieur se transforme en bourbier, vous pouvez recouvrir celui-ci d’une couche épaisse de bois haché. Il est idéal de prévoir une zone d’ombre et une zone exposée dans l’enclos.

Quels déchets de cuisine puis-je donner aux poules?

Les poules sont très friandes de déchets de cuisine et de jardinage. Cela ne veut pas dire qu’elles mangent tout ce qu’on leur donne. Tenez compte des règles suivantes:

Quels déchets de cuisine peuvent être donnés aux poules?Quels déchets ménagers ne peuvent pas être donnés aux poules?
Epluchures et feuilles de fruits et légumes, pain durci, charcuteries Restes de plats préparés: légumes cuits à la vapeur, viande et poisson, pommes de terres cuites et frites, riz, spaghetti et autres féculents, restes de soupes et sauces,Pommes de terre vertes, épluchures d'oignons et feuilles de poireaux, épluchures de bananes et d'agrumes, fruits et pain moisis, céleri, épluchures de pommes de terre crues, os, épluchures de kiwi,…

Limitez-vous à donner chaque jour à vos poules la quantité de déchets de cuisine qu’elles peuvent absorber en un jour. S’il reste de la nourriture le soir, enlevez-la car elle risque d’attirer les rongeurs. Vous pouvez également donner des plus petites portions au cours de la journée.

Les poules raffolent également des mauvaises herbes. Elles peuvent être jetées au sol ou dans la mangeoire. Les longues mauvaises herbes seront de préférence mises dans un râtelier ou suspendues dans des gerbes. Les poules viennent y picorer de sorte qu’elles peuvent mieux les assimiler. Si vos poules mangent certaines mauvaises herbes comme les chardons et les graines de plantes vénéneuses, elles risquent d’en souffrir. C’est elles qui vous apprendront quelles plantes il vaut mieux mettre immédiatement sur le tas de compost et s’abstenir de leur donner. Cependant le risque qu’une poule meurt après avoir mangé une plante vénéneuse est très faible.

Les poules ingèrent aussi l’herbe tondue, mais n’en mangent cependant pas d’énormes quantités. Il est déconseillé de leur donner trop d’herbe. De longues herbes forment une balle qui risque de rester coincée dans leur jabot. L’herbe fine putréfie rapidement. Jetez directement l’herbe tondue dans le poulailler. Ne la laissez pas se décomposer dans le bac de la tondeuse ou dans la brouette. Ne jetez ni l’herbe ni les autres déchets de jardin en gros tas mais épandez-les afin que ceux-ci ne putréfient pas.

Le bois broyé et les déchets de sciage ne sont pas destinés aux poules. Quelques branches séchées peuvent servir à empêcher les poules de rester toujours au même endroit, dans le but de laisser l’herbe pousser. Les poules ingèrent quelque 150 g de déchets de cuisine et de jardin par jour, soit plus de 50 kg par an.

Même si vous donnez à vos poules une belle portion journalière de déchets de cuisine, il est recommandé d’ajouter une ration supplémentaire de grains. Pour entretenir sa santé et pour répondre aux besoins que la production d’œufs impose à son corps, une poule a besoin d’une nourriture équilibrée. Ne lui proposer que des déchets de cuisine ne suffit pas. Les poules doivent aussi disposer à tout moment d’une réserve d’eau fraîche et propre. L’abreuvoir doit se trouver à proximité de la mangeoire afin que les poules puissent facilement boire en mangeant. En période de gel, vous devez absolument changer l’eau chaque jour!

Quelles poules élever?

Pour réduire le volume de vos déchets de cuisine, les poules pondeuses conviennent très bien. Vous avez le choix entre des races dites hybrides ou des poules provenant d’une ancienne race. Les poules hybrides sont celles que l’on trouve le plus souvent dans le commerce. Elles sont de couleur brune ou blanche. Ces races sont de très bonnes pondeuses, mais sont également plus sensibles aux maladies. D’anciennes races de poules, flamandes ou non, (Brakelhoen, Sussex, Barnevelder, …) sont plus robustes, sont moins sujettes aux maladies et sont aussi plus belles. Vous les trouverez chez des éleveurs ou par le biais d’associations (par exemple, sur le marché annuel). Et certaines d’entre elles pondent également très bien.