D'une nouvelle peinture à la pelouse parfaite. 10 travaux accessibles en prévision de l’été

Le printemps est le moment idéal pour parfaire votre maison afin que vous puissiez profiter des mois d’été sans souci. Ces dix travaux populaires permettent même aux bricoleurs non expérimentés d’accéder au succès. Avec, à chaque fois, le conseil ultime !

Il est parfois préférable de peindre deux couches de primer et une couche de finition plutôt que l’inverse.

Photo: DAW Belgium - Caparol  

Vous aurez besoin d‘un permis pour démolir vos murs porteurs.

Photo: iStock  

Portez des lunettes de sécurité et un masque, gardez un aspirateur à proximité pendant les travaux et humidifiez le mur au préalable à l’aide d’un pulvérisateur.

Photo: Livios  

Même avec un nombre limité de matériaux, votre sol est posé en un rien de temps.

Photo: Quick•Step/ UNILIN bvba division flooring  

Les plaques de plâtre sont très faciles à placer sur les murs, les plafonds ou sur des lattis adaptés.

Photo: Gyproc  

Assurez-vous que l’isolant ne gonfle pas et qu’il reste en place tout seul.

Photo: ISOVER  

Vos graines auront toutes les chances de donner un beau gazon si elles sont plantées entre mars et mai ou septembre et octobre.

Photo: Thinkstock  

Vous allez acheter des klinkers ? Emportez votre plan avec vous. Pensez aussi aux bordures et éventuelles margelles.

Photo: Coeck sa  

Commencez maintenant pour profiter de votre terrasse en bois en été.

Photo: Thinkstock  

1. Rafraîchissez la peinture de vos murs

Plus que n’importe quelles autres tâches, les travaux de peinture d’intérieur nécessitent une bonne préparation. Vérifiez si vos murs nouvellement enduits sont suffisamment secs pour être peints et nettoyez en profondeur les murs plus anciens. Il convient ensuite de protéger les fenêtres, les portes et tous les autres éléments fixes. Vous optez ensuite pour la couleur. Pour les couleurs claires – en fonction de la peinture – vous n’avez généralement besoin que deux couches. Pour le blanc, les tons vifs et foncés, il est préférable d’appliquer trois couches. La température est un élément crucial d’un résultat parfait (17-18°C est parfait). Tout comme le degré d’humidité. Reste le matériel sur lequel vous ne ferez pas d’économie.

Conseil : il est parfois préférable de peindre deux couches de primer et une couche de finition plutôt que l’inverse. Votre primer adhère beaucoup mieux et set désormais disponible dans la couleur de votre couche de finition.

2. Saisissez votre masse

Nombre de bricoleurs prennent les travaux de démolition à leur compte. Ils réduisent les coûts et sont à la portée du plus grand nombre. Mais n’oubliez pas que certains murs ont une fonction portante. Idem pour les vieilles cheminées. Prenez les précautions nécessaires et faites appel à un expert si vous avez le moindre doute. De plus, vous aurez besoin d‘un permis pour démolir vos murs porteurs. Autres travaux populaires : la démolition des grilles insérées dans les planchers et les sols en plein.

Conseil : de nombreuses maisons anciennes renferment de l’amiante. Avec d’effectuer toute démolition, vérifiez la présence éventuelle de matériaux nocifs. 

3. Adaptez le réseau électrique

Rectifier et creuser des tranchées et des emplacements pour les lignes électriques et les prises encastrées ou les interrupteurs est un sale boulot. Mais il doit être fait. Avec un peu de pratique, vous vous en sortirez. Le printemps est le moment idéal pour ce faire : ouvrez les fenêtres – sauf si vous n’en avez pas encore – et allez-y ! assurez-vous d’avoir bien pris les mesures afin de ne pas avoir un interrupteur au niveau du nombril. La fixation des boîtiers intégrés avec du mortier est une tâche généralement accessible.

Conseil : réduisez les poussières au maximum. Portez des lunettes de sécurité et un masque, gardez un aspirateur à proximité pendant les travaux et humidifiez le mur au préalable à l’aide d’un pulvérisateur. 

4. Posez du laminé en un tour de main

Le laminé s’est forgé une bonne réputation ces dernières années, en particulier chez les bricoleurs. Même avec un nombre limité de matériaux, votre sol est posé en un rien de temps. Tout commence par une surface plane et propre. Viennent ensuite un film d’étanchéité et un sol intermédiaire mou et amortissant. Vous posez ensuite les lames selon les conseils du fabricant. Il s’agit souvent de systèmes à dents, à rainures ou à clics. La finition se fera en sciant et en plaçant des plinthes et des profilés de transition sous les portes. Une bonne boîte d’onglets sera certainement utile.  

Conseil : assurez-vous que les différentes parties du plancher intermédiaire soient à la même hauteur et correctement positionnées les unes contre les autres. De cette façon, vous éviterez des mouvements importants du sous-sol après la pose. 

