livios logo

Que coûte une serre ?

La serre la moins chère se compose d'une armature en acier ou en aluminium revêtue d'une bâche.

Photo ACD
  

Les panneaux en polycarbonate double paroi avec des rainures sont pratiquement incassables.

Photo ACD
  

Le verre de sécurité est le matériau idéal pour celui qui passe pas mal de temps chaque jour dans sa serre. Il est transparent, durable et facile à entretenir.

Photo ACD
  

Chez nous, le printemps et l'été sont imprévisibles et limitent souvent la période de culture au jardin. Chaque jardinier rêve donc d'une serre. Elle permet de profiter plus longtemps des fruits et légumes de votre propre culture. Quel est le montant de cet investissement ? Nous avons posé la question au fabricant belge de serres ACD.

Quel matériau pour l'armature ?

“Une serre se compose d'une structure portante et d'un matériau de revêtement. Cette armature se compose d'acier, d'aluminium, de plastique ou de bois. Le plus courant est l'aluminium. Il est très durable, inoxydable et d'entretien aisé,” nous confie-t-on chez ACD. 

Les serres en bois forment plutôt l'exception, à cause de leur prix. De plus, tous les essences de bois ne résistent pas à l'humidité et aux écarts de température. Le prix d'une serre en bois par exemple d'une surface de 3,5 m² commence à 2.400 €. Dans la suite de cet article, nous nous limiterons aux serres avec armature en aluminium.

Lisez également l'article consacré à l'utilisation optimale d'une serre

Bâche en polyéthylène

ACD nous donne quelques indications : “Une serre constituée d'une armature en acier ou en aluminium et recouverte d'une bâche (sans fenêtre) est la solution la moins chère. Vous pouvez facilement installer vous-même cette serre tunnel et ne risquez pas de bris de verre. Mais elle présente plusieurs inconvénients : plus faible valeur isolante, moins bonnes pénétration de lumière et résistance au vent. La durée de vie de la bâche dépend de sa résistance aux UV et de son épaisseur.”

“Pour une serre de ce type de 4 à 18 m² et d'une hauteur de 2,4 m, les prix varient de 180 à 799 €, en fonction de la qualité de la bâche. Faites surtout attention aux possibilités d'aération et à la résistance de l'armature. Vérifiez aussi que la livraison est incluse dans le prix.”

Polycarbonate

“Avant, le polycarbonate était utilisé dans les régions où les averses de grêle étaient fréquentes, pour éviter le bris de vitre. Les panneaux synthétiques double paroi avec rainures sont pratiquement incassables. Ils ont un inconvénient : la formation de mousse dans les rainures.  Ils verdissent donc et la lumière pénètre moins facilement,” toujours d'après ACD.

Pour une serre en polycarbonate d'une surface de 3,8 à 9,9 m², il faut compter un prix moyen variant entre 650 et 1.200 €.

Verre horticole

“Le verre horticole est bien meilleur, car il résiste à tout type d'intempérie. De plus, il présente une pénétration de la lumière de 90 %. La résistance du verre dépend de son épaisseur, au choix entre 3 ou 4 mm. Le verre est nettement plus lourd que la bâche ou le polycarbonate. La robustesse de l'armature est importante.”

Pour une serre pourvue d'un verre horticole d'une surface de 3,8 à 9,9 m², il vous en coûtera 590 à 1.000 €.

Verre de sécurité

“Le verre de sécurité est le matériau idéal pour celui qui passe pas mal de temps chaque jour dans sa serre. Il est cinq à sept fois plus résistant que le verre horticole. De plus, ses bords polis préviennent tout risque de coupure au montage. En outre, il est également transparent, durable et facile à entretenir.

Pour un modèle de serre vitrée d'entrée de gamme d'une surface de 3,56 à 9,12 m², vous payerez en moyenne 650 à 1.100 €. Pour une serre de qualité, le prix peut osciller entre 1.100 et 1.800 €. 


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/amenagement-et-entretien-du-jardin/conception-de-jardins/que-coute-une-serre/