Tire ton plan : un séjour accueillant (2/3)

Dans le cadre de notre rubrique "Tire ton plan", nous soumettons chaque mois le projet d'un lecteur à trois spécialistes qui réalisent des propositions d'aménagement. Cette fois-ci, il s'agit du séjour de Laure et Alexandre.

La situation existante

Laure et Alexandre emménageront bientôt dans leur petite maison, au centre de Genval. La particularité de leur nouveau logement ? La porte d’entrée donne directement dans la pièce de vie ! Celle-ci se compose de deux espaces ouverts, avec un sol recouvert d’un carrelage blanc. Une ancienne cheminée se trouve contre le mitoyen de gauche, à l’avant. À l’arrière, contre le mitoyen de droite, la cage d’escalier ouverte mène à l’étage et dissimule l’accès vers la cave. Au fond de la pièce, une ouverture donne sur la cuisine, qui permet elle-même d’accéder à une courette extérieure et au long jardin de 3 ares.

Les souhaits

Le couple souhaite optimiser cette pièce de vie de quelque 25 m2. L’objectif principal est d’intimiser l’espace pour ne pas avoir l’impression de vivre dans un hall d’entrée. Il faudrait donc lui donner un caractère « cocoon » et confortable. Dans la mesure du possible, il faudrait aussi prévoir un vestiaire pour les manteaux et chaussures. Laure et Alexandre veulent également profiter d’une luminosité optimale dans la pièce pour augmenter la sensation d’espace (mais la fenêtre à rue ne peut pas être modifiée). Ils envisagent de supprimer la cheminée et n’excluent pas d’agrandir l’ouverture vers la cuisine. À terme, ils prévoient aussi de construire une nouvelle extension à l’emplacement de l’actuelle cour extérieure, mais ce projet n’est pas directement à l’ordre du jour. Il y a donc de quoi faire, et nos architectes devront faire preuve de créativité pour relever ce défi !

Conception de Caroline Convertini

Pour répondre aux attentes des propriétaires tout en limitant le budget, nous décidons d’aborder le projet de manière simple : trois pièces en enfilade qui se fondront en un espace de vie accueillant et fluide.

La préoccupation première du couple étant de supprimer l’effet « entrée » de la première pièce, nous décidons, après destruction de la cheminée, d’envelopper les murs d’un linéaire de mobilier aux formes et couleurs douces. Celui-ci permet de créer du rangement en quantité, en intégrant les fonctions de meuble TV et de petit vestiaire, tout en créant un cadre autour de la porte d’entrée, qui disparaît discrètement derrière un rideau intégré à la structure de rangement.

Le mur séparant le rez-de-chaussée en deux pièces est ouvert, ce qui permet de profiter d’un grand espace et de deux belles fenêtres. Pour tirer parti de cette lumière traversante, le choix se porte sur une harmonie de teintes claires pour les murs et le mobilier intégré. Un jeu de niches décoratives en noyer se dessine à mi-hauteur de ce mobilier, afin d’apporter caractère et structure à l’ensemble. Cette même essence sera utilisée pour les éléments de rangement et d’assise de la salle à manger, mais aussi pour les meubles hauts de la cuisine. L’idée d’une identité commune aux trois fonctions est ainsi renforcée, et la fluidité de l’espace est claire.

L’ancien carrelage disparaît sous un jeu de matières qui permet une délimitation des espaces : un tapis gris souris est posé sous le canapé et la banquette de salle à manger pour marquer l’arrêt et le confort, tandis qu’un béton ciré gris perle est coulé sur la zone de passage et dans la cuisine, offrant une belle unité sur tout le rez-de-chaussée.

La nouvelle cuisine se compose d’éléments simples, personnalisés par des détails de coins arrondis réalisés sur mesure afin de lui donner une pointe d’originalité. Le plan de travail composite et la crédence réalisée en baguettes de céramique posées verticalement confèrent à l’ensemble un look frais et actuel. Les éléments conservés tels que les châssis et l’escalier sont repeints afin de s’intégrer dans ce nouvel espace frais et épuré. La lumière est travaillée par touches intégrées dans les différents meubles grâce à la pose de LED.

Budget

  • Travaux de démolition + reconstruction ouverture vers salon : 1 250 euros
  • Pose béton ciré et moquette : 1 380 euros
  • Travaux de peinture (murs et châssis) : 2 790 euros
  • Réfection escalier : 1 500 euros
  • Mobilier sur mesure salon : 3 950 euros
  • Rideau + système de pose : 250 euros
  • Mobilier salle à manger : 1 000 euros
  • Cuisine : 5 000 euros
  • Électricité et éclairage : 625 euros
    Total, hors TVA* : 17 745 euros

*Indication pour ce projet

Conception : Caroline Convertini en coopération avec l'architecte Julien Duval
Découvrez le projet d'architectuurbureau Wolfs ainsi que celui de Donald Maho.

Articles partenaires

Voir tous les partenaires
  • Aperçu des primes à l’isolation actuelles

    Les primes accordées pour les travaux d’isolation ont changé depuis le 1 janvier 2021. Le fait que chaque région ait ses propres règles complique...

    L'article en entier