livios logo

Un beau jardin en hiver : quelques conseils

L’attrait d’un jardin ne se limite pas à la période de mars à septembre. En hiver aussi, de nombreuses plantes peuvent nous ravir par leurs couleurs et leurs senteurs. Saison de floraison plutôt inattendue, l’hiver réserve de biens jolies surprises.

Jouer avec les formes

Ce sont les plantes qui font la beauté d’un jardin en hiver. Une saison où elles attirent l’attention moins par leurs couleurs – comme c’est le cas au printemps et en été – que par leur forme et leur structure. Les plantes à feuillage persistant comme le taxus, l’osmanthe et le chêne vert, mais aussi le hêtre – qui ne perd ses feuilles roussies qu’au printemps – tranchent dans un paysage nu et permettent de cacher à la vue une zone du jardin moins belle ou moins soignée.

Les plantes à feuilles caduques en revanche, comme le charme, n’arrêtent pas le regard et permettent d’apercevoir ce qui se passe au-delà. Tout cela donne au jardin un aspect totalement différent de ce qu’il est en été en raison de la profondeur de vue qu’elles autorisent. Peut-être plongerez-vous un peu plus sur la propriété voisine, mais ce n’est pas bien grave dans la mesure où chacun a tendance à rester chez soi en hiver. En outre, votre jardin vous paraîtra plus grand.

L’hiver offre des perspectives très différentes. Les arbres à feuilles caduques et les haies moins denses favorisent la transparence et permettent de voir ce qui se passe au-delà.


© Marc Verachtert  

La plupart des graminées ornementales résistent sans trop de mal à l’hiver et restent fièrement dressées.


© Marc Verachtert  

Graminées

Dans les parterres d’hiver, ce sont les graminées qui font les plus beaux décors. Molinies bleues, miscanthus, herbes du Japon se dressent fièrement, même quand leurs feuilles meurent et brunissent. Les graminées ornementales sont plus résistantes que la plupart des vivaces. Leurs feuilles se replient complètement pour former sur leurs racines une sorte de couverture protectrice, ce qui leur permet de rapidement reprendre des couleurs une fois passés les frimas.

D’autres plantes restent aussi très belles durant l’hiver, conservant leurs capsules ou fleurs séchées, ombelles ou panaches droits et fiers. Citons parmi d’autres la petite et la grande bardane, l’échinacée pourpre, le chardon bleu, l’eupatoire à feuilles de chanvre, les sédums, le solidago, les molènes ou encore la verveine de Buenos Aires. Disposez-les de manière à créer un élégant jeu de formes et de textures. Et il suffira d’une fine couche de givre ou de neige pour transformer votre jardin en une véritable féerie.

Surprendre par la couleur…

En hiver, un jardin n’est pas nécessairement uniformément vert ou brun. Les hellébores sont les championnes des plantes fleurissant l’hiver. La rose de Noël figure parmi les plus populaires. Si elle est d’une sobre blancheur, les hybrides de la variété Helleborus orientalis sont plus colorées, allant du blanc au presque noir et du jaune au rouge. Leurs pétales sont souvent piqués de jolis petits points. Ces plantes fleurissent dès janvier, soit souvent avant les perce-neige et presque deux mois plus tôt que les gloires des neiges et les crocus. De plus, elles conservent leurs fleurs jusqu’en avril-mai.

Le cyclamen de Cos apporte de la couleur sous ou entre les buissons. Vu sa petite taille, il faut jouer l’effet de masse. Cette plante occupera de plus en plus d’espace au fil des années sans pour autant devenir envahissante. Sa floraison commence également à partir de janvier et, dès la fin février-début mars, votre jardin se couvrira de fleurs d’un magnifique violet pâle. Certaines variétés de cyclamens répandent également un doux parfum.

De nombreuses variétés de roses de Noël fleurissent de janvier à avril, apportant de la couleur au jardin tôt dans l’année.


© Marc Verachtert  

Il existe de nombreuses variétés de plantes vivaces dont les fleurs ou capsules séchées égaient le jardin en hiver.


© Marc Verachtert  

… ou le parfum

Des plantes qui diffusent un parfum en hiver ne sont pas un phénomène exceptionnel, invitation supplémentaire à sortir au jardin. L’une des plus parfumées est le Sarcococca qui, dès janvier, dévoile de petites fleurs blanches, presque filiformes, sur la face inférieure de ses branches. Si elles n’ont rien de particulier au niveau visuel, elles dégagent un délicieux parfum. Un seul arbuste suffit pour embaumer tout un jardin de ville. De nombreux hamamélis, mais aussi la chimonanthe précoce, ont un parfum au moins aussi agréable, voire plus prononcé. Une particularité de ces plantes parfumées est qu’elles protègent elles-mêmes leurs fleurs contre le gel. Lorsqu’il fait trop froid, elles enroulent leurs pétales en ruban en attendant que la température remonte.

