À quoi ressemble le jardin de 2022

Ces deux dernières années, les espaces extérieurs de nos maisons ont pris une importance énorme. Le covid n’y est évidemment pas étranger – nous avons appris à apprécier davantage nos jardins – mais la météo capricieuse et le changement climatique laissent aujourd’hui plus de traces qu’on ne l’aurait imaginé. Nos jardins doivent être plus résistants à la chaleur, à la sécheresse et à l’excès de précipitations. On constate aussi l’importance accrue de la biodiversité ce, qui au final, donne des jardins plus naturels. En dix points, voici à quoi ressemble le jardin de 2022.

1. Une terrasse plus confortable

Jamais la terrasse n’avait eu un rôle aussi important. Elle a été le lieu idéal pour recevoir famille et amis ou faire une pause les jours de télétravail. Dotés de coussins doux et résistants aux intempéries, les confortables meubles de jardin sont prêts à être utilisés à tout moment. Fonctionnel ou d’ambiance selon les circonstances, l’éclairage permet de prolonger les soirées. Un chauffage radiant ou un brasero – pour son côté ‘feu de camp’– procurent une chaleur bien agréable quand le temps fraichit.

2. Le coin bureau

Avec le télétravail, nous avons découvert les possibilités de ‘travailler dans le jardin’. Il suffit d’un ordinateur portable, d’une tablette et/ou d’un smartphone et, bien sûr, d’une bonne connexion WiFi. Installer son bureau ‘au jardin’ n’est plus une idée farfelue. Une véranda ou une pièce de rangement devient un bureau à domicile multifonctionnel ou une pièce de lecture et de détente, bien au calme.

3. Une pelouse pleine de couleurs

La pelouse traditionnelle a fait son temps. Avec des pâquerettes, des brunelles communes et des véroniques vous pouvez y mettre de la couleur et de la vie.

Si vous souhaitez embellir votre jardin, ne vous contentez pas de pelouses pour jouer ou faire du sport mais préférez des pelouses écologiques. Bonus intéressant, vous ne devrez plus tondre toutes les semaines mais seulement toutes les trois ou quatre semaines. C’est lorsqu’elle a une hauteur de 10 à 15 cm que la pelouse fleurie est la plus belle.

4. Laissez à James le soin de tondre

Pour permettre aux enfants de jouer et de taper dans le ballon ou pour placer tables et chaises pour le barbecue, il est quasi indispensable de tondre sa pelouse une fois par semaine. Nous sommes de plus en plus nombreux à confier cette tâche à une tondeuse robot. Vous profitez ainsi pleinement de votre jardin pendant que James – ou quel que soit le nom que vous donnez au robot – coupe l’herbe à la hauteur programmée.

5. De belles bordures toute l’année

Les typiques bordures anglaises, qui fleurissent surtout en juin et juillet, font place à des parterres plein de couleurs et de parfums tout au long de l’année. Ces nouvelles bordures combinent des espèces très variées : fleurs d’hiver, fleurs à bulbe et tubercule de printemps, plantes vivaces traditionnelles, fleurs de prairie à floraison tardive, graminées ornementales et fleurs d’automne. Et si, en plus, vous plantez quelques espèces de fleurs à couper, vous pourrez fleurir votre intérieur une bonne partie de l’année.

N’hésitez pas à planter les différentes espèces plus près les unes des autres que vous ne le faites d’habitude. Ainsi, vos bordures résisteront mieux aux mauvaises herbes et à la sécheresse et vous n’aurez pas non plus à prévoir de tuteurs pour maintenir vos plantations droites.

6. Un potager ‘prêt à manger’

Même si les magasins ou les formules de livraison à domicile proposent un large éventail de légumes savoureux, voire bio, nous sommes nombreux à réserver quelques mètres carrés de nos jardins pour cultiver nos propres légumes.

Radis, laitues, carottes, tomates cerise et autres légumes se cultivent en pots, bacs ou tables de culture surélevées. Les poivrons, les aubergines et même les poires de terre trouvent leur place dans les bordures, entre les plantes à fleurs. L’important n’est pas de faire une grosse récolte mais de les voir grandir et de découvrir la pureté de leurs saveurs.

7. La polyvalence de l’arbre d’ombrage

Pas de jardin sans arbres, fournisseurs d’ombre et de fraîcheur, un avantage très appréciable quand on sait que nos étés risquent fort d’être de plus en plus chauds.

Ne prenez pas ‘arbre’ au sens strict. Les arbustes ornementaux à plusieurs troncs d’une hauteur de 5 à 6 m peuvent également créer d’agréables zones d’ombre dans votre jardin. S’ils doivent également vous préserver des regards indiscrets, choisissez des variétés à feuilles persistantes. Mais les vrais favoris restent les arbres fruitiers. Le choix est large entre les traditionnels pommiers, poiriers, pêchers et pruniers ou les exotiques, kaki et nashi. Outre qu’ils offrent une agréable climatisation naturelle, les arbres portent de belles fleurs, produisent des fruits délicieux et, pour la plupart d’entre eux, arborent de magnifiques couleurs en automne.

8. De la verdure sur et autour de la maison

Même sur de petites parcelles, il est possible de faire pousser de la végétation en abondance. Où ? Contre la façade ou sur le toit ! Une bien jolie manière de vous créer une oasis de verdure sans sacrifier de précieux mètres carrés de la terrasse ou de l’aire de jeux des enfants. Les toits plats et légèrement inclinés actuels bénéficient également d’une plus grande variété d’espèces que les anciennes toitures vertes où l’on ne plantait que des plantes grasses.

Au-delà de l’aspect purement esthétique, les toits et les façades verdurisés présentent des avantages intéressants pour nos habitations et pour l’environnement. Par exemple, ils contribuent à une meilleure isolation thermique et ils stimulent la biodiversité dans les villes. Et que dire des grandes quantités d’eau qu’ils peuvent stocker, bouclant ainsi le cycle de l’eau au bout duquel les eaux de pluie sont en grande partie renvoyées dans l’atmosphère.

9. Un jardin accueillant

Il est donc possible de rendre son jardin plus naturel. Plantes, fleurs et arbustes attirent les insectes et les oiseaux auxquels nous pouvons offrir le gite – un habitat permanent avec des hôtels à insectes et des nichoirs – et le couvert, été comme hiver. Journées de comptage des papillons, week-ends de comptage des oiseaux... nous sommes de plus en plus nombreux à repérer ces petits visiteurs de nos jardins et à en apprécier la variété.

10. Une eau de baignade saine

La piscine traditionnelle fait face à la redoutable concurrence de sa variante naturelle en raison, notamment, de l’utilisation intensive de produits chimiques pour désinfecter l’eau. En revanche, la désinfection d’un étang de baignade privilégie la nature puisque l’eau est filtrée par des plantes aquatiques et des pierres de lave.

Ceux qui estimeraient que l’étang de baignade est un peu ‘too much’ peuvent envisager une piscine bio où l’eau est filtrée non pas par des plantes mais par hydrolyse (sans utilisation de chlore). Par ailleurs, il existe aujourd’hui des piscines traditionnelles aux jolies courbes organiques et pour lesquelles des parois verticales ne sont plus indispensables.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux