Quel sera le mode de logement de demain ?

Quelles sont les tendances les plus marquantes dans le secteur immobilier ? Et comment évolue la manière dont nous nous logeons et vivons ? Nous avons posé la question à quatre agents immobiliers. Ils partagent avec nous leur vision et quelques judicieux conseils pour les candidats bâtisseurs et acheteurs.

Les banques freinent les ventes

Je ne vous apprends rien en vous disant que le nombre de crédits octroyés est en diminution depuis très longtemps. “La politique de financement des banques constitue un frein sur le marché des ventes”, explique Ian Cook d'ERA Belgium. “La demande reste élevée dans les segments inférieur (<180.000€) et moyen (180.000 – 350.000€), mais le financement est pratiquement impossible pour le segment inférieur. Les acheteurs disposent de peu ou pas d'argent propre. Sauf changement radical de politique, cette pression à la baisse sur les prix demeurera.”

Formes de prêt flexibles

L'agent immobilier David Vansweevelt pense aussi que les banques pourraient se montrer plus flexibles. “Elles doivent imaginer des formes de prêt qui permettent également aux jeunes de construire une maison. Aujourd'hui, ces jeunes sont forcés d'acheter une maison existante parce que leur budget ne leur permet pas d'acheter la maison dont ils rêvent vraiment : une maison clé en main avec peu de travaux.”

La TVA exerce une pression supplémentaire

Le financement est pratiquement impossible pour le segment inférieur. Les acheteurs disposent de peu ou pas d'argent propre.

Selon Koen Hoste de Certes Agents immobiliers, la TVA à 21 % exerce une pression supplémentaire sur la vente de nouvelles constructions. “La pression fiscale sur la première habitation est également trop élevée. Les droits d'enregistrement et la TVA devraient être assimilés, au moins sur le premier achat, à un tarif acceptable de par exemple 6 %.”

Le faible coût énergétique comme facteur déterminant

Tous les agents confient à l'unanimité que les plus anciennes maisons avec un mauvais score en termes de PEB vont se vendre de plus en plus difficilement. Cela laisse à penser que le certificat de performance énergétique  (PEB) ne récolte pas les fruits escomptés. “Le faible coût énergétique intervient de plus en plus dans le prix”, remarque Karen Van De Woestijne. Et donc aussi dans la décision d'achat. En plus de la PEB, les acheteurs gardent à l'esprit la flambée des prix de l'énergie. C'est pourquoi la nécessité d'une bonne isolation pèse surtout dans la balance, estime Ian Cook. 

La demande de villas continue de diminuer

Une autre tendance marquée porte sur la baisse vertigineuse du segment de tête (>350.000 €). Par conséquent, les prix diminuent.

Photo: Danilith-Delmulle  

Une autre tendance marquée porte sur la baisse vertigineuse du segment de tête (>350.000 €). Par conséquent, les prix diminuent. “Les vendeurs offrent trop souvent des villas spacieuses et vétustes”, pense Karen Van De Woestijne. Mais d'après Ian Cook, cette tendance varie d'une région à l'autre. “A Bruxelles et à Knokke, les habitations de plus d'un million d'euros ont continué à se vendre encore très bien au cours de l'année passée.”

Densité et prix abordable

Chacun des agents immobiliers a sa propre vision de la façon dont le marché de l'immobilier va évoluer. Karen Van De Woestijne prévoit que la densité va continuer à augmenter, surtout dans les villes. “A cela s'ajoute le critère du prix abordable, si bien que les immeubles chers resteront sur le marché de la vente.”

Avoir sa propre maison n'est pas une évidence

"Plus de gens vont se tourner vers la location. Pour 75 % de la population, avoir sa propre maison est impossible.”

Photo: Assuralia  

David Vansweevelt voit le secteur de l'immobilier continuer à se développer, mais les habitations devenir plus petites à cause de la hausse continue des prix et du manque de place. “La densification est le terme approprié pour qualifier l'avenir. Plus de gens vont se tourner vers la location. Pour 75 % de la population, avoir sa propre maison est impossible.”

Attachement au voisinage

Koen Hoste prédit un logement plus compact. “L'attachement au voisinage renaît. Les jeunes ménages se regroupent volontiers dans le même quartier. La nécessité de trouver des lieux communs de loisirs pour les enfants est primordiale. La construction de logements collectifs avec de petits jardins individuels et une grande plaine de jeux bien pourvue semble constituer une solution. La construction d'appartements également doit s'adapter aux ménages avec enfants (toitures-jardins, sanitaires pour les enfants qui jouent ...).”

Thomas & Piron Home

Thomas & Piron Home
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Tomwood

Tomwood
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Biens immobiliers et contrats d'entreprise

Monard Law

Biens immobiliers et contrats d'entreprise

Evolution des prix de l'immobilier dans votre commune

Cadastre

Evolution des prix de l'immobilier dans votre commune

Terrains à bâtir

Jumatt

Terrains à bâtir