livios logo

5 conseils pour faire de votre jardin un vivier naturel

Vous ne pourrez bientôt plus aménager votre jardin comme vous le souhaitez ? Cela ne risque pas d’arriver selon le journaliste et expert en jardins Marc Verachtert. Il est cependant convaincu que nous devons gérer nos jardins de manière plus naturelle, avec un maximum d’espace pour la verdure et un minimum pour les surfaces dures. Curieux de savoir comment rendre votre jardin plus naturel et accueillant pour les animaux ? Découvrez-le ici avec ces 5 conseils.

1. Laissez votre gazon pousser (mais sans exagérer)

Un moyen simple pour renforcer la biodiversité dans votre jardin ? Réduisez la surface de votre gazon et laissez-le pousser. “Sans toutefois exagérer”, affirme Marc Verachtert, journaliste spécialiste en jardins. “Je déconseille un pré fleuri par exemple, car cela demande beaucoup de temps et de main-d'œuvre. La bonne solution consiste à laisser pousser votre gazon et lui donner des couleurs sans que cela ne vous occasionne aucun surcroît de travail. C’est assez facile de par exemple laisser pousser les pâquerettes et les boutons d’or sur le bord de votre pelouse. Votre gazon et vos fleurs poussent de manière un peu trop anarchique ? Vous pouvez les tondre. Entre-temps, vous avez fait du bien aux abeilles et autres insectes de votre jardin.”

Photo Marc Verachtert
© mve  

Photo Getty Images
  

Conseil : Vous n’aimez pas des bordures de gazon mal entretenues ? Agrandissez vos parterres et placez-y des plantes et des arbustes à fleurs.

2. Veillez à ce que votre jardin fleurisse le plus longtemps possible

Prévoir une longue floraison est un moyen efficace pour attirer les animaux dans votre jardin. “Pour cela, pensez à placer des plantes mellifères car elles contiennent beaucoup de nectar et de pollen”, explique Marc. “Les abeilles, les papillons et autres insectes volants utilisent le nectar comme source d’énergie et le pollen comme aliment pour leurs larves. Votre jardin est encore en fleurs de février à novembre ? Dans ce cas, tous ces petits insectes disposent de combustible pendant toute la période où ils sont actifs. En raison du changement climatique, cette période est en effet de plus en plus longue. Les crocus et les roses de Noël fleurissent déjà au printemps, l’aster et la sauge subsistent jusqu’à l’automne. En été, le choix est quasi illimité. Les géraniums, les arbres fruitiers et les arbres à baies sont alors de bonnes options.”

3. Plantez des aromates et des légumes (même si vous ne les mangez pas)

Vous n’avez pas de jardin, mais une terrasse ou un balcon ? Vous pouvez aussi favoriser la biodiversité. “Car les aromates aussi attirent les animaux”, précise Marc. “Songez à la sauge, au thym et au romarin que vous pouvez facilement placer dans un bac. Il en va de même de nombreux légumes comme les courgettes, les potirons et les petits pois. Vous possédez une petite parcelle de terre que vous ne pouvez pas couvrir ou que vous ne voulez pas cultiver ? Plantez-y des potirons. Les insectes mangent les fleurs, les grandes feuilles créent de l’ombre et forment un abri pour de nombreux autres animaux. De plus, les potirons couvrent le sol, si bien qu’aucune mauvaise herbe ne pousse. N’hésitez donc pas à planter des légumes et des aromates dans votre jardin, même si vous ne les mangez pas.”

Photo Getty Images
  

Photo Getty Images
  

4. Sélectionnez les bons arbres et arbustes

Le choix des arbres et plantes et vaste. Mais lesquels soutiennent mieux la biodiversité de votre jardin ? “L’arbre à papillons est un bel exemple”, poursuit Marc. “Comme son nom l’indique, grâce à son nectar et à son pollen, il attire les papillons et autres insectes. Le cerisier à grappes et le sorbier évidemment aussi, mais les baies du buisson ardent, de l’argousier et de l’aubépine sont aussi très utiles pour les oiseaux. Cette dernière comporte en outre des épines, ce qui en fait l’endroit idéal pour les oiseaux en pleine nidification. Et sans fleurs pas de baies : les insectes pollinisateurs sont par conséquent très friands de ces arbustes.”

Conseil : Choisissez des espèces d’arbres et arbustes qui sont adaptées au climat belge et à notre sous-sol et qui sont cultivés dans votre région. Vous avez ainsi la certitude qu’ils prendront terre dans votre jardin.

5. Placez un abri pour ces hôtes

Vous voulez attirer davantage d’animaux dans votre jardin ? Ceux-ci ont besoin naturellement d'un abri. “Il faut bien entendu prévoir des nichoirs pour les oiseaux”, déclare Marc. “Mais n’oubliez pas non plus les hôtels à abeilles et insectes. Pendant cette période, il y a aussi de nombreux hérissons à la recherche d’aliments. Comme ils se cachent sous des branchages, surtout ne nettoyez pas votre jardin de manière trop radicale. Ils peuvent aussi trouver refuge dans un nichoir. Grenouilles, crapauds et salamandres ont quant à eux besoin d’un endroit humide. Faites un trou où l’eau s’accumule régulièrement. Ils pourront y pondre et se reproduire. Il peut s’agir d'un petit étang ou d’une petite bassine. Les grenouilles et crapauds sont très utiles : ils mangent les pucerons, limaces et autres nuisibles.”

Photo Getty Images
  

Photo Getty Images
  

Attention : Vous envisagez d’installer un hôtel à insectes ? Préférez plusieurs petits hôtels qu’un seul gros modèle. Ce sont surtout les insectes solitaires qui seront attirés par les hôtels à insectes. Vous attirez trop d’insectes en un seul endroit ? Vous augmentez le risque de propagation des maladies et parasites.

Conseil en or : un moyen simple pour éviter les mauvaises herbes

En Belgique, les désherbants sont désormais interdits. Heureusement, il existe des moyens pour lutter plus efficacement contre les mauvaises herbes. “Il suffit de couvrir le sol”, suggère Marc. “Ainsi, les mauvaises herbes ne savent pas pousser. Écorces, résidus de tontes et coques de cacao sont de bons couvre-sol, mais les matériaux de récupération comme le lin et le chanvre aussi. Les copeaux de bois sont plutôt déconseillés : ils se dégradent rapidement et absorbent l’oxygène du sol. À l’automne, laissez les feuilles mortes tombées sur le sol. Elles évitent que le sol se compacte après la pluie, protègent vos plantes contre le gel et forment un abri idéal pour les vers, les larves de papillon et les œufs de limaces. Les oiseaux mangent ces insectes nuisibles : ainsi vous leur fournissez une source naturelle de nourriture.”

Attention : Vous recouvrez votre sol avec des résidus de tonte ? Posez chaque semaine une couche de 1 cm pendant cinq semaines consécutives, pour qu’elle puisse sécher. Si vous posez directement une couche de 5 cm, l’herbe va pourrir et sentir mauvais. N’oubliez pas que l’herbe se composte rapidement. Ajoutez par conséquent de l’herbe régulièrement.

 

Lisez aussi :


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/amenagement-et-entretien-du-jardin/amenagement-de-jardins/5-conseils-pour-faire-de-votre-jardin-un-vivier-naturel/