Conseils pour économiser de l’eau chaude

Saviez-vous qu’environ 40% de l’eau que nous utilisons au quotidien est chauffée ? La majeure partie est utilisée pour le bain et la douche (35%), et environ 7% pour laver la vaisselle. Le coût de cette eau chaude représente une part importante de votre facture d’énergie totale. Un coût que vous pouvez rapidement réduire en veillant à la fois à votre consommation et votre production. Tout en se débarrassant de certaines mauvaises habitudes. Voici comment !

Consommation

Bain versus douche

En matière de consommation, tout le monde sait désormais qu’il vaut mieux prendre une douche (entre 50 et 80 litres) qu’un bain (150 à 200 litres). Mais vous pouvez également limiter encore plus la consommation d’eau chaude sous la douche.

  • Raccourcissez le temps de douche : en moyenne, nous prenons une douche d’un peu plus de 8 minutes. Mais 5 minutes suffisent aussi largement.
  • Installez un pommeau de douche économe en énergie: généralement équipé d’un limiteur de débit intégré qui réduit de moitié le débit - 9 litres par minute (voire moins) au lieu de 18 - et qui réduit ainsi la consommation d’eau de 50%. Le mélange de l’air et de l’eau est aussi très agréable.
  • Optez pour une baignoire compacte : si vous êtes plutôt bain, optez pour une baignoire compacte, en îlot. Et pour les enfants, utilisez un réducteur de bain.

Robinets économiseurs d’eau

Pour les lavabos, un mitigeur à bec unique est une option intéressante. Il ne dispose que d’une seule poignée. La température souhaitée arrive donc plus rapidement. De plus, ce mitigeur offre plus de confort qu’un robinet à double poignées. Avec les modèles les plus économiques, la consommation reste inférieure à 6 litres d’eau par minute.

Un robinet thermostatique va encore plus loin. La température souhaitée est disponible très rapidement. De plus, cette température reste constante, puisque le robinet lui-même régule l’apport en eau chaude et froide. Un robinet connecté est encore plus perfectionné car il permet de régler parfaitement le débit, la température et la durée. Certains modèles permettent même de définir ces critères séparément pour chaque utilisateur.

Des raccords au plus court

Conservez la distance entre votre chauffe-eau et le robinet aussi courte que possible (de préférence pas plus de 8 mètres). Résultat : vous obtenez de l’eau chaude plus rapidement et perdez moins d’énergie. L’isolation de la tuyauterie est également conseillée.

L’échangeur de chaleur

Bien qu’ils ne soient pas encore bien connus, les systèmes de récupération de chaleur pour douches permettent des économies intéressantes d’eau chaude. Pour simplifier, l’eau de douche évacuée, avec une température de 30°C ou 35°C, chauffe la « nouvelle » eau froide pendant la douche. Cette récupération s’effectue via un échangeur de chaleur, situé dans le système de drainage. Résultat : la production d’eau chaude ne doit fonctionner qu’à la moitié de sa puissance, ce qui permet de réaliser des économies de 15 à 25% sur la facture d’eau chaude, selon le nombre de douches.

Production

Production instantanée

Cet appareil compact produit de l’eau chaude instantanée ou est équipé d’un réservoir de stockage de 10 à 15 litres, ce qui permet d’obtenir rapidement une eau à la bonne température.
Le chauffe-eau instantané est généralement installé à proximité de la robinetterie (lavabo, évier, etc.), pour éviter toute perte de chaleur dans la tuyauterie. En raison de l’absence de réservoir, ou de sa capacité limitée, cet appareil sert avant tout de complément. L’impact sur votre facture énergétique reste plus ou moins limité. La plupart de ces petites chaudières disposent du label énergétique A. Cependant, ce système présente également des inconvénients. La température de l’eau et le débit fournis risquent de ne pas suffire lorsque deux membres de la famille ont besoin d’eau chaude au même moment.

Production d’eau chaude raccordée au chauffage

Si la conception et la puissance de votre système de chauffage central le permettent, vous pouvez raccorder une chaudière à eau chaude sur votre chaudière ou pompe à chaleur. L’eau du chauffage s’écoule à travers un tube en spirale dans la chaudière et chauffe ainsi l’eau. Une commande adaptée garantit que la production d’eau chaude est programmée aux moments les plus appropriés. Une chaudière garantit ainsi un approvisionnement suffisant et continu en eau chaude, à un débit optimal, même lorsque plusieurs personnes prennent une douche en même temps.

Revers de la médaille : la chaudière doit continuer à fonctionner toute l’année pour répondre à la demande d’eau chaude, qui à son tour consomme plus d’énergie. Vous gagnez donc en confort, mais sans réelle économie d’énergie.

Chauffe-eau solaire

Envie de chauffer l’eau de manière plus durable ? Dans ce cas, un chauffe-eau solaire peut être une option intéressante. L’eau de la chaudière est chauffée grâce à la lumière du soleil capturée par les capteurs solaires installés sur votre toiture. Selon le type de capteurs - plats ou tubulaires - on estime que l’énergie solaire peut représenter environ 50 à 60% de la consommation d’eau chaude sanitaire d’une famille par an.

C’est pourquoi un chauffe-eau solaire est forcément raccordé à une source de chaleur différente (chaudière, pompe à chaleur ou résistance électrique). Ce type de système réduit considérablement l’utilisation de combustibles fossiles, ce qui est à la fois écologique et économique !

Chaudière à pompe à chaleur

Le fonctionnement d’une chaudière à pompe à chaleur est similaire à celui d’une pompe à chaleur classique : elle extrait la chaleur de l’air et la libère dans l’eau de la chaudière. L’appareil se suffit à lui-même et n’a pas besoin d’être raccorder au système de chauffage. Généralement, une résistance électrique est prévue pour prendre le relai si nécessaire.

Néanmoins, grâce à une chaudière à pompe à chaleur, vous produisez de l’eau chaude sanitaire de manière écologique et bon marché. L’appareil reçoit environ 75% de l’énergie nécessaire à la production à partir de l’air.

L’installation est simple et consomme jusqu’à trois fois moins qu’un chauffe-eau électrique traditionnel. De plus, la consommation restante peut être couverte par l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Articles partenaires

Voir tous les partenaires
  • Remplacer son ancienne chaudière à gaz ? C’est plus avantageux grâce à la prime au remplacement

    Vous chauffez encore avec une ancienne chaudière à gaz et vous souhaitez optimiser votre consommation d'énergie ? Alors il est temps de remplacer votre...

    L'article en entier
  • Pompes à chaleur Vica : un chauffage durable et respectueux de l’environnement

    Associée au ballon tampon Vica Combi Collect (lui aussi totalement neuf), la nouvelle pompe à chaleur air/eau Vasco Vica 8 AW E forme un duo de choc pour...

    L'article en entier
  • Ulow-E2 V by Radson : le radiateur ultra basse température

    Radson propose ce radiateur vertical dont le design raffiné attire immédiatement le regard. Son devant plat et ses côtés légèrement courbés, présentant une ...

    L'article en entier
  • Rénovation de conduites d’évacuation sans destruction

    Des mauvaises odeurs dans votre maison ? Vos tuyaux d’évacuation ont été endommagés lors de travaux ? Avez-vous des fuites ou vos égouts montrent-ils des...

    L'article en entier