Les bons plans de Virginie : oui à la récupération et l’inventivité !

Grâce à l’extension en hauteur de leur maison, Camille et Mathieu ont investi leur ancien séjour pour aménager leur chambre faisant honneur à la récupération et l’inventivité.

Amoureux du mobilier vintage, Camille et Mathieu ont aménagé leurs pièces de vie dans l’extension en hauteur de leur maison posée sur un bâtiment accueillant des boxes de garage. Ils ont pu ainsi quasiment doubler leur surface habitable et consacrer la majeure partie du niveau d’origine en chambres. Pour aménager la leur, ils ont investi l’ancien séjour qui occupait toute la largeur de la façade côté rue.

Une paroi et deux ouvertures

Le volume de leur chambre a été délimité par une structure en bois habillée d’un placage en chêne. Celle-ci a été percée de deux ouvertures équipées chacune d’une porte coulissante. La première est l’entrée de la chambre, tandis que l’autre mène à leur salle de bains privative. Les teintes claires de cette paroi et de l’épaisse moquette au sol contrastent avec le vert sombre du plafond et du mur côté rue, créant un espace à la fois intime et lumineux.

Des tuyaux de chauffage pour le dressing

La première porte coulissante s’ouvre sur l’espace dressing. Occupant tout le mur de droite, deux longs portants forment un rangement ouvert donnant directement accès aux vêtements suspendus. Ces portants sont d’anciennes tuyauteries de chauffage solidement fixés au mur. Mise en valeur de cette manière, cette tuyauterie en est devenue belle !

Une armoire très polyvalente

Face à ce mur, au beau milieu de l’espace, une grande armoire des années 1950, arborant un lumineux jaune moutarde offre du rangement complémentaire. Elle remplit aussi la fonction d’élément de séparation, renforce l’intimité en dissimulant le reste de la chambre, et sert aussi de tête de lit, tout en permettant une circulation fluide dans tout l’espace. Pas mal pour une vieille armoire !

Des plafonniers miroirs

Au bout de la chambre, la seconde porte coulissante s’ouvre sur la nouvelle salle de bains qui était autrefois la cuisine. Au-dessus du mobilier vintage aux poignées assorties aux vasques en béton rappelant le jaune moutarde de la grande armoire, les deux miroirs éclairés sont d’anciens plafonniers en verre dont les diffuseurs ont été remplacés par des miroirs. Encore un joli et très efficace détournement !

Articles partenaires

Voir tous les partenaires