Optimisme prudent sur le marché de l’immobilier

Les taux d’intérêt bas ont boosté le marché de l’immobilier. Ceux-ci remontent. Mais les experts sont confiants : pas assez pour venir ternir le bel optimisme du consommateur.

Premier constat : le prix de l’immobilier augmente. Ainsi, le prix des appartements en Belgique aurait augmenté de 2% sur le premier semestre 2017, soit une suite logique de l’inflation.

Idem pour les terrains à bâtir. Seules les maisons verraient leur prix stagner.

Photo: BIK Woningen  

Premier constat : le prix de l’immobilier augmente. Ainsi, le prix des appartements en Belgique aurait augmenté de 2% sur le premier semestre 2017, soit une suite logique de l’inflation. Idem pour les terrains à bâtir. Seules les maisons verraient leur prix stagner.

Des augmentations constantes

Les notaires sont formels : au cours des cinq dernières années, les prix, tant des maisons (+3,7 %) que des appartements (+8,4 %) ou des terrains à bâtir (+22,4 %) ont augmenté. On remarquera d’ailleurs la forte augmentation du prix du terrain à bâtir au mètre carré, conséquence de la loi de l’offre et de la demande.

Selon les experts interrogés par l’Echo, cette augmentation de 2 % par an devrait se poursuivre sur les cinq années à venir. Une augmentation donc liée à l’inflation, sauf pour les terrains à bâtir qui augmenteraient un peu plus vite que le coût de la vie, la quantité de parcelles à vendre étant toujours inférieure à la demande.

Un bémol : les villas, elles, ne suivraient pas l’inflation pour, au cours des cinq prochaines années, ne voir que peu ou prou une augmentation sur leur prix puisque les experts parlent de 0,1 % l’an.

À toute chose égale…

Il est toutefois important de ne pas faire de généralités. Les hausses de prix ne sont pas équivalentes partout. La zone géographique, l’environnement direct et les infrastructures à proximité permettront à certains biens immobiliers de voir leur prix augmenter plus vite que d’autres. Nous parlons bien ici d’une moyenne.

Toujours est-il que les experts sont relativement prudents. L’époque où l’immobilier était un moyen sûr de contrer les faibles taux d’intérêt est révolue. Certes, le rendement est toujours meilleur que celui d’un compte d’épargne, mais, sauf quelques exceptions, il permettra à votre argent de ne pas dévaluer.

Enfin, tout le monde s’accorde à dire que les taux d’intérêt bas sont la meilleure manière de continuer à dynamiser le secteur de l’immobilier. Et là, sur l’année à venir, si augmentation il y a, tous s’accordent à dire qu’elle ne sera que minime.

Source : L’Echo

Thomas & Piron Home

Thomas & Piron Home
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Constructions Dewaele

Constructions Dewaele
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Immovlan App - votre recherche n’a jamais été aussi plaisante

ImmoVlan

Immovlan App - votre recherche n’a jamais été aussi plaisante

Info cadastrale

Cadastre

Info cadastrale

Biens immobiliers et contrats d'entreprise

Monard Law

Biens immobiliers et contrats d'entreprise