Comment reconnaître et éviter un chéneau bouché

Il pleut et vous observez de l’eau le long de vos chéneaux ou gouttières ? C’est le signe que votre chéneau est bouché. Les coupables désignés sont les feuilles mortes et les dépôts de saletés. Dans tous les cas, il est préférable de retirer ces feuilles chaque automne. Comment procéder au mieux ? Comment éviter ce phénomène à l’avenir ?

Étape 1 : vérification

Un chéneau mal entretenu peut avoir des conséquences néfastes à long terme, telles que la moisissure et la pourriture du bois. Les premiers signes d’accumulation de saleté se remarquent en cas de forte précipitation. Si vous observez de l’eau débordant du chéneau et que des « cascades » apparaissent à certains endroits, c’est le signe que votre chéneau est bouché. Autres signaux : de l’eau qui coule le long de la gouttière ou contre votre façade.

Étape 2 : nettoyage du chéneau

Si vous remarquez ces phénomènes, il est temps de passer au nettoyage, mais il est également préférable de le faire de façon préventive, une fois par an, en retirant les feuilles mortes et la saleté. Généralement, de la mousse se développe aussi dans les chéneaux. Dans ce cas, vous pouvez utiliser un produit anti-mousse. Cliquez ici pour voir comment vous en débarrassez.

Nettoyez également vos gouttières. Si le conduit est bouché, utilisez une tige de débouchage ou un nettoyeur haute pression avec kit de nettoyage des canalisations (flexible) pour pulvériser l’accumulation de saleté. Profitez-en pour vérifier les supports de montage.

Le revêtement métallique d’un chéneau en zinc protège contre l’action des pluies acides. Ce produit, généralement composé de deux composants, peut simplement être versé dans le chéneau ou enduit à l’aide d’un pinceau ou d’un rouleau.

À lire aussi : Profitez de la pluie : le coût d’une installation de récupération des eaux de pluie.

Étape 3 : pose d’une protection de prévention

Vous trouverez en magasin plusieurs solutions pour éviter le dépôt de feuilles dans vos chéneaux. Ces filets anti-feuilles ou protège-chéneaux sont disponibles en différentes versions pour différentes formes et matériaux, selon le modèle de vos chéneaux (zinc, aluminium, plastique, etc.).

Pour déterminer la largeur de ces éléments de protection, ajoutez 4 à 6 millimètres par rapport au diamètre interne de votre chéneau (demandez conseil en magasin). La plupart de ces solutions de protection peuvent être fixées sur les rebords à l’aide de pinces. Protégez également vos gouttières en posant un tamis sur l’ouverture du conduit. Ce type de produit existe aussi en différentes versions avec un diamètre de 60/80 mm ou de 80/100 mm.

Articles partenaires

Voir tous les partenaires
  • D’infinies possibilités pour une façade contemporaine au moyen de lames en fibre-ciment

    Un nouveau revêtement de façade peut transformer en un clin d’œil votre façade décrépite. La lame de bardage Hardie® VL Plank nécessite peu d’entretien,...

    L'article en entier
  • Conseil bricolage ! Réparer votre roofing n’avait jamais été aussi facile

    Même si le roofing a prouvé sa résistance en tant que revêtement de toiture, tôt ou tard vos bandes de bitume souffriront des influences climatiques, comme ...

    L'article en entier
  • Siding.X – un look unique

    Vous voulez donner à votre maison un look unique dans votre propre style ? C'est possible avec le nouveau revêtement de façade Prefa Siding.X.

    L'article en entier
  • Solution complète E-Board® pour façades : isoler et rénover en 1 seule fois

    Vous souhaitez isoler et rénover votre façade en 1 seule fois ? C’est possible avec le système E-Board : la solution complète pour la rénovation et la...

    L'article en entier