Tout ce que vous devez savoir sur une tiny house

Envie d’habiter de manière plus compacte et durable ? Vous aimeriez avoir un bureau dans votre jardin ? Ou créer une maison de soins ? La tiny house pourrait être la solution. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur la tiny house.

1. Qu’est-ce qu’une tiny house ?

Le phénomène tiny house nous vient directement des USA. Les Pays-Bas ont adopté cette forme compacte de logement il y a déjà longtemps. Depuis quelques temps, la Belgique montre aussi de plus en plus d’intérêt pour cette forme compacte d’habitat. La surface d’une tiny house est généralement inférieure à 50m2, mais avec tout le confort !

Une tiny house peut avoir plusieurs fonctions : premier logement pour des jeunes à la recherche d’une forme d’habitat durable et abordable, ou pour des 60+ qui souhaitent un habitat plus compact pour garder plus de budget pour les loisirs et les voyages. Une tiny house peut aussi prendre la forme d’un bureau extérieur, pour travailler dans le calme et recevoir des clients, ou en tant que maison de soins puisqu’elle s’adapte facilement aux besoins individuels. Vous pouvez également aménager votre tiny house en pool house ou en annexe.

À lire aussi : Tiny houses, quand chaque centimètre compte

2. Construire une tiny house seul, c’est possible ?

Les tiny houses peuvent prendre différentes tailles et formes. Vous pouvez vous lancer seul avec un modèle en kit ou opter pour une solution prête à l’emploi. Bien sûr, vous êtes libre de choisir la taille de votre tiny house et son aménagement intérieur. Vous pouvez opter pour des unités de conteneurs ou une construction à ossature bois. L’avantage des conteneurs est que vous pouvez facilement les agrandir ou les empiler pour créer l’espace de vie souhaité. Si vous sélectionnez la charpente bois, vous profitez de tous les avantages de la construction à ossature bois. Les producteurs de tiny houses se concentrent toujours sur la durabilité, une bonne isolation, l’efficacité énergétique et des émissions de CO2 limitées. 

Envie de découvrir la déroulement d’une telle auto-construction ? Découvrez l’histoire de la construction de la tiny house de Gerdine. 

3. Où vivre avec une tiny house ?

Projetez-vous d’installer votre tiny house dans un jardin, sur un terrain constructible ou dans la nature ? Dans tous les cas, une tiny house nécessite un permis. Elle n’est pas autorisée partout. En Wallonie, il existe déjà un cadre législatif pour les micro-logements. Les wallons sont plutôt bien informés à ce sujet et quelques réglementations existent déjà à l’égard des « habitats légers ». Envie d’en savoir plus sur le cadre législatif en Wallonie ? Retrouvez toutes les informations sur www.wallonie.fr.

En Flandre, aucune directive générale n’existe pour le moment. Selon le ministre flamand du Logement, Matthias Diependaele (N-VA), de nouvelles règles devraient être établies d’ici 2024. Actuellement, les tiny houses relèvent du concept du « kleinschalig wonen » qui n’a pas encore été défini dans la loi. Mais certaines villes et communes ont malgré tout clarifier certains aspects. Louvain, par exemple, a mis en place ses propres règlements pour les tiny houses.

Nous avons repéré une belle initiative : le partage de son terrain en échange de l’entretien du potager ou d’autres services. Un concept particulièrement populaire auprès des personnes âgées. Avoir quelqu’un à proximité les rassure et le contact les isolent moins. Vous pouvez communiquez votre souhait de partager votre terrain via www.pretersonjardin.com.

4. Quels sont les atouts d’une tiny house ?

L’atout majeur de la tiny house tient dans son prix. Ce type de logement abordable est donc très populaire auprès des jeunes et des personnes âgées. Même si vous construisez ou rénovez, une tiny house peut être une maison temporaire originale que vous pouvez facilement louer comme maison de vacances par la suite. De plus, une tiny house vous offre beaucoup de liberté. Par sa mobilité, elle offre de nombreuses possibilités de découvrir les environs.

Sa durabilité est aussi un atout fort. En optant pour une tiny house, vous réduisez votre empreinte écologique car vous vivez de manière plus compacte. Vous gardez également le contrôle sur votre consommation d’énergie et pouvez même vivre en totale autonomie. Enfin, son montage rapide est aussi un avantage important.

À lire aussi : Construire une maison écoénergétique super rapidement ? Optez pour la maison conteneur.

5. Quels sont les inconvénients d’une tiny house ?

En optant pour un habitat avec une surface réduite, vous serez confronté à certains défis. Lors de la conception et de l’ameublement, vous devrez réfléchir en détail à vos besoins au quotidien. Un désencombrement et des choix forts seront forcément nécessaires. Cela peut être rafraîchissant mais nécessite aussi un certain état d’esprit. De plus, une tiny house a tendance à rapidement s’encombrer. Vous aurez moins d’espace pour recevoir et moins d’intimité.

