Comment créer une maison semi-mitoyenne passive et spacieuse ?

Une maison semi-mitoyenne passive implantée sur une petite parcelle, mais spacieuse. C’est la mission menée à bien par le bureau d’architecture Jan Stranger dans un nouveau lotissement à Kapellen. “Les maîtres d’ouvrage nous ont demandé d’imaginer une maison passive”, raconte l’architecte Jan Stranger. “C’est la raison pour laquelle nous avons privilégié un volume le plus compact possible. Qui a l’avantage de laisser de l’espace pour le jardin.”

Des interventions astucieuses

Le résultat : une habitation avec un niveau E de 15 et une surface totale de 176 m2. “Grâce aux grandes baies vitrées et à l’abondance de lumière du jour à l’intérieur, la sensation d’espace prédomine”, trouve Jan Stranger. “Cela s’explique aussi par quelques interventions astucieuses. Ainsi, la grande cuisine avec îlot central occupe une place centrale dans la vie des occupants et dans la conception du séjour en L. Les grandes fenêtres exposées au sud laissent pénétrer la lumière du jour très loin dans l’espace de vie.” Les fenêtres à l’avant, à l’arrière et sur le côté ont donc été équipées de screens automatisés. Ceux-ci s’ouvrent et se ferment en fonction de l’ensoleillement (capteur solaire installé en façade) et de la température intérieure.

Un espace de jeu, sans les bruits

Au premier étage, le dressing confère à la chambre des parents une impression de luxe. “Un espace multifonctionnel y a aussi été aménagé”, ajoute Stranger. “Au besoin, celui-ci peut être isolé pour en faire une quatrième chambre. Comme l’escalier est situé dans le hall d’entrée et non dans le séjour, les enfants peuvent s’y amuser gaiement sans déranger personne.” Sous le toit, se trouvent deux chambres à coucher et un local pour les techniques.”

Gains solaires maximisés

Stratégiquement, Jan Stranger a installé le local technique en façade avant, utilisant le pan de toiture avant pour installer seize panneaux solaires. Ceux-ci compensent la consommation électrique dans la maison. “Cette maison passive ne jouit pas à première vue d’une orientation rêvée pour exploiter les gains solaires et thermiques. Mais en construisant de manière compacte avec de grandes baies vitrées, sans négliger l’intimité et le confort d’utilisation, les gains solaires peuvent être maximisés dans la maison.”

Isolation extrême

Dans le cadre de cette maison passive, nous avons soigné particulièrement l’étanchéité à l'air et l’isolation. Dans les murs et un mur de séparation, se trouvent 20 cm de PUR, 30 cm de PUR sur les toitures plates et sur les pans de toiture inclinée, des panneaux sandwiches ont été posés avec 20,5 cm de PUR. Par ailleurs, on a limité les techniques (et privilégié leur faible coût). L’habitation n’est équipée que d’un seul appareil compact. “Qui assure la ventilation contrôlée (système D), la production d’eau chaude sanitaire et qui est doté d’une puissance de chauffage et de refroidissement limitée”, explique Jan.

Photo: architectenbureau Jan Stranger  

Chauffer et refroidir grâce à la terre

“L’amenée d’air de la ventilation est équipée d’un échangeur de chaleur géothermique avec réseau de captation horizontal. Grâce à celui-ci, l’air de la ventilation est chauffé en hiver grâce à la chaleur de la terre tandis que la température du sol en été permet de refroidir l’air de façon passive. Seule la salle de bains est équipée d’un chauffage d’appoint électrique. Cette habitation n’est donc pas raccordée au gaz ni chauffée au moyen d'une installation traditionnelle. Il est possible de maintenir une maison passive à température avec 4000 Watts d’énergie. Soit l’équivalent de deux sèche-cheveux !”

Thomas & Piron Home

Thomas & Piron Home
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Tomwood

Tomwood
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Une maison basse énergie ou passive ? Optez pour les blocs Ytong Low Energy

Ytong

Une maison basse énergie ou passive ? Optez pour les blocs Ytong Low Energy