livios logo

Pas de facture excessive pour le chauffage de votre piscine

Vous rêvez d’une piscine ? Votre consommation d’énergie n’est pas la première chose à laquelle vous pensez. Mais attention : vous risquez de boire la tasse si vous avez une gueule de bois financière !

La consommation d’énergie d’une piscine dépend de divers facteurs. Le volume est le premier de ceux-ci. Plus votre piscine est grande et profonde, plus vous consommerez pour garder votre eau propre et à température.

Un filtrage dix heures par jour

Une piscine de taille moyenne – environ 10mx4mx1,5m – exige l’usage intensif du filtre durant dix heures par jour. En connaissant la capacité de la pompe de circulation, vous serez en mesure de calculer votre consommation électrique annuelle.

Température de l’eau

Photo ACO Garden
  

Ce qui détermine également la facture énergétique, c’est la température de l’eau. Un élément pertinent puisque, en Belgique, presque toutes les piscines sont chauffées. Les plus courageux piqueront une tête dans de l’eau à 25°C, mais la plupart préféreront que l’eau soit portée à 28°C.

Dans un monde idéal, vous utiliserez des systèmes alternatifs pour chauffer votre piscine. On trouve parmi ceux-ci la pompe à chaleur ou le collecteur solaire. Leur coût est considérable puisqu’il faut compter environ 4.900 EUR TVAC pour une pompe à chaleur à air, mais l’investissement est toujours récupéré à terme.

Si vous êtes habile, vous pourrez installer un collecteur solaire vous-même. Pour ce faire, consultez cet article bricolage (installer un collecteur solaire pour chauffer une piscine). Lisez aussi cet article (comment réchauffer ma piscine) pour avoir plus d’infos sur le chauffage des piscines.

Conditions météorologiques et durée d’utilisation

La durée d’utilisation a également une forte influence sur les coûts énergétiques. Si vous piquez votre première tête fin mars et nagez jusqu’à la mi-octobre, votre piscine vous coûtera plus cher que si vous ne l’utilisez que les jours les plus chauds de l’été. Dans ce dernier cas, vous apprécierez plus que probablement la chaleur gratuite du soleil. Cela dit, ce n’est pas toujours possible. L’année dernière, l’été a été particulièrement mauvais, tandis que l’année d’avant des températures estivales élevées ont été enregistrées.

Isoler sa piscine ?

De toute évidence, une piscine chauffée coûte cher. Une fois que l’eau est chaude, vous devez minimiser les pertes de chaleur. Avec une bâche déroulante par exemple. Les plus utilisées sont des systèmes automatiques qui se commandent à l’aide d’un seul bouton.

Il faut s’y plier ! Car vous verrez que très rapidement une eau à 28°C se rafraîchit très vite. Faites-en une habitude. Il existe aussi des déroulants conçus en lamelles isolantes. Elles retiennent encore mieux la chaleur.

Vous voulez une touche écologique ? Optez pour une bâche en lamelles avec des capteurs solaires. La partie transparente et la surface noire vous fourniront un effet de serre, mais avec des effets positifs !

1.000 EUR par an !

Une famille avec trois enfants et une piscine de 60 m³, soit 60.000 litres d’eau, coûterait, selon les estimations faites par Livios l’année passée, 1.000 EUR en frais énergétiques. Bon à savoir : la piscine testée utilise une pompe à chaleur pour être chauffée ainsi qu’une bâche déroulante pour préserver la chaleur de l’eau autant que possible.


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/piscine-et-etang/piscine/pas-de-facture-excessive-pour-le-chauffage-de-votre-piscine/