Baies savoureuses

Les plantes à baies ou à fruits sont également du plus bel effet en hiver. La traditionnelle combinaison de rouge et de vert est celle qui ressort le mieux. La gaulthérie mucronée crée une jolie ambiance. Cet arbrisseau couvre-sol ne dépasse pas les 10 à 20 cm de haut. Un peu plus grand, le Skimmia cache de petites baies rouges entre ses belles et coriaces feuilles vertes. Vous en trouverez en jardinerie sous forme de miniplante de 10 cm de haut ou de véritable arbuste de 50 cm et plus, toujours en pot afin que vous puissiez les placer où vous voulez.

Il existe bien entendu des espèces plus grandes, comme le houx, le buisson ardent et le sorbier. Le houx peut être planté en solitaire, mais aussi en groupe, voire en haie. Le Pyracantha n’est jamais mieux que contre un mur. Quant au sorbier, il devient rapidement un bel arbuste, certains atteignant la taille d’un petit arbre. Les oiseaux raffolant des baies rouges, il y a des chances qu’ils les aient toutes mangées avant Noël. Ils semblent cependant moins intéressés par les baies de la viorne et les baies de couleur jaune et orange.

Les baies rouges apportent de la couleur. Vous n’en profiterez malheureusement pas très longtemps car les oiseaux en sont très friands.


© Marc Verachtert  

Attirés par une mangeoire ou un nichoir placé à proximité, les oiseaux apportent couleur et vie près des fenêtres.


© Marc Verachtert  

Terrasse d’hiver

L’hiver, la terrasse est souvent peu accueillante. Les meubles de jardin ont été rangés ou simplement bâchés – ce qui n’est pas forcément nécessaire car les modèles récents (hors coussins) sont généralement conçus pour résister aux intempéries. Les grands bacs et pots peuvent également rester en place, du moins si leur matériau résiste au gel… tout comme les plantes qu’ils contiennent ! Profiter de votre terrasse en hiver ? Il y a une solution à chaque saison.

Si vous souhaitez de l’animation sur votre terrasse, placez-y une mangeoire et un abreuvoir pour oiseaux. Les boules de graisse, les cacahuètes décortiquées et les graines de tournesol en attirent une grande variété : mésanges charbonnières, mésanges bleues, parfois même mésanges à longue queue, mais aussi pinsons, rouges-gorges, merles et grives, et qui sait, un pivert et l’un ou l’autre écureuil. Voici cinq conseils pour rendre votre jardin plus accueillant pour les animaux.

Lisez aussi: Comment fabriquer un nichoir ?

Effets de lumière

La nuit tombant tôt, un éclairage extérieur peut faire toute la différence. Mettez un tronc, des branches ou la couronne d’un arbre en valeur en y dirigeant le faisceau d’un spot. Ou donnez de la profondeur au jardin grâce à la lumière rasante de lampes posées au sol. Mais n’exagérez pas : sachez jouer du contraste entre les zones éclairées et celles que vous laissez dans l’ombre. L’obscurité précoce, inhérente à cette période de l’année, ne manque en effet pas de charme. Un dimmer vous permettra de facilement régler l’intensité de la lumière.

Si vous ne disposez pas de système d’éclairage extérieur ou que vous souhaitez ajouter un point lumineux ici et là, des luminaires de jardin alimentés par l’énergie solaire feront l’affaire. Vous en trouverez une large offre à prix démocratiques en magasins de bricolage et jardineries. Même si leur rendement lumineux n’est pas comparable à celui d’un système alimenté par le réseau électrique et que leur durée de vie est limitée, ils seront certainement suffisants.

Même si vous n’utilisez pas votre terrasse en hiver, il n’est pas obligatoire de la dégager. La plupart des meubles de jardin actuels supportent les intempéries.


© Getty Images  

lampes de jardin lumière

La nuit tombant tôt, un éclairage extérieur peut faire toute la différence.

Photo Delta Light® nv
  

Vive la neige !

Au jardin, la neige fait office de cerise sur le gâteau. Son manteau blanc dissimule ce qui est moins beau, tout en accentuant les formes et les reliefs. De bonnes raisons pour ne pas chercher à vous en débarrasser en répandant du sel à tout va : celui-ci est nocif pour les plantes. Un sol salé rend très difficile l’absorption de l’eau et des nutriments par les racines des plantes. Si vous souhaitez malgré tout dégager un chemin à travers votre jardin, répandez-y plutôt du sable ou du gravier fin, qui offrent l’un et l’autre une bonne prise quand on y marche et que vous pourrez balayer entre vos plantations après le dégel.

Source: Je vais Construire

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/amenagement-et-entretien-du-jardin/amenagement-de-jardins/un-beau-jardin-en-hiver-quelques-conseils/