Tire ton plan : Une salle de bains adaptée aux besoins (2/3)

Dans le cadre de notre rubrique "Tire ton plan", nous soumettons chaque mois le projet d'un lecteur à trois spécialistes qui réalisent des propositions d'aménagement. Cette fois-ci, il s'agit de la salle de bains de Hilde et Peter.

Hilde (53) et Peter (65) rénovent leur maison petit à petit. Après le séjour et la cuisine, ils s’attaquent maintenant à la salle de bains. Cette pièce donne du côté rue. Comme il y a là une grande fenêtre (183 x 133 cm), il n’est pas aisé d’assurer l’intimité requise. Hilde et Peter espèrent que les architectes trouveront une solution à cet égard.

Les souhaits

Hilde et Peter aimeraient réaménager leur salle de bains pour pouvoir en profiter pleinement durant de longues années. La baignoire peut ainsi disparaître au profit d’une spacieuse douche, facilement accessible même s’ils devaient un jour faire face à des problèmes de mobilité. Un seul lavabo leur suffit, mais l’éclairage du miroir est très important. Le couple rêve aussi de beaux espaces de rangement. Des armoires sont actuellement placées sous la fenêtre, et une solution similaire pourrait être envisagée.

Pour ce qui est du revêtement mural, le couple n’a pas de préférence. Carrelage, peinture ou autre, toutes les propositions sont les bienvenues ! Il faut aussi prévoir un nouveau radiateur et un système de ventilation. En résumé, le couple rêve d’une salle de bains pratique et intemporelle, confortable et chaleureuse, mais sans trop de fioritures.

La conception de Marge architecten

Les architectes du bureau Marge ont d’emblée choisi de préserver la grande fenêtre côté rue, afin d’attirer un maximum de lumière naturelle, bien sûr, mais aussi d’éviter la case « permis d’urbanisme », incontournable pour réduire la taille de cette fenêtre. Le plan qu’ils proposent offre pourtant une très grande intimité, grâce à une solution aussi simple qu’ingénieuse.

À l’aide de trois écrans successifs, les concepteurs divisent la salle de bains en trois parties. Chaque écran se compose d’un matériau différent et ajoute ainsi un degré d’intimité supplémentaire, répondant à la fonction de l’espace. La machine à laver et le sèche-linge sont les plus proches de la fenêtre. Cet endroit est protégé par des plantes qui prospèrent dans un climat humide. Un rideau est ensuite suspendu entre le premier et le deuxième espace. Il laisse passer la lumière, mais vous ne pouvez pas voir au travers. Il y a donc plus qu’assez d’intimité pour les toilettes et le vestiaire/espace de rangement. La troisième et dernière zone se trouve contre le mur du fond. Les architectes y ont installé le lavabo et la douche. La paroi en verre imprimé retient les éclaboussures et la vapeur d’eau.

Le concept en trois parties n’est pas seulement utile aujourd’hui. Peter et Hilde continueront à en profiter dans le futur. Si l’un d’entre eux se retrouve dans un fauteuil roulant — touchons du bois —, il ne sera pas nécessaire de démolir complètement la salle de bains. Un siège a en effet été prévu dans la douche, et le grand espace de rangement a été conçu de manière à ce qu’il soit possible de démonter la partie inférieure du meuble. De la sorte, les occupants pourront facilement se déplacer en fauteuil roulant dans cet espace, tout en conservant un accès aisé aux armoires.

Budget

  • Travaux de démolition : 1 000 euros
  • Sol et murs : 2 465 euros
  • Travaux de plafonnage : 995 euros
  • Porte intérieure (remplacée) : 600 euros
  • Écran de douche : 900 euros
  • Rideau + paroi derrière les toilettes : 900 euros
  • Meubles sur mesure : 9 150 euros
  • Sanitaires (canalisations + appareils) : 3 400 euros
  • Chauffage (sèche-serviettes + radiateur) : 1 400 euros
  • Électricité : 1 600 euros
  • Ventilation (installation de base) : 2 500 euros
    Total (hors TVA)* : 24 910 euros

*Indication pour ce projet

Conception : Marge architecten - www.margearchitecten.be
Découvrez le projet d'Isabelle Campo ainsi que celui de Nick Santana.

Articles partenaires

Voir tous les partenaires