livios logo

Comment transformer votre jardin en un vivier naturel ?

C'est grâce à une grande diversité de plantes et d'animaux que vous parviendrez à maintenir votre jardin en bonne santé et à y créer un équilibre naturel. Car pour survivre, les plantes et les animaux ont besoin mutuellement les uns des autres. Natuurpunt nous explique comment influencer positivement cet équilibre dans notre jardin.

Jardiner au naturel

Votre jardin doit attirer les animaux, produire des fruits et s'épanouir à chaque saison. Dans pareil jardin, il se crée automatiquement une grande biodiversité si vous tenez compte des processus naturels des plantes et animaux.   

Si vous avez les doigts verts, vous avez tous les atouts pour créer un beau jardin naturel chez vous. Mousse, branches, feuilles … sont inesthétiques et doivent disparaître. Mais en les supprimant, vous privez votre jardin de l'indispensable intervention de petites bêtes, comme les insectes. Ménagez un espace de terre non cultivée. Les insectes y trouveront refuge. 

Une clôture autour du jardin ne paraît pas non plus propice à créer la vie au jardin. Il s'agit plutôt d'une limite dissuasive pour les animaux qui vont de jardin en jardin, comme les hérissons, crapauds et grenouilles. Utilisez des matériaux naturels comme une haie, pour laisser un libre passage aux animaux. 

Supprimer les fleurs et la mousse qui poussent dans notre pelouse est contraire à la loi de la nature.

Photo Livios
  

La faune trouve la nourriture idéale dans le nectar de fleurs indigènes.

Photo Livios
  

Avec un bac à compost, vous transformez vos déchets de cuisine et de jardin en engrais naturel.

Photo Livios
  

Gazon

Tout le monde rêve d'un superbe tapis vert au jardin. Malheureusement, mousse et fleurs viennent souvent gâcher ce plaisir. Trèfles, pissenlits et pâquerettes sont néanmoins le support idéal pour un usage intensif. Et la mousse produit en permanence un tapis vert et moelleux qu'il faut à peine trondre. Surtout ne tondez pas trop souvent votre pelouse, car vous perturbez à chaque fois les insectes et la floraison des fleurs. Si vous tondez votre gazon deux fois par an (mi-juin et septembre), vous créez un excellent milieu pour les papillons, les abeilles et les sauterelles. 

Fleurs, plantes et arbres

Les abeilles et les papillons cherchent également refuge et source de nourriture dans votre jardin. Les fleurs indigènes résistent mieux et leur abondante source de nectar forme l'aliment idéal pour vos 'hôtes'. Vous avez un petit jardin ou une cour ? Installez-y des bacs et pots de fleurs, des suspensions … et donnez-leur à boire à temps. 

Les plantes grimpantes, les plantes à vrilles et la vigne vierge sont des plantes idéales pour attirer oiseaux, abeilles et papillons dans votre jardin. Pour les uns, elles forment un habitat ou un lieu de nidification idéal, alors que pour les autres, elles produisent le parfait nectar, en fonction de la saison. Privilégiez des plantes qui offrent des atouts tout au long de l'année. Attention aux effets indésirables des plantes grimpantes : elles risquent par exemple de gêner vos voisins.

Planter des arbres est moins évident mais cela vaut vraiment la peine de voir si c'est possible dans votre jardin. Il faut savoir qu'ils prennent de la place et qu'ils nécessitent de l'entretien. Les arbres fruitiers vous tentent peut-être. Vous n'avez pas assez de place ? Optez pour des plantes grimpantes qui mettront une légère touche verte dans votre petit jardin ou sur votre terrasse. Il en existe différentes variétés que vous pouvez choisir en fonction de la façon dont la plante s'accroche (contre un arbre, une construction …) 

Jardin accueillant pour la faune sauvage

Si ce n'est pour manger, les oiseaux viennent dans votre jardin pour se protéger ou trouver un endroit pour faire leur nid. Les plantes et arbres jouent précisément un rôle à ce niveau. Mais il faut aussi que les oiseaux puissent manger et boire (eau additionnée de sucre) pendant la période de gel ou se baigner lorsqu'il fait chaud (dans une bassine par exemple).

Les nichoirs leur servent à s'abriter et faire leur nid. Regardez quels oiseaux sont présents dans votre environnement et choisissez un nichoir adapté à ceux-ci. Vérifiez quels nichoirs conviennent à quels oiseaux et quel est le meilleur endroit pour les suspendre. Fabriquer soi-même un nichoir est une activité de bricolage qui n'est pas trop compliquée. 

