Les villes expérimentent des recettes américaines contre l’exode urbain

Les villes belges tentent de trouver une réponse au prix élevé des maisons. Tous les regards se portent actuellement sur le CLT (Community Land trust), un système où vous achetez seulement la maison tandis que le terrain reste la propriété d’une communauté. Mais s’agit-il du modèle de l’avenir ?

Le Community Land Trust ou CLT est un nouveau modèle d’habitat dans lequel vous achetez seulement votre maison et pas le terrain sur lequel elle se trouve. Celui-ci restera la propriété d’une communauté (la ville, la commune, les propriétaires). En tant que résident, vous n’êtes pas propriétaire du terrain, mais simplement autorisé à l’utiliser. Et parce que vous ne devez acheter que la maison et pas le terrain, l’habitat CLT est plus abordable.

Le Community Land Trust ou CLT est un nouveau modèle d’habitat dans lequel vous achetez seulement votre maison et pas le terrain sur lequel elle se trouve.

Photo: GettyImages  

Pour les revenus plus bas…

Les CLT viennent des États-Unis où il s’agit d’une solution de logements pour les citadins à faibles revenus. Cela leur permet malgré tout d’acheter des logements abordables, de jouir d’un plus grand confort et d’une plus grande sécurité dans la vie, mais aussi, au final, de se constituer un patrimoine familial, quand bien même celui-ci serait modeste.

À Bruxelles, des projets CLT existent depuis 2012 et se concentrent sur les personnes ayant moins de ressources. À Gand, les premiers projets voient le jour, et sont supportés par l’échevin au logement S.PA Sven Taeldeman. D’ici 2020, 34 logements sociaux occupés par leurs propriétaires seront construits sur des terrains communaux dans le quartier de Meulestede. Les premiers acheteurs potentiels se sont déjà mis sur liste d’attente.

… et pour les jeunes familles

À Anvers, le bourgmestre, Bart De Wever (N-VA) veut rendre la ville plus abordable. « En ne vendant que la maison, située sur un terrain appartenant à la ville, le coût serait, en moyenne, diminué d’un tiers » explique De Wever. Dès que l’administration aura mis au point le système de location du terrain, un premier projet pilote pourra démarrer dans le quartier de Cadix.

Le modèle anversois se concentre principalement sur les jeunes familles. Selon De Wever, Anvers est aux prises avec un ‘exode social’. Les gens qui gravissent l’échelle sociale s’éloignent des communes périphériques. Plus de 22% des jeunes familles quittent la ville dans un délai de cinq ans. Ceux qui restent sont ceux ayant le capital le plus faible. Raison pour laquelle Anvers souhaite proposer des logements abordables dans un beau quartier, au cœur de la ville, afin que les jeunes familles décident de rester en ville.

34 logements sociaux occupés par leurs propriétaires seront construits sur des terrains communaux dans le quartier de Meulestede à Gent.

Photo: CLT Gent  

Des habitations plus abordables

À Louvain également, le conseil municipal étudie cette nouvelle forme de logement. « C’est une façon intéressante de garder un habitat abordable. De cette façon, le prix de revient peut être maintenu à bas prix » explique l’échevin de l’urbanisme, Mohamed Ridouani. Il existe des possibilités sur la Spaarstraat, les places centrales de Sint-Janbergsesteenweg et de Vaartkom.

Ridouani souhaite travailler plus intensément avec d’autres acteurs et les communes voisines. « Les CPAS, la Région flamande, les écoles, les entreprises, la fabrique d’Église, etc. De nombreux terrains sont encore en leur possession. Nous pouvons les utiliser ensemble pour mettre sur pieds des projets de logements abordables. »

Un meilleur vivre ensemble

Les habitats abordables sont un problème, dit Marieke Poissonnier porte-parole de Samenlevingopbouw. « En 2016, 125.000 belges attendaient une habitation sociale. Les CLT peut être une solution pour les groupes les plus vulnérables » dit Poissonnier. « Au de-là des clivages partisans, nous voyons qu’il existe un certain enthousiasme à introduire ce modèle à grande échelle. Les annonces de ces villes sont encourageantes, mais elles donnent aussi matière à réflexion. »

« Le C de CLT est important : community. La communauté (la ville, les propriétaires, les habitants et le quartier) sont responsables des terrains et peuvent travailler ensemble dans et avec le quartier. Pensez à un magasin local, un jardin public, des espaces vélos ou des voitures partagées. Il en résulte des idées plus innovantes, plus de responsabilités, plus de dynamisme et plus de vivre ensemble » poursuit Poissonnier.

Constructions Dewaele

Constructions Dewaele
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Tomwood

Tomwood
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Produits

Immovlan App - votre recherche n’a jamais été aussi plaisante

ImmoVlan

Immovlan App - votre recherche n’a jamais été aussi plaisante

Info cadastrale sur votre commune

Cadastre

Info cadastrale sur votre commune

Convention d’agences immobilières

Monard Law

Convention d’agences immobilières