6. Quel est le coût d’une tiny house ?

Envie d’une tiny house pour en faire une salle de jeux ou un bureau, donc sans cuisine, salle de bain, toilettes, ...? Optez pour un modèle de 15m2 à 19 500 euros (hors TVA). Envie d’une tiny house aménagée pour y vivre ? Comptez sur un budget à partir de 50 000 euros pour un modèle tout équipé. Vous souhaitez une tiny house tout confort comme, par exemple, le modèle Thermowood de 33m2 pour 4 personnes avec deux zones de couchage, une cuisine équipée, salle de bain avec douche, lavabo et WC, placards intégrés, une chaudière à eau chaude et la climatisation ? Votre budget passe alors à 70 000 euros. Besoin d’encore plus d’espace et de confort ? Sélectionnez dans ce cas un modèle de 60m2 avec un intérieur sur mesure, la finition extérieure de votre choix (crépi, brique de parement, bois, ...), une pompe à chaleur, un éclairage LED, un espace de rangement supplémentaire et un emplacement encastré dans le sol ? L’enveloppe passe alors la barre des 100 000 euros.*

Certains fabricants de tiny houses proposent désormais la location-vente. Un bon moyen d'étaler le paiement de votre tiny house et –  sur la base d'un acompte éventuel - de payer un montant fixe mensuel.

7. Quelle taille pour votre tiny house ?

Si vous voulez vivre dans une tiny house, elle doit répondre à certaines normes de qualité. Selon ces normes, une habitation doit mesurée 18m2 minimum pour une personne seule. Il s’agit d’un minimum, pas d’une norme. Sur le marché, il existe des tiny houses de 14m2. Tout dépend de la fonction donnée à votre tiny house. S’il s’agit d’un bureau, alors 14m2 est déjà un bel espace de travail. En tant que maison de soins ou logement pour une petite famille, la surface dépendra de vos besoins et souhaits. Sans oublier son emplacement car l’environnement extérieur va au-delà de l’espace de vie intérieur.

8. Dans quelle mesure une tiny house est-elle durable ?

La plupart des fabricants de tiny houses sont pleinement engagés dans la durabilité. Ils choisissent des matériaux durables ou recyclés, produisent avec de faibles émissions de CO2 ou sont même neutres en CO2. Les tiny houses sont bien isolées et répondent aux normes PEB. Elles peuvent également être équipées d’un système de ventilation D, d’une pompe à chaleur électrique, de panneaux solaires, d’une isolation de haute qualité, de vitrage à haut rendement résistant au soleil et même d’un toit végétalisé.

9. Qu’est-ce qu’une tiny house off-grid ?

Envie d’aller plus loin sur le plan de l’habitat durable ? Une tiny house off-grid pourrait vous apporter la solution. Un habitat off-grid n’est pas raccordé aux installations de base (électricité, gaz, eau et égouts). Une tiny house off-grid est donc entièrement autosuffisante, avec panneaux solaires, système de stockage d’eau, chauffage hybride avec boiler-chauffage économique (raccordé à une batterie 12V), toilette sèche, ...

Le système off-grid vous semble trop radical ? Optez plutôt pour une tiny house semi off-grid et donc partiellement autonome grâce à des panneaux solaires, un poêle et les raccords aux réseaux d’eau et d’assainissement.

Envie de savoir à quoi ressemble une tiny house auto-construite et autosuffisante ? Découvrez la tiny house de 16m2 de Jente et Bonita.

10. Votre tiny house doit-elle forcément être sur roues ?

Aucune obligation à ce sujet. Vous pouvez aussi construire une tiny house dans le sol. L’avantage des roues est bien sûr la maniabilité et la liberté. Mais une tiny house ancrée peut également être facilement déplacée, même si cela implique une grue, et donc un peu plus de préparation. 

* prix de Batibouw 2023

Articles partenaires

Voir tous les partenaires
Réaliser la maison de vos rêves ? Des conseils pour économiser votre budget
Réaliser la maison de vos rêves ? Des conseils pour économiser votre budget

Pour les jeunes entre 20 et 30 ans, l’aventure de la construction est devenue moins évidente ces dernières années : la hausse des tarifs des matières...

L'article en entier
Pourquoi la construction Box est-elle la préférée ?
Pourquoi la construction Box est-elle la préférée ?

On reconnaît le Box à son design minimaliste et intemporel. Les lignes épurées s'intègrent parfaitement dans n'importe quel jardin. Ces constructions...

L'article en entier
Réduisez votre facture d’énergie : investissez dans des solutions techniques durables
Réduisez votre facture d’énergie : investissez dans des solutions techniques durables

Les prix de l’énergie explosent. En investissant dans des solutions techniques durables, vous pouvez réduire considérablement le montant de votre facture....

L'article en entier
Installer vos systèmes techniques grâce à l’auto-installation assistée
Installer vos systèmes techniques grâce à l’auto-installation assistée

Brainbox, le spécialiste belge et wallon des kits techniques pour l’autoconstructeur, permet à chacun(e) de réaliser sans connaissance technique ses...

L'article en entier

Notre boîte à outils
Primes et subsides Chercher
Magazines Demander
Cherchez une entreprise Chercher
Question & réponse Chercher