Gérer au mieux votre budget ? Six conseils budgétaires

Il est pratiquement impossible de construire une maison si vous n'avez pas en banque une belle somme d'économies. Mais comment aujourd'hui construire une maison avec un budget limité ? Quelques conseils concrets :

1. La construction doit rester simple

Un concept architectural simple est l'une des clés de la maîtrise du budget. Quelle que soit la méthode de construction, les particularités dans une construction supposent un surcoût.

Si vous habitez encore chez vos parents ou si vous savez cumuler le prix de votre loyer actuel au remboursement du prêt, vous pouvez vous permettre un chantier plus long et moins cher. Mais il arrive qu'une intervention rapide soit nécessaire et les délais sont alors plus importants que les sommes d'argent. Ces choix sont personnels.

2. Créer un volume compact

Il est évident qu'un budget limité a des implications sur les dimensions de votre habitation. Il est donc important d'exploiter et d'organiser au mieux le volume compact. Il est important de tenir compte de l'orientation de l'habitation afin de profiter au maximum de la lumière naturelle.

Les dimensions de l'habitation forment le principal facteur. Après, le choix des matériaux et le degré de finition jouent ensuite un rôle. Ainsi, par exemple, il est absurde de ne pas prévoir de poignées pour les portes intérieures, si le volume de l'habitation aurait pu compter 5 m² de moins.

La superficie est directement proportionnelle au prix de revient de la maison. Une superficie limitée n'est pas nécessairement synonyme de petite habitation. Il est possible de combiner intelligemment de grands espaces, de manière à avoir peu d'espace perdu. Ici aussi, on note l'importance d'un bon plan.

3. Gérer son budget

Photo: Kingspan Insulation N.V.  

Etablissez un budget détaillé préalable. Fixez la limite supérieure de votre budget et maîtrisez les coûts des différentes phases de votre projet de construction, comme le gros œuvre et la finition. Dressez la liste des prix des différents matériaux et techniques. De cette manière, vous avez une idée précise de tous les coûts, pour une meilleure maîtrise de votre budget. Vous pouvez également plus facilement compenser des coûts imprévus.

Une fois que vous avez établi un plan optimal, vous allez devoir faire des choix. Quelques conseils :

  • Un petit entrepreneur a nettement moins de frais qu'un entrepreneur qui compte plus de travailleurs. Et comparer les prix permet souvent d'économiser pas mal d'argent.
  • Utilisez de manière optimale l'intervention de votre architecte : son expérience avec les entrepreneurs et les méthodes de construction vous aidera certainement à trouver la combinaison la moins chère.
  • Vous pouvez tout aussi bien réaliser vous-même des travaux simples mais laborieux, ce qui permet de réduire les divers coûts auprès des divers sous-traitants. Il est crucial de passer ici de bons accords.
  • Des matériaux de qualité ne doivent pas être à des prix exorbitants. Ne choisissez pas systématiquement les dernières tendances. Cela vous coûtera moins cher et vous avez la garantie aussi de disposer d'un produit qui a fait ses preuves.
  • La main-d'œuvre bon marché ne revient pas nécessairement moins chère. Choisissez donc des professionnels. Ils connaissent leur métier, sont motivés et demandent des prix honnêtes. Au bout du compte, c'est la meilleure option.

4. Bricolage

Photo: Livios  

Si vous êtes un peu bricoleur et habile de vos mains, vous pouvez faire de belles économies sur la main-d'œuvre en réalisant certaines activités. Le bricolage est en effet idéal pour comprimer les coûts. Mais cela prend naturellement plus de temps que si vous confiez toutes ces activités à un professionnel. Par ailleurs, vous avez intérêt à confier les travaux délicats à des professionnels expérimentés. Car, si vous devez réparer par la suite des travaux que vous avez réalisés vous-même, cela vous reviendra évidemment plus cher.

5. Faire un maximum d'économies

Il y a toute une série de travaux pour lesquels vous pouvez choisir une solution bon marché ou provisoire que vous remplacerez facilement par la suite. Vous pouvez par exemple faire des économies sur les revêtements de sol. Un revêtement provisoire ne doit pas être cher, un lot de second choix peut peut-être faire l'affaire. Au bout de quelques années, vous pourrez le remplacer par un revêtement définitif. Techniquement, il n'y a rien de compliqué à cela. Ainsi, avec votre architecte vous pouvez décider de diverses alternatives qui correspondent à vos exigences.

Photo: Ixina  

Souvent, on prévoit deux salles de bains, la salle de bains principale et une petite salle de bains secondaire. Provisoirement, vous pouvez installer un lavabo et une douche, en attendant d'avoir le budget pour réaliser la salle de bains de vos rêves. La cuisine aussi peut représenter beaucoup d'argent. Alors que si vous associez des armoires que vous aurez bricolées et un bon plan de travail, votre cuisine tiendra certainement plusieurs dizaines d'années. Avec le budget que vous économiserez ainsi, vous pouvez réaliser d'autres investissements.

6. Construire en pensant à l'avenir

Pendant le gros œuvre de votre habitation, vous pouvez prévoir les équipements nécessaires pour des installations futures qui n'entrent actuellement pas dans votre budget. Prévoyez aussi l'espace nécessaire pour des applications que vous souhaitez intégrer dans le futur, comme une pompe à chaleur, une piscine, un ascenseur d'escalier, une cage d'ascenseur, un système domotique,…

Thomas & Piron Home

Thomas & Piron Home
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Constructions Dewaele

Constructions Dewaele
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison