livios logo

Aménager un grand jardin avec un petit budget ? En appliquant ces 10 conseils, c’est possible

Vous avez récemment construit ou rénové ? Un tel investissement réduit considérablement votre budget. Est-ce donc encore possible d’aménager votre grand jardin ? Laurence Machiels, journaliste écologique et experte en jardinage, vous donne 10 astuces pratiques pour transformer votre environnement extérieur en un jardin idyllique, et ce, tout en respectant votre budget.

1. Investissez dans un paysagiste

Laurence Machiels, journaliste écologique et experte en jardinage, vous donne 10 astuces pratiques pour transformer votre environnement extérieur en un jardin idyllique.


© Steven Richardson  

Vous aménagez votre jardin en partant de zéro ? Dans ce cas, une planification est extrêmement importante. « Travaillez avec un architecte paysagiste », explique Laurence. « Cela vous coûte entre 1 500 et 2 000 euros, mais cet investissement en vaut la peine. En retour, vous aurez un aperçu de ce à quoi ressemblera votre jardin à long terme. Mais vous évitez surtout de commettre des erreurs que vous devrez corriger par la suite : réinstaller votre terrasse, par exemple. C’est-à-dire des frais supplémentaires ! Commencez donc avec un plan. Le prix d’un paysagiste reste minime comparé au prix global de votre jardin fini. »

2. Faites analyser le sol de votre jardin

Investissez également dans une analyse du sol de votre terrain. « Beaucoup de gens utilisent de la chaux, du fumier et des produits qui sont inutiles pour leur jardin », explique Laurence. « Ce n'est qu'après une analyse de sol que vous savez ce qui est utile pour votre jardin. Pour 75 €, le Service Pédologique de Belgique analyse votre échantillon de sol. Vous recevrez un rapport détaillé avec toutes les informations relatives à votre sol : si ce dernier est fertile ou non, le niveau de calcaire et le niveau d'acidité. Vous saurez exactement quelles plantes sont adaptées pour votre jardin et de quels engrais vous aurez besoin. Vous économisez ainsi beaucoup d'argent à long terme. »

3. Plantez des arbustes à baies et des arbres fruitiers

« D'abord et avant tout, plantez vos arbres et vos haies », dit Laurence. « Et puis vos buissons de baies. »

Photo Getty Images
  

Vous avez votre plan et votre analyse de sol ? Vous pouvez ensuite aménager votre jardin à votre rythme et en fonction de votre budget. Mais par où commencer ? « D'abord et avant tout, plantez vos arbres et vos haies », dit Laurence. « Et puis vos buissons de baies : ils sont bon marché, faciles à entretenir et produisent beaucoup de fruits. Un arbuste d'environ huit euros vous donnera rapidement un seau entier de baies. Un bol de mûres, de framboises ou de myrtilles du magasin coûte proportionnellement beaucoup plus cher. Vous avez vraiment beaucoup d'espace dans votre jardin ? Plantez des pommiers, des poiriers et des cerisiers. Vous passerez plus de temps à récolter les fruits qu'à entretenir vos arbres : les élaguer de temps en temps suffit. De plus, les arbres fruitiers souffrent rarement de maladies. »

4. Créez un potager et un jardin d'herbes aromatiques

Vous avez la main verte ? Créez un potager et un jardin d'herbes aromatiques.

Photo Livios
  

Vous avez la main verte ? Créez un potager et un jardin d'herbes aromatiques. « Juste pour le plaisir », dit Laurence. « Mais un tel potager vous apporte aussi beaucoup. Surtout, si vous récoltez vos propres graines à long terme. Je recommande de commencer avec une petite parcelle de 10 m². De cette façon, vous remarquerez immédiatement si cultiver un potager est fait pour vous ou non. Vous comptez l’agrandir ? Placez des lits avec une bordure en bois : c’est joli, c’est beaucoup plus facile à entretenir et c’est beaucoup moins cher que les bacs potagers. Les allées peuvent être remplis de bois coupé : ce n’est pas cher et c’est efficace. Il vous reste beaucoup de légumes ? Ramassez-les et faites le plein pour l’hiver : les légumes sont plus chers en hiver. »

5. Plantez une haie mixte et des fleurs annuelles

Vous êtes préoccupé par l'écosystème de votre jardin ? « Créez une haie mixte avec un mélange d'arbustes indigènes », explique Laurence. « Les roses sauvages, le bois de pin et pour les merles noirs et les grives, plantez aussi un sureau. Avec un petit budget, vous pouvez contribuer au bien-être des abeilles, des insectes et des oiseaux. Les fleurs annuelles telles que les fleurs dorées, les bourraches ou les pavots attirent également les abeilles, les bourdons et les syrphes. Ces insectes ont également un effet bénéfique sur votre potager : les insectes pollinisent vos courgettes et citrouilles et mangent les pucerons et autres insectes qui ont visé vos légumes et vos plantes. De plus, vous n'avez besoin de semer des fleurs annuelles qu'une seule fois : elles se ressèment toute seules . »

6. Entretien limité

Couvrez votre sol de fins copeaux de bois ou d’une fine couche d'herbe coupée. De cette façon, vous ne donnez pas l’occasion aux mauvaises herbes de se développer.


  

Avec quelques astuces simples, vous économisez beaucoup de temps, d'argent et d'énergie. « Couvrez toute la terre », dit Laurence. « De cette façon, vous ne donnez pas l’occasion aux mauvaises herbes de se développer. Par conséquent, recouvrez le sol de plantes telles que le géranium et la consoude sous vos buissons et vos arbres. Vous ne voulez pas en planter partout ? Couvrez votre sol de fins copeaux de bois ou d’une fine couche d'herbe coupée. De plus, l'herbe coupée retient mieux l'humidité dans le sol de votre potager. Et travaillez avec de grandes surfaces de graminées ornementales et de plantes du même genre : vous aurez ainsi moins de travail et moins de mauvaises herbes. »

7. Invitez vos amis à un barbecue (et laissez-les creuser votre étang avec vous)

Vous désirez avoir un étang ? C’est également possible avec un budget limité. « Ce sont les machines d'excavation qui vous coûtent le plus cher », affirme Laurence. « Creusez vous-même votre étang avec quelques amis et organisez un barbecue. De cette façon, vous économisez de l'argent et vous passez un week-end agréable avec des amis. Laissez votre architecte paysagiste dessiner votre étang : vous n'avez pas besoin de le creuser tout de suite. Demandez-lui aussi de vous indiquer des endroits de votre jardin où vous pouvez utiliser la terre que vous avez creusée. Vous pouvez l'utiliser pour planter votre haie mixte le long d'une allée de votre jardin. Vous n'avez ainsi pas besoin d'un conteneur ou d'un camion pour vous débarrasser de la terre. »

8. Construisez vous-même votre abri de jardin et votre poulailler

Vous êtes bricoleur ? Construisez alors votre propre abri de jardin ou votre poulailler.

Photo Betafence Belgium NV
  

Vous êtes bricoleur ? Construisez alors votre propre abri de jardin ou votre poulailler. « Vous pouvez le réaliser avec toutes sortes de bois, vous le rendez donc aussi cher ou bon marché que vous le souhaitez », explique Laurence. « Je suis pour les espèces indigènes appartenant à la classe de durabilité naturelle 1 : il suffit de penser au chêne, avec du bois traité thermiquement comme alternative moins chère. Vous n'êtes pas bricoleur ? Économisez un peu plus longtemps et investissez dans un abri de jardin ou un poulailler durables en bois de haute qualité. Une solution moins chère dure souvent moins longtemps et vous coûtera plus cher à long terme.

9. Limitez la surface pavée de votre jardin

« Il est préférable de choisir un matériau durable pour votre terrasse, tel que le béton ou la pierre bleue belge », déclare Laurence.

Photo Carrières Du Hainaut
  

Au moins vous pavez la surface de votre jardin, au plus votre jardin est bon marché et écologique. « Il est préférable de choisir un matériau durable pour votre terrasse, tel que le béton ou la pierre bleue belge », déclare Laurence. « Placez du gravier dans le reste de votre jardin : c'est beaucoup moins cher et plus écologique que le pavage. Tenez également compte du nombre d’allées de jardin dont vous avez besoin et de la fréquence à laquelle vous les utilisez. Si nécessaire, placez des klinkers sur l’allée principale, mais utilisez du gravier ou des copeaux de bois pour les autres allées. Et assurez-vous que votre paysagiste en tienne compte dans son plan. »

10. Investissez dans des outils de base de bonne qualité (et empruntez le reste)

Des outils de jardinage de qualité ? Un must. Mais quelques outils de base suffisent. « Beaucoup d'abris de jardin sont remplis d'outillages qui sont rarement utilisés », explique Laurence « Une tronçonneuse, un broyeur ou un épandeur ne sont généralement utilisés qu'une fois par an. Il vaut mieux emprunter ou louer cet outillage, par exemple dans une outilthèque. Investissez dans des outils de base de bonne qualité. Avec une paire de sécateurs, une bêche ou une fourche, un râteau et une houe, vous pouvez déjà faire pas mal de choses. N'hésitez pas à dépenser davantage pour des outils qui dureront toute votre vie. Sinon, vous ne créez que des déchets supplémentaires. »

Conseil bonus : devenez membre d'une association de jardinage

Saviez-vous que vous pouvez également échanger des plantes et des graines ? « Via les médias sociaux, ce concept devient vraiment populaire », déclare Laurence. « Il existe différents groupes d’échange, mais aussi des foires d’échange et des personnes qui renouvellent leur jardin et donnent en conséquence leurs plantes. Si vous comptez aménager un grand jardin, cela vaut la peine de visiter des sites d’occasion, des associations d’échange et des foires. Jetez un œil à Instagram, aux groupes Facebook ou aux associations de jardinage. Pour environ 25 euros, vous pouvez devenir membre d'une telle association et vous obtenez en une fois un lot de plusieurs plantes. »

Préparer son jardin pour le printemps ? C'est comme ça qu’on fait !


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/amenagement-et-entretien-du-jardin/conception/amenager-un-grand-jardin-avec-un-petit-budget-en-appliquant-ces-10-conseils-cest-possible/