livios logo

Réaliser un jardin climatique, c’est possible ? Oui, suivez ces astuces de pro

Vagues de chaleur, averses, périodes de sécheresse ... Le climat met notre jardin à rude épreuve. Selon le journaliste Marc Verachtert et l’expert en jardinage Bart Verelst, si nous souhaitons profiter de notre jardin par n’importe quel temps, il est urgent de l’adapter à notre climat. Leur « Manuel Pratique du Jardin Climatique » rassemble leurs astuces et leurs approches à ce sujet.

S’adapter au climat

Comment est venue l’idée de ce livre ? « Plutôt que de chercher des coupables pour le changement climatique, il est temps de nous adapter à notre climat », déclare Bart Verelst. « Quelques interventions suffissent pour conserver de la fraîcheur autour de votre maison. Même pendant les jours les plus chauds d’été, nous aimons voir notre pelouse verte et saine. C’est pareil pour le potager. Et tout cela est possible en gardant une attention particulière à la décoration de votre jardin et de votre terrasse. Dans le livre, nous donnons de nombreux conseils à ce sujet. Comme par exemple, un tunnel fait avec des citrouilles. Grâce à cette réalisation, vos légumes restent beaux et frais tout au long de l’été. »

kt1


© Artifix  

Marc Verachtert nature et jardin respectueux des animaux


© mve  

jardin climatique

Photo Livios
  

26° = degré seuil

Tout le monde ressent la chaleur différemment. « Mais pour la plupart des gens, 26° c’est le seuil où nous trouvons qu’il fait trop chaud sur notre terrasse », explique Marc Verachtert. « Par conséquent, il est nécessaire de créer un environnement qui évite de passer au-dessus de cette limite. Puisque nos étés seront de plus en plus chauds, avec de plus en plus de jours dépassant le seuil des 30 degrés. Plus particulièrement en ville où l’atmosphère est plus difficile à supporter. En raison du manque de verdure et de la grande quantité de logements, les températures relevées en ville sont plus élevées qu’en campagne. »

L’effet de refroidissement des arbres

La manière dont nous ressentons la chaleur dans notre jardin est le résultat de plusieurs facteurs : la température de l’air, l’humidité, le vent et le rayonnement. « Pour lutter contre le rayonnement de la chaleur, les arbres sont idéaux », explique Marc. « À l’ombre d’un arbre, on peut gagner jusqu’à 4,8° par rapport à un emplacement en plein soleil. Et sous un arbre, cela peut même aller de 10 à 15°. La puissance de refroidissement d’un arbre adulte est comparable à celle de dix climatiseurs. Les arbres favorisent également l’humidité dans votre environnement, et vous donnent l’impression d’une oasis très agréable. » Vous n’avez pas besoin de planter un très grand arbre tout de suite. « La masse des feuilles est surtout importante. »

kt2


© Artifix  

kt3


© Artifix  

kt8


© Artifix  

Les arbres retiennent la pluie

Les vagues de chaleur font désormais partie de notre climat, mais pas seulement, les averses aussi mettent nos jardins à rude épreuve. « Dans ce cas aussi, les arbres sont nos alliés », explique Marc. « Ils freinent la chute des pluies sur le sol. 21% des eaux de pluie restent dans l’arbre et s’évaporent, 10% coule le long des branches et du tronc puis pénètrent dans le sol au niveau des racines. »

Terrasse : évitez les pierres

Une terrasse en dure peut également favoriser le réchauffement de votre jardin. « La température relevée sur des terrasses en pierres ou en carrelages sombres peut atteindre jusqu’à 50° les jours d’été », déclare Marc. « Cela peut même entraîner des brûlures si vous y marchez pieds nus. Et si un mur sombre se situe plein sud derrière votre terrasse, les températures peuvent même grimper jusqu’à 70°. En offrant un peu d’ombrage à ce mur ou en le recouvrant de bois, vous pouvez déjà sensiblement faire baisser la température. Encore mieux, végétaliser votre mur ! Les plantes grimpantes, comme la vigne et le lierre, ne sont pas chères, poussent rapidement et refroidissent énormément : de 10 à 15. »

kt7


© Artifix  

kt4


© Artifix  

kt5


© Artifix  

kt6


© Artifix  

Le toit végétalisé a tout bon

Votre toiture est plate ? « Dans ce cas, nous vous recommandons vivement de réaliser un toit végétalisé », déclare Marc. Au-dessus d’un toit végétalisé, la température ambiante mesurée peut être jusqu’à 40° inférieure par rapport à un toit de couleur noire classique. Vous pourrez ressentir cette différence au niveau de votre jardin. Une toiture végétale empêche la chaleur d’entrer dans votre maison et donne à vos panneaux solaires jusqu’à 16% de rendement supplémentaire. »

Bassins

« Autre allié pour lutter contre les hausses de température dans votre jardin : l’eau », ajoute Marc. « En s’évaporant, en absorbant la chaleur et éventuellement en la déplaçant, l’eau fournit un refroidissement supplémentaire dans votre jardin. Par temps chaud, il fait jusqu’à 6° plus frais au-dessus d’un bassin. Il sera idéalement placé si un courant d’air passe par là avant d’arriver sur votre terrasse ou coin salon favori. Un arbre situé à proximité peut également amener plus d’air en passant au-dessus ou le long du bassin et vous apporter une brise de fraîcheur. La capacité de refroidissement de votre bassin dépendra de ses dimensions. Ajoutez-y une fontaine pour obtenir des gouttelettes dans l’air. »

Rendre les eaux de pluie à la nature

« Autre idée : un mur d’eau. Il peut être réalisé contre l’un des murs de votre maison, de votre jardin ou même le long d’un plan vertical solide. Des rideaux d’eau existent aussi. Par leur utilisation, l’eau s’écoule ou s’égoutte d’un tube ou d’un cadre et tombe dans une gouttière ou un réservoir. Un effet de brumisateur sera bienvenu à proximité de votre terrasse. Il existe également d’autres systèmes pour obtenir cet effet. Et à des températures extrêmes, arroser votre terrasse sera bien utile. Ainsi, vous faites descendre la température de 2 à 4°. » Marc souligne également l’importance de recueillir les eaux de pluie, de les stocker pendant les périodes plus sèches et de les conserver dans son jardin. « Aujourd’hui, la majeure partie des eaux de pluie finissent dans les égouts. Vous feriez mieux de les rendre à la nature. »

5 astuces rapides pour un jardin climatique

  1. Installer les plantes les unes près des autres, sans laisser le sol à nu entre elles. De cette façon, le sol ne se dessèchera pas au soleil. Vous ne souhaitez pas mettre trop de plantes ? Dans ce cas, utilisez du paillis entre vos plantations.
  2. Ne rendez pas vos plantes paresseuses. N’arrosez que lorsque c’est nécessaire lors de longues périodes de sécheresse. Certaines racines d’arbres sont capables de puiser l’eau à plus de trois mètres de profondeur.
  3. Réalisez votre terrasse sur un plan incliné le long d’une haie.
  4. Il existe plusieurs systèmes pour garder votre sol humide, comme l’hydrogel rétenteur d’eau. Ce produit absorbe l’eau pendant les périodes d’averses, la stocke jusqu’à 10 ans et la libère graduellement au niveau des racines.
  5. Ne faites pas de terrasse trop grande et installez-y des plantes en pots. Installez éventuellement un système de goutte à goutte pour leur assurer assez de réserves en eau. 

 

Manuel pratique du jardin climatique

  • Auteur(s) : Marc Verachtert et Bart Verelst
  • Maison d’édition : Racine
  • Nombre de pages : 176
  • Prix : 19,99 euros
  • EAN : 978 94 014 6483 3

 

9 choses à savoir sur conception de jardins

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/amenagement-et-entretien-du-jardin/conception-de-jardins/realiser-un-jardin-climatique-cest-possible-oui-suivez-ces-astuces-de-pro/?utm_source=7sur7&utm_medium=partnersite&utm_term=&utm_content=%2026f7bee&utm_campaign=content