livios logo

L’alternative à une piscine ? L’étang de baignade !

Rien n’est plus agréable durant les chaudes journées et soirées d’été de pouvoir piquer une tête dans son propre jardin. Et cela ne doit pas forcément se faire dans une piscine bien aménagée. L’étang de baignade est l’alternative écologique par excellence. Sans substances chimiques, facile à entretenir et beaucoup moins cher !

Jean Vanhoof, conseiller chez ecoworks et connu pour la publication de livres sur différents jardins et étangs, décrit un étang de baignade de la sorte : « Il s’agit d’un espace de baignade le plus naturel possible situé au jardin et dans lequel les gens, les plantes et les animaux se sentent bien ». Cette définition comprend quelques aspects importants propres à la fonctionnalité écologique de l’eau.

Une conception naturelle…

Un étang de baignade peut être totalement conçu en phase avec vos goûts personnels, la forme du jardin existant et le budget qui peut y être consacré. Tout comme c’est le cas pour une piscine, vous choisirez un endroit qui bénéficie d’un ensoleillement pendant au moins six heures par jours. Dans ce cas, le soleil pourra chauffer l’eau et facilitera le processus de purification de l’eau.

Patrick O_zwemvijver

Photo Viessmann Belgium SPRL
  

Réalisation Arkana à Zoersel

Photo ARKANA
  

…et saine

Un étang de baignade se compose de deux parties : l’une pour nager, l’autre destinée à la filtration. Dans la partie dédiée à la filtration, qui devra représenter un quart de la superficie totale de l’étang, l’eau est assainie de manière naturelle grâce aux plantes et aux bactéries utiles qui s’y trouvent. Les plantes produisent de l’oxygène et tirent l’excès de nutriment dans l’eau. Elles sont placées dans un substrat filtrant, le plus souvent composé de pierres de lave.

Une pompe placée dans la zone ‘filtre’ permet de pomper l’eau en continu et d’ainsi en assurer la richesse en oxygène. L’eau ainsi purifiée est injectée dans la partie baignade de l’étang afin que vous puissiez bénéficier toute l’année d’une eau de baignade cristalline. Tout cela sans produit chimique.

Travaux d’excavation

L’installation d’un étang de baignade s’effectue comme celle d’une piscine et débute par des travaux d’excavation. Avec une pelleteuse, toute la surface pourra être creusée. Il est ensuite nécessaire de préparer la fosse afin de lui permettre de recevoir le film en epdm (ou caoutchouc), le substrat filtrant et les plantes. Il convient également d’effectuer les travaux de finition des parois. Une fois l’étang rempli d’eau, la pompe peut être mise en route. Celle-ci assurera la circulation d’eau continue.

Flore et faune

Votre étang de baignade s’intégrant parfaitement à son milieu naturel, il n’est pas rare de voir différentes espèces animales y trouver leur chemin vers la partie filtrante de l’étang. « Bien sûr, vous y retrouverez tous les animaux que l’on s’attend à voir autour d’un étang comme les insectes, les amphibiens ou les poissons, mais, après un certain temps, oiseaux et petits mammifères viendront également s’y laver ou trouver de la nourriture » explique Jean Vanhoof. Il est important, afin de maintenir l’étang parfaitement sain, de choisir les bonnes espèces de plantes lors de la création de l’étang. « Elles doivent être solides, à croissance rapide, produire une forte masse foliaire et avoir des racines profondes. Des espèces comme les iris et la menthe d’eau sont indispensables. Plus vous avez de sortes de plantes, mieux c’est. »

Entretien

Un étang de baignade fonctionne en suivant un processus biologique, sans que vous ne deviez rien faire. « Toutes les deux semaines, il est préférable de brosser les parois de l’étang ainsi que d’aspirer le fond de la partie baignade avec un appareillage adapté. Le grand entretien se limite le plus souvent à la taille annuelle des plantes aquatiques et au fait de dégager régulièrement le filtre des feuilles mortes en excès. » Le reste, l’étang s’en charge lui-même.

Le facteur coût ?

« Vous payerez 30.000 EUR pour un étang de baignade d’environ 8m sur 4m pour la partie baignade et de 2m sur 4 pour la partie filtration » conclut Jean Vanhoof. « Si vous comparez les frais d’entretien, c’est moins cher qu’une piscine.»


Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/piscine-et-etang/etang/lalternative-a-une-piscine-letang-de-baignade/?utm_source=7sur7&utm_medium=partnersite&utm_term=&utm_content=b33cdaa&utm_campaign=content