Ouvrir fenêtres et portes pour aérer en hiver ? Évidemment ! Mais pas trop longtemps !

Même sans système de ventilation, la grand majorité des personnes ouvre régulièrement les fenêtres en été pour aérer. Mais comment faire en hiver sans perdre de chaleur ? Et côté humidité ? Luc Dedeyne, consultant énergie pour la Bouwunie et secrétaire général du syndicat belge de la ventilation Ventibel, apporte quelques conseils utiles à Livios.

Ventiler votre maison

« La ventilation est cruciale quel que soit la saison », déclare immédiatement Luc Dedeyne. Mais en hiver, cela s’avère moins évident car garder la maison au chaud est votre priorité. Aérer permet d’apporter de l’air frais, de réduire la quantité de CO2 et de maintenir un niveau d’humidité idéal.

Pour obtenir les meilleurs résultats, certains facteurs sont déterminants : être équipé ou non d’un système de ventilation et de quel système il s’agit, mais aussi l’ancienneté de votre habitation et son nombre d’occupants.

L’air intérieur est jusqu’à cinq fois plus pollué qu’à l’extérieur : comment reconnaître une maison au climat intérieur sain ?

Systèmes de ventilation modernes

« Si vous utilisez un système de ventilation moderne et axé sur la demande, vous n’avez en principe rien à faire », explique Luc Dedeyne. Tout fonctionne de manière automatique, et de plus en plus selon la fonction de la pièce. « Bien sûr, rien n’empêche d’ouvrir vos fenêtres quelques minutes, mais le système se corrige automatiquement. En plus des fenêtres, les maisons neuves bénéficient désormais d’une ventilation par fenêtre ou d’une ventilation par grille. Vous obtenez ainsi un refroidissement passif du bâtiment. »

Tout comprendre en un clin d’œil : quel système de ventilation pour votre maison ?

Si votre système de ventilation n’est pas axé sur la demande, Luc Dedeyne recommande de l’ajuster. « La pose de quelques capteurs supplémentaires peut suffire. Le ventilateur classique de la salle de bain, relié à l’extérieur par le mur, peut également être rapidement remplacé par un système basé sur la demande. »

Ventilateur localisé

Certaines habitations ne sont pas équipées d’un système de ventilation. « Dans ce type de configuration, vous pouvez opter pour un ventilateur localisé », explique Luc Dedeyne. « En général, on l’installe dans la salle de bain. Ce genre de ventilateur est aussi axé sur la demande avec un capteur intégré qui détecte le taux d’humidité et ajuste automatiquement son débit. »

Aération par les fenêtres et les portes

Sans système de ventilation, vous pouvez, par exemple, ouvrir vos fenêtres. Dans la chambre, par exemple, faites-le au réveil, pendant que vous êtes dans la salle de bain le matin, puis refermez-la. Une aération naturelle supérieure à quinze minutes en hiver n’est pas bénéfique. Vous risquez en effet la formation de condensation, ce qui augmente le risque de formation de moisissures.

Selon Luc Dedeyne, l’ouverture des portes intérieures est une autre option pour ventiler la maison. « Une ou deux heures suffisent généralement pour ventiler toute la maison. »

Attention à l’humidité

Le taux d’humidité est de préférence situé entre 40 et 60%. « Dans les nouvelles constructions avec des zones mal ajustées, l’air peut parfois être trop sec, car le système ventile trop et draine trop d’humidité. Il est important d’équilibrer correctement le débit. »

Pour obtenir le taux d’humidité idéal avec un ancien système de ventilation, tenez compte du niveau de CO2. « S’il est inférieur à 750 ppm, il est préférable de ventiler un peu moins jusqu’à ce que vous atteigniez 800 à 1000 ppm. » Pour les habitations sans système de ventilation, la qualité de l’air peut être mesurée via un compteur de CO2 qui indique à la fois la température et généralement l’humidité relative.

Humidité trop élevée pendant la cuisson ou le séchage du linge? Cliquez ici pour savoir comment éviter ce phénomène.

Et côté entretien ?

Selon Luc Dedeyne, il suffit en principe de remplacer le filtre du système de ventilation et de le nettoyer deux fois par an. « Tout le monde peut le faire. Laissez le système en marche, sauf lors du remplacement des filtres. Cela empêche les particules de saleté de polluer l’échangeur de chaleur. Si vous habitez dans une rue passante ou près de bâtiments industriels, il est préférable de remplacer les filtres plus souvent. Pour réduire vos coûts, achetez-les en paquet de dix. »

À lire aussi : Utiliser la chaleur de l’air évacué pour produire de l’eau chaude sanitaire, voici comment !

Articles partenaires

Voir tous les partenaires
  • Quel est le type de conduit d'air pour mon système de ventilation D?

    Le choix des conduits d'air dépend de la hauteur disponible.

    L'article en entier
  • Ventilez votre grenier ou votre cave pour un environnement sain

    Voulez-vous ventiler votre grenier ? Le Solar Star de Techcomlight assure une alimentation en air naturel et une extraction d'air mécanique. Le système...

    L'article en entier
  • Ventilation système D : Zehnder ComfoAir Q

    Vous rêvez d’un sommeil paisible et vivifiant ? Alors faites confiance à Zehnder ComfoAir Q pour la ventilation la plus silencieuse et la meilleure qualité ...

    L'article en entier
  • Rendement à tous les niveaux avec le Zehnder ComfoAir PRO 300

    Ventiler une maison ou un immeuble à appartements de manière optimale et peu coûteuse ? Quelle que soit la taille de votre projet, le ComfoAir PRO 300 de...

    L'article en entier