Contrôlez votre budget de construction avec ces 8 conseils

Vous vous heurterez vite à des problèmes de construction sans plan budgétaire clair. Comment prévenir les dépassements durant le processus de construction ? Et quels travaux pouvez-vous éventuellement remettre à plus tard ? Nous avons posé ces questions à Jan Stranger, architecte, spécialiste en bâtiments abordables. 

L'Architecte Jan Stranger (à gauche) développe avec ses collègues des maisons passives et QZEN abordables.

Photo: Jan Stranger  

Votre budget est limité, mais est-il réaliste ? Vous aurez alors besoin de quelqu’un de créatif qui vous permettra de rester dans ses limites.

Une maison avec de nombreux coins et porte-à-faux nécessite plus de temps et d’efforts lors de la construction.

Photo: Sibomat NV  

Vous souhaitez avoir un contrôle maximal sur les prix ? « Fractionnez au maximum les postes et faites jouer le marché. »

Photo: Twizzi.be  

Vous êtes bricoleur dans l’âme ? Vous pouvez alors prendre un certain nombre de tâches à votre compte.

Photo: Easykit  

Investissez plutôt dans l’enveloppe de votre bâtiment. Vous ne toucherez plus jamais à l’isolation de vos murs.

Photo: Recticel Insulation  

Jan Stranger développe depuis de nombreuses années, dans son bureau d’architecture d’Ekeren, des maisons passives et QZEN pour le prix de nouvelles constructions aux normes énergétiques classiques. 

1. Cherchez un architecte créatif

« Durant deux ans, votre architecte sera votre personne de confiance. Optez donc pour quelqu’un qui s’implique totalement dans votre projet. Votre budget est limité, mais est-il réaliste ? Vous aurez alors besoin de quelqu’un de créatif qui vous permettra de rester dans ses limites. Vérifiez auprès de la famille, des amis et des connaissances pour trouver la bonne personne. »

Mais votre architecte n’est pas le seul à faire pression sur votre budget. La connaissance de soi est le début de toute sagesse. « Votre maison de rêve est incompatible avec votre budget ? Voyez peut-être vos prétentions à la baisse ou attendez. Economiser de l’argent durant la construction est possible, mais loin d’être évident.

Profitez pleinement des offres gratuites

« Chaque architecte fonctionne différemment’ insiste Jan Stranger. « L’un ne jure que par des spécifications standards, l’autre tient compte de scénarii différents. »

Conseil supplémentaire : la plupart des architectes proposent des devis gratuits. A-t-il déjà élaboré le projet en détail ou est-ce une liste sommaire ? Profitez de cette première rencontre pour découvrir comment votre architecte travaille et jusqu’où il peut vous accompagner. 

2. Préservez la logique du projet

Une maison avec de nombreux coins et porte-à-faux nécessite plus de temps et d’efforts lors de la construction. Cela peut exiger des ouvriers supplémentaires. Un concept logique et compact permettra de diminuer les coûts. Pour les nouvelles constructions, vous payerez, en moyenne, à partir de 1.300 à 1.400 euros du mètre carré.

« Le prix augmente trop après l’estimation initiale ? Peut-être pourriez-vous laisser tomber quelques mètres carrés par-ci par-là. Cela ne posera pas de problème si votre architecte sait se montrer créatif. Ce sont dans ces moments qu’il peut se démarquer. »

3. Fractionnez les postes

Votre architecte connaît certainement des entrepreneurs au bon rapport qualité/prix. Mais aussi ceux qu’il faut éviter. Il y a de fortes chances qu’il cherche le bon partenaire, mais rien ne vous empêche de rester attentif. Les choix doivent toujours se faire en concertation.

Vous souhaitez avoir un contrôle maximal sur les prix ? « Fractionnez au maximum les postes et faites jouer le marché » conseille Jan Stranger. Il existe, par exemple, des entrepreneurs qui combinent ventilation, chauffage et sanitaire. Mais aussi des entrepreneurs qui ont le contrôle du début à la fin. La coordination et le suivi sont alors plus fluides, mais, d’un autre côté, vous avez moins de contrôle sur les prix, voire sur le choix des matériaux. Cherchez autant que possible des entrepreneurs séparés (pour le gros œuvre, la ventilation, le chauffage…) et faites pression sur les prix. »

4. Ne vous laissez pas tenter

On ne construit généralement qu’une fois dans sa vie. Rêvez, mais ne vous laissez pas inutilement tenter. « Vous avez des cuisines à 8.000 euros et d’autres à 25.000. Les salles de bains peuvent aussi être chères ou abordables. C’est vous qui choisissez. Une installation électrique standard coûte 2.500 euros. Vous souhaitez de la domotique ? Vous pouvez alors multiplier ce montant par dix. » Discutez avec votre architecte et voyez si vous pouvez étaler les travaux dans le temps, mais surtout si cela n’aura pas un impact négatif sur votre confort au quotidien. 

Qu'est-ce qu'un supplément acceptable ?

Qu’arrive-t-il si vous devez payer plus que prévu ? « N’oubliez jamais qu’une hausse de 10% est habituelle pour un nouveau bâtiment. Pour les projets de rénovation, cela peut même aller jusqu’à 15%.

5. Mettez-vous au travail

Vous êtes bricoleur dans l’âme ? Vous pouvez alors prendre un certain nombre de tâches à votre compte. Ou, à tout le moins, prendre le contrôle. Les postes typiques sont l’isolation de votre toiture en pente, les travaux préparatoires à l’installation électrique (saignées, pose des supports de câbles…), pose d’un chauffage au sol, placement d’un sol et fixation des plaques de plâtre. Vous pouvez même faire des économies sur les matériaux en effectuant des comparaisons.

Faites attention à ne pas ralentir les autres entrepreneurs et ne les obligez pas à attendre. Et documentez-vous de manière approfondie sur votre déclaration TVA.

6. Economisez sur les finitions...

Un poste où vous pouvez de toute façon faire des économies : les finitions intérieures. « Commencez par des portes à peindre moins chères, attendez pour le peindre et optez par exemple pour du laminé à la place du parquet ou du carrelage. Ne finissez pas des pièces dont vous n’avez pas besoin immédiatement (par exemple le grenier ou une chambre d’enfant supplémentaire) ; Enfin, l’éclairage est aussi un poste permettant des économies. Une ampoule et un abat-jour bon marché suffisent souvent à donner de la lumière durant les premières années. »

7. … pas sur la structure

Investissez plutôt dans l’enveloppe de votre bâtiment. Vous ne toucherez plus jamais à l’isolation de vos murs. Fenêtres et portes seront également placées pour les trente ans à venir. « Ne faites donc pas d’économie sur l’isolation » conseille Jan Stranger. « Pas plus sur les menuiseries extérieures. Dans les faits, vous ne devriez pas accepter des fenêtres montrant une valeur U de 1,1, voire de 1,0. »

« Il est également possible de répartir le budget des techniques. Les nouvelles habitations n’ont besoin que de peu de chauffage. Vous pourriez même prévoir de chauffer votre maison avec un système de 2.000 à 4.000 watts (par exemple à l'aide d'une simple pompe à chaleur air-air. En outre, il est facile d’agrandir les installations techniques, de les remplacer, car la technologie s’améliore constamment. » 

8. Posez suffisamment de conduites d'attente

Vous n’avez pas assez de budget pour une pompe à chaleur, des panneaux solaires et/ou un éclairage extérieur. Posez suffisamment de gaines techniques à l’avant et à l’arrière de la maison. Alignez vos attentes avec celles de votre architecte et de votre entrepreneur. 

Pas dans le devis : le jardin et la terrasse

Cela semble sans doute évident, mais l’aménagement de votre jardin, de votre terrasse ou de votre allée ne se trouve pas dans le devis originel. Sachez que vous devrez, à long terme, dégager un budget pour ce faire. Peut-être même plus vite qu’imaginé si vous avez des enfants ou des animaux domestiques. 

Constructions Dewaele

Constructions Dewaele
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Sibomat NV

Sibomat NV
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Restez informé de l'actualité du secteur de la construction

Livios

Restez informé de l'actualité du secteur de la construction

Matériaux de construction

Gamma Belgique

Matériaux de construction

Trouvez votre vrai pro avec Build Your Home

Build Your Home

Trouvez votre vrai pro avec Build Your Home

Le gros oeuvre ou construction clé en main? Choisissez la flexibilité!

Sibomat NV

Le gros oeuvre ou construction clé en main? Choisissez la flexibilité!

Je veux construire

Focus Housing

Je veux construire

Le pavage en béton : une infinité de possibilités

Coeck sa

Le pavage en béton : une infinité de possibilités