livios logo

L'aménagement de votre allée : du stabilisé à la finition

L'allée : c'est la première chose que vous apercevez lorsque vous rentrez chez vous, mais souvent la dernière chose au programme de votre projet de construction ou de rénovation. Dans cet article, nous nous penchons sur l'orientation et l'aménagement d'une allée et les différents matériaux.

Où placer votre allée ?

L'orientation de votre allée dépend de la parcelle et de l'implantation de votre habitation. Vous avez de l'espace disponible devant ou à côté de votre habitation ? C'est généralement là qu'est placée l'allée. Tenez compte aussi de la porte d'entrée, du car-port ou garage et de la buanderie. Il est pratique d'aménager votre allée à proximité de ceux-ci. Par exemple s'il pleut fort ou si vous rentrez chargé de courses.

Il est pratique de l'aménager à proximité de votre porte d'entrée, de votre garage, votre buanderie ou car-port.

Photo Coeck sa
  

L'assortiment de matériaux de revêtement pour votre allée est énorme.

Photo Terca et Desimpel
  

Quel matériau ?

Béton, pavés autobloquants, pavés authentiques, pierre naturelle, graviers, cailloux, dolomie, dalles de gazon… l'assortiment de matériaux de revêtement pour votre allée est énorme. Si ce choix dépend de vos goûts personnels, il est aussi déterminé par une série d'autres facteurs. Le poids que devra supporter votre allée, par exemple. Respectez par conséquent les épaisseurs minimales :

  • Pavage décoratif en béton : 5 cm
  • Pierre naturelle : 4-5 cm
  • Terre cuite : 2 cm

Vous avez fait votre choix ? Renseignez-vous sur les propriétés de ce matériau et sur les éventuelles prescriptions d'entretien. Ainsi, votre allée restera belle au fil des ans.

Aménagement

1. Dessinez un plan

Une fois que vous avez choisi l'emplacement précis de votre allée, il convient de dresser un plan. Vous pouvez le faire vous-même sur papier millimétré, mais demander l'aide d'un entrepreneur de jardin ou d'un architecte n'est pas une mauvaise idée. Ils peuvent notamment évaluer avec précision la quantité de matériaux ainsi que le budget à prévoir.

2. Déblayez le terrain et prévoyez une bordure

Lorsque votre projet est bien peaufiné, vous pouvez commencer. Déblayez d'abord le terrain. Vous allez déterminer la profondeur de creusement en additionnant l'épaisseur des fondations, des éventuelles sous-fondations, de la couche de pose et du matériau de revêtement. Vous placez ensuite les bordures. Celles-ci empêchent le glissement du revêtement et l'affouillement de la couche de pose.

Pour déterminer la distance entre les bordures, vous placez une rangée provisoire de pavés sur toute la largeur. Vous éviterez ainsi des opérations de découpe et sciage par la suite. Placez les bordures dans un lit stabilisé. Ensuite, réalisez un contrebutage en béton maigre ou stabilisé pour que les bordures tiennent bien en place. Veillez à ce qu'elles soient placées bien de niveau aussi bien à la verticale qu'à l'horizontale.

3. Choisissez le bon type de fondation

Le type de fondations nécessaires dépend du revêtement que vous avez choisi. Vous avez opté pour du gravier, vous devez creuser 36 cm. Vous réalisez ensuite une couche de cailloux de 25 cm et une couche de sable drainant de 6 cm. Placez des dalles stabilisatrices que vous remplissez de graviers sur une hauteur de 5 cm.

Pour d'autres matériaux de revêtement comme le béton, la pierre naturelle et la terre cuite, la structure des (sous-)fondations est capitale aussi. Le support doit être très stable, bien compacté et sec. Si le support est instable – c'est le cas notamment de l'argile ou du limon – vous devez prévoir une sous-fondation de 20 cm de graviers ou de briquaillons en béton (0/20 ou 0/40 mm).

Les fondations d'une allée en béton, pierre naturelle ou terre cuite se composent d'une couche de stabilisé d'environ 15 cm (rapport ciment/sable 1:8). Vous devez compacter cette couche à l'aide d'une plaque vibrante. Pour supprimer les éventuelles différences d'épaisseur dans le revêtement, vous prévoyez une couche de pose de 3 à 4 cm. Celle-ci se compose de sable/ciment ou de sable de rivière (0/4) que vous devez niveler et aplanir.

4. Songez à l'évacuation de l'eau

Songez aussi à l'évacuation de l'eau de votre allée. L'eau de pluie doit naturellement pouvoir s'écouler. Pour ce faire, il faut prévoir une pente vers la rue. Une pente de 1 cm par mètre courant est généralement suffisante. Mais il existe d'autres solutions comme les caniveaux, les pavés drainants… 


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/terrasse-et-allee/placement-de-terrasse-et-allee/lamenagement-de-votre-allee-du-stabilise-a-la-finition/