Les abeilles, les papillons et les chauves-souris trouvent aussi refuge dans votre jardin. Vous pouvez les y aider en installant des hôtels à abeilles vendus dans le commerce. Attirez les papillons avec les bonnes plantes indigènes, un jardin d'aromates et un potager. Et une mangeoire remplie de fruits ne peut qu'attirer ces espèces d'animaux. En remerciement du nichoir que vous aurez installé pour elles, les chauves-souris vous débarrasseront de certains insectes. 

Si vous placez un hôtel à abeilles, vous attirez les abeilles en nombre dans votre jardin.

Photo Livios
  

En ville, il existe aussi différentes manières de cultiver des légumes et des aromates.

Photo Livios
  

Etang

Un petit étangs suffit déjà pour favoriser la biodiversité dans votre jardin. Les libellules volent à la surface de l'eau, les poissons-chats s'ébattent sous l'eau et les oiseaux viennent s'y abreuver. Les libellules et les hydrophilidés protègent le jardin de l'assaut des moustiques car ils raffolent de leurs larves. 

Compost

Les animaux qui colonisent votre jardin ont besoin de pas mal de nourriture. Ils en trouveront dans un bac à compost où vous videz vos déchets de cuisine et de jardin pour en faire de l’engrais naturel. Evitez d'y mettre les feuilles, tiges de fleurs et herbe mais incorporez-les directement à votre jardin. Et pour ceux qui en douteraient encore : le compost ne provoque pas de mauvaise odeur.

Quels animaux protègent votre potager ?

Dans votre potager, fourmille une quantité de petites bêtes qui peuvent faire des ravages : pucerons, papillons, limaces, hérissons, guêpes, oiseaux … Quel que soit le problème, n'utilisez jamais de produits chimiques. Il suffit juste d'attirer les bons animaux qui créent l'équilibre. 

Mites, coléoptères et araignées se plaisent dans une bonne couche de mulching. Les acariens rouges s'attaquent à d'autres petites bêtes et à leurs œufs. Les carabidés se nourrissent de limaces, pucerons, chenilles et larves. Les araignées et les opilions (faucheurs) chassent les moucherons, les mouches, les pucerons et les chenilles. 

Les ichneumonidés, chrysopidés et syrphidés sont attirés par le nectar et le pollen. La coccinelle et ses larves mangent des quantités astronomiques de pucerons, elles hibernent dans les feuilles et branches sèches qui jonchent le sol. 

Un potager en ville

Un petit potager peu présenter une plus riche biodiversité qu'un grand jardin.  Aussi ne vous méprenez pas sur la surface du jardin. Sur un seul mètre carré, vous pouvez déjà aménager un bon potager si vous utilisez les bonnes techniques. Dans un bac en bois, vous pouvez sans peine cultiver vos fruits et légumes préférés. Et vous avez un grand avantage : votre potager subsiste en hiver car la terre ne gèle pas. Vous pouvez aussi installer un potager vertical qui vous permet d'économiser de l'espace. Faites bien attention à la quantité de terre dont ont besoin les racines pour se développer. Une toiture verte peut aussi parfaitement faire office de potager. 

Les animaux dans le potager de ville

Les abeilles se nichent partout, mais elles viendront surtout s'abriter dans votre hôtel à abeilles si vous le placez en plein soleil. Au cœur de la ville, les passereaux, martinets noirs et chauves-souris se logeront contre une façade. A la périphérie de la ville, vous verrez plutôt des mésanges bleues ou charbonnières, des rouges-gorges ou des troglodytes mignons. En ville, un tas de bois sera l'abri parfait pour les hérissons. 

Une grande diversité de plantes et d’oiseaux maintient votre jardin en bonne santé et y crée un équilibre naturel. Car pour survivre, les plantes et les animaux ont besoin mutuellement les uns des autres. Natuurpunt nous explique comment influencer positivement cet équilibre dans notre jardin. Et si vous préférez un jardin vertical qui vous fait économiser pas mal de place, faites bien attention à la quantité de terre dont ont besoin les racines pour se développer. Une toiture verte peut aussi parfaitement faire office de potager.

9 choses à savoir sur entretien de jardins


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/amenagement-et-entretien-du-jardin/entretien-de-jardins/45428/comment-transformer-votre-jardin-en-un-vivier-naturel/