Acier Corten : la rouille qu’on aime

Lentement mais sûrement, l’acier Corten a trouvé sa place dans nos jardins. Ses propriétés si particulières et son esthétique en font un véritable atout déco. Il se fond à merveille dans les jardins modernes et épurés, comme dans les jardins de campagne.

COR renvoie à corrosion resistance (résistance à la corrosion) et TEN à tensile strength (résistance à la traction), ses deux principales propriétés. Pour le jardin, c’est surtout la résistance à la corrosion qui est importante. En effet, l’acier se protège lui-même contre un processus de rouille continu et ne demande pas d’entretien.

Préfabriqué ou sur mesure ?

Vous pouvez tout faire avec l’acier Corten. Plus encore qu’avec du bois. Braseros, foyers d’extérieur et jardinières sont les articles vedettes, suivis de près par les boîtes aux lettres et les bassins d’eau. L’acier Corten est également très populaire en tant que matériau de bordure pour les pelouses et massifs ou pour créer une élégante séparation ou un espace de stockage pour la réserve de bois. Pour intégrer parfaitement le matériau à votre jardin, il faudra toutefois vous tourner vers le sur mesure. Ce travail plus poussé prend souvent forme sur la table de dessin d’un architecte (paysager) ou d’un artiste et il est fabriqué sur mesure par des artisans qualifiés.

Pour les générations futures

La base est toujours une plaque en acier Corten. Les connaisseurs parlent de qualité A et B. Pour un jardin, cela a peu d’importance. Le Corten A est surtout utilisé à des fins architecturales, le Corten B étant réservé aux constructions plus lourdes. Les plaques A ont également une meilleure résistance à la corrosion. Chaque produit survivra aisément à vous-même, à vos enfants, à vos petits-enfants et même à vos arrière-petits-enfants. À une seule condition : l’acier ne doit pas être en contact permanent avec de l’eau ou être exposé continuellement à l’effet abrasif de la brise marine, du sel d’épandage ou d’émissions de l’industrie lourde. Dans ce cas, en effet, le processus d’oxydation ne s’arrêtera pas et le matériau continuera de se corroder pour finalement disparaître.

Attention à l’eau

La couche de protection qui se forme à la surface de l’acier Corten apparaît lorsque ce dernier est exposé à un environnement alternativement humide et sec. Par conséquent, mieux vaut ne pas l’utiliser pour border un étang. Ce n’est pas non plus une bonne idée de l’utiliser pour une grande surface parfaitement plane. En effet, l’eau risquerait d’y stagner. C’est la raison pour laquelle les architectes paysagers inclinent toujours légèrement les dalles et les plaques. Les bassins d’eau en acier Corten devraient donc être une aberration. Et pourtant, ils sont assez populaires. Pour ce faire, les fabricants ont trouvé une astuce. Ils finissent l’intérieur avec une autre couche étanche à l’eau ou le recouvrent de goudron. Il en va de même pour faire durer les cheminées d’extérieur. La plaque de fond du foyer est en inox, afin que les cendres (humides) et les autres déchets puissent y rester sans problème plusieurs jours.

Auto-protecteur

La couleur brun rouille est sans doute la caractéristiquela plus notable et la plus séduisante de l’acierCorten et c’est un atout dans le jardin. En effet, ellese combine très joliment à la verdure environnante.Cependant, cette couleur ne s’obtient pas du jour aulendemain. La rouille doit se développer. À l’atelier,l’acier Corten est encore d’un « blanc » immaculé.Il ne devient brun (et ne commence à constituer sacouche de protection contre l’oxydation) qu’une foisexposé à la pluie, au vent et à l’air/oxygène. Ne soyezdonc pas surpris si la commande que vous avez passéesur Internet ou le matériau de base avec lequel votrearchitecte paysager travaille dans votre jardin n’estpas rouillé(e).

Les premiers jours et semaines, la couche de rouille se détache encore facilement et reste collée aux doigts ou, plus ennuyeux, aux vêtements. Elle peut aussi être emportée par l’eau de pluie. Ce n’est pas grave sur les pelouses et les plates-bandes mais, sur les terrasses et les autres revêtements (ou en cas d’intégration dans des murs ou d’autres constructions), cette rouille laisse des traces et fait des taches indélébiles sur le béton et dans les pierres naturelles poreuses. Pour les éléments verticaux, il est donc recommandé de placer une gouttière temporaire, jusqu’à ce que cette phase soit terminée. La couche de corrosion ou de rouille ne sera fixée qu’au bout d’un ou deux ans.

50 nuances de brun

Si vous optez pour un produit standard ou fabriqué en série, vous pourrez peut-être choisir un acier « jeune » ou « vieux », et donc choisir la couleur. En effet, l’acier Corten ne prend pas une couleur standard mais se décline dans toute une variété de teintes et de motifs bruns. L’écoulement de l’eau de pluie, notamment, peut créer des dessins particuliers sur la surface. Si vous choisissez un acier ancien, vous verrez aussi de quelle manière les soudures changent de couleur. Cette couleur est principalement déterminée par le matériau de soudure utilisé.

Les meilleurs fabricants et ateliers ne jurent que par un fil de soudure en acier Corten, soudé au tour semi-automatique. D’autres ateliers utilisent parfois le simple fil à souder, nettement moins coûteux, qui se décolore différemment et qui est moins durable. Sachez aussi que les meilleures sociétés et entreprises de transformation s’assurent que tous les éléments proviennent d’un même lot de plaques d’acier. La raison : plusieurs lots, plusieurs couleurs. Les autocollants, les indications au feutre à l’alcool ou les zones grasses ont également un impact sur l’oxydation et donc sur la couleur.

Source : Je vais Construire

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux