livios logo

Construire une extension ou véranda. Et les règles de performance énergétique ?

Agrandir son logement a forcément des conséquences sur sa consommation d’énergie, avec des aspects positifs (une véranda apporte plus de chaleur et de lumière fournies par le soleil) mais aussi un volume plus important à chauffer. Sans parler des risques de surchauffe en été à éviter.

Très logiquement, ces extensions, tout comme les constructions neuves et les rénovations, sont elles aussi soumises à des règles de performance énergétique des bâtiments (PEB), notamment pour ce qui concerne l’isolation et la ventilation. Ces règles sont fixées par les Régions dans un cadre global européen. Elles devront être respectées non seulement pour la réalisation des travaux mais aussi dès les demandes d’autorisation nécessaires (permis d’urbanisme ou déclaration urbanistique préalable selon les régions et les dimensions des extensions).

Photo Sapa
  

Pour éviter des déboires (refus d’autorisation, amendes éventuelles… ) la première démarche avant de commander les travaux est donc de vérifier, auprès du Service urbanisme de votre commune ou d’un architecte, quelles sont les formalités et les règles à suivre. Cela permettra de savoir si votre projet sera assimilé à une construction neuve ou considéré comme une rénovation lourde ou une rénovation simple.

Pour des petites extensions, les Régions ont prévu une procédure simplifiée et/ou une dispense de devoir faire intervenir un architecte. Pour les projets d’extension ou de véranda soumis à une demande de permis d’urbanisme ou à une déclaration préalable (donc dans presque tous les cas), voyons ce qu’il en est des principales exigences PEB à travers l’exemple des règles en Wallonie.

Constructions neuves ou extensions assimilées à une construction neuve :

Il faut respecter plusieurs niveaux de PEB qui varient selon les Régions:

  • Isolation globale du bâtiment : valeur K
  • Isolation des parois et des vitrages : valeur R ou Umax
  • Consommation d’énergie par m² habitable : valeur E
  • Ventilation et risques de surchauffe 

Autres extensions et vérandas

Agrandir un logement existant est considéré comme une opération de rénovation. Dans les deux cas illustrés ci-dessous les exigences actuelles de la construction neuve en matière d’isolation des parois, des vitrages et pour la ventilation seront d’application mais limitées au volume de l’extension.    

1. Création d’un nouveau volume habitable : véranda chauffée, agrandissement de la cuisine ...

 2. Extension sur un volume existant qui jusqu’ici n’était pas chauffé :

Dans ces exemples 1 et 2, la véranda ou les nouvelles fenêtres de l’extension devront être équipées de double vitrage super isolant mais cela ne vous oblige pas à remplacer dans le reste de la maison d’éventuels anciens châssis encore équipés de simple vitrage.

Photo Sapa
  

Photo Wilms SA
  

Et si la véranda n’est pas chauffée ?

Elle ne sera pas considérée comme faisant partie de l’habitation chauffée et ne sera donc pas soumise aux règles de la PEB, moyennant deux conditions :

  • Être séparée physiquement des locaux chauffés par un mur, une baie vitrée, une porte…
  • Ces éléments de séparation, si ils sont neufs ou modifiés devront répondre aux nouvelles normes d’isolation des parois (Umax).

Exemple, vous construisez une véranda sur votre terrasse et vous remplacez la porte d’accès à la terrasse par une baie vitrée. Vous pourriez vous limiter à du simple vitrage pour la véranda, mais la nouvelle baie vitrée devra être équipée de double vitrage. 

Sachez cependant que la tendance actuelle est, à juste titre, de faire de la véranda un espace de vie très lumineux où la nécessité de la chauffer est compensée par son rôle de capteur d’énergie solaire. De plus en plus, les vérandas sont donc équipées de double voire de triple vitrage.

Extension pour créer un logement supplémentaire 

Si vous créez une nouvelle unité de logement (studio, kot, gîte…) autonome par rapport au logement principal, cette extension devra répondre à toutes les exigences PEB d’une construction neuve (niveaux K, Umax, E, ventilation… ).

Vous l’aurez compris, vu la complexité des règles et des notions techniques, il y a deux règles d’or :

  • S’appuyer sur les compétences d’un architecte qui pourra aussi garantir la bonne exécution des formalités et du chantier.
  • Dès les premiers stades du projet, bien  se renseigner auprès de votre Service communal de l’urbanisme.

La Région wallonne met à la disposition des professionnels (architectes, bureaux d’études… ) un service d’information et de guidance en la matière : les facilitateurs PEB (contact : facilitateurpeb@ulg.ac.be ou facilitateurpeb@umons.ac.be). Les dessins de cet article sont tirés d’une de leurs publications: Foire aux questions – PEB – Portail de l’Energie  en Wallonie


https://www.livios.be/fr/info-construction/amenagements-exterieurs/veranda-et-annexes/veranda/construire-une-extension-ou-veranda-et-les-regles-de-performance-energetique/