5. Des adaptations à l’aide de plaques de plâtre

Les plaques de plâtre permettent de donner proprement une nouvelle vie aux espaces. Ils sont très faciles à placer sur les murs et les plafonds ou sur des lattis adaptés. Vous n’avez besoin de rien de plus qu’un bon cutter, d’une scie sauteuse et, éventuellement, d’un tournevis et d’une perceuse. Une fois l’installation terminée, il ne reste plus qu’à effectuer les joints, à boucher les trous et à donner un coup de peinture ou à placer du carrelage. Vous déterminez ce que sera la touche finale.

Conseil : c’est une bonne idée de finir les plaques de plâtre après que la maison soit à l’épreuve du vent et de la pluie, mais aussi que les conditions ne sont ni trop froides ni trop humides. Vous risqueriez sinon des fissures au niveau des joints. 

6. Améliorez votre toit

Une bonne isolation du toit garde la chaleur à l’intérieur et la chaleur du soleil à l’extérieur. Il est grand temps de donner un coup de pouce à votre portefeuille et à votre confort. Isoler son toit avec des plaques isolantes n’est pas agréable, mais est à la portée de tous les bricoleurs.

Évitez les particules de laine sur votre peau, dans les yeux ou dans la gorge. Portez les protections nécessaires. Les plaques isolantes sont placées entre les chevrons. Les espaces et joints dans les coins seront comblés par des morceaux de laine isolante ou avec de la mousse PU pulvérisée. Un pare-vapeur empêche l’humidité de la maison de pénétrer l’isolant. Important : scellez toutes les perforations et fissures avec du ruban adhésif ou un mastic étanche à l’air.

Conseil : ne placez pas une isolation dépassant vos chevrons. Sinon, vissez des lattes de l’épaisseur désirée sur vos chevrons. Autre règle d’or : assurez-vous que l’isolant ne gonfle pas et qu’il reste en place tout seul. 

7. Une citerne d’eau de pluie en pleine forme

Nombre de maisons sont équipées aujourd’hui d’une citerne d’eau de pluie. Elle doit être nettoyée tous les cinq ans. Un travail à faire au printemps ou en été parce qu’il est probable que le niveau de la citerne soit bas. Un tuyau d’arrosage ordinaire, une brosse, un seau et une pelle sont tout ce qu’il faut pour enlever la boue. Le préfiltre situé au sommet de la citerne recueille des débris grossiers qui passent par les gouttières. Il nécessite un entretien tous les six mois. Sinon, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser votre eau de pluie. Soyez le maître de vos gouttières sans attendre.

Conseil : laissez la citerne ouverte durant une journée avant son nettoyage. Vous risquez sinon une carence en oxygène si l’espace est fermé depuis trop longtemps. 

8. Laissez pousser l’herbe

Qui ne rêve pas d’une pelouse parfaite ? Vos graines auront toutes les chances de donner un beau gazon si elles sont plantées entre mars et mai ou septembre et octobre. Attention : il ne faut pas de gel. Généralement, vous en profiterez pour désherber avant de semer en profondeur. Vous pouvez semer vous-même lors d’une journée sèche et sans vent. N’ayez pas peur d’arroser lors des périodes de sécheresse.

Conseil : semez, dos au vent, dans le sens de la longueur comme de la largeur. Une demi-dose dans un sens, l’autre demi-dose dans l’autre sens. 

9. Enfin, une allée !

Fini d’avoir les pieds dans la terre, votre nouvelle allée sera là au printemps. Appeler des amis à la rescousse ne sera pas du luxe. Vous aurez en effet des travaux d’excavation, de déblayage et de transport. Prenez le temps de dessiner au préalable votre allée. Vous allez acheter des klinkers ? Emportez votre plan avec vous. Pensez aussi aux bordures et éventuelles margelles.

Conseil : posez une rangée de klinkers autour de l’allée pour éviter que des morceaux de klinkers ne soient en contact avec les bordures. 

10. Profitez de votre terrasse en bois

Commencez maintenant pour profiter de votre terrasse en bois en été. Orientez votre terrasse vers le sud afin de profiter au maximum de la lumière du soleil. Portez une attention particulière aux fondations, car elles doivent supporter toute la pression. Prévoyez un tissu afin d’éviter de voir pousser des plantes à travers vos planches et laissez toujours un espace de 10 cm entre votre terrasse et le substrat pour une ventilation suffisante.

Conseil : le bois rétrécit et se dilate. Vissez vos planches, de préférence, lors d’un changement de saison. 

Constructions Dewaele

Constructions Dewaele
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Sibomat NV

Sibomat NV
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Restez informé de l'actualité du secteur de la construction

Livios

Restez informé de l'actualité du secteur de la construction

Le pavage en béton : une infinité de possibilités

Coeck sa

Le pavage en béton : une infinité de possibilités

Journée Info Ytong gratuite

Ytong

Journée Info Ytong gratuite

Construire sur mesure avec planning et budget respectés et service parfait

Sibomat NV

Construire sur mesure avec planning et budget respectés et service parfait

Journée Chantiers Ouverts

Build Your Home

Journée Chantiers Ouverts

Je veux construire

Focus Housing

Je veux construire