Dès 2015, tous les nouveaux bâtiments bruxellois seront passifs

Les standards de l’habitation passive devront être respectés pour toute demande de permis de construire introduite après le 1er janvier 2015. Cela concernera tant les constructions neuves que les rénovations lourdes, la construction de bureau ou d’une école.

Une vraie révolution à en croire Evelyne Huytebroeck, ministre bruxelloise de l’Environnement, de l’Énergie et de la Rénovation urbaine. « La Région bruxelloise sera la première région au monde à adopter ce standard qui permet de diviser par dix la facture de chauffage d’un bâtiment par rapport à une construction classique. Nous anticipons l’Union européenne qui l’imposera en 2021. Nous sommes maintenant dans le top trois des villes/régions passives en Europe. »

Un standard applicable, réaliste et efficace

« S’il s’agit d’une révolution, elle n’en est pas moins une révolution douce puisque nous la préparons depuis de nombreuses années, main dans la main avec tous les acteurs du secteur. Un groupe de travail s’est constitué pour concrétiser cet accord concerté. L’ambiance était réellement constructive et chacun souhaitait arriver au consensus. L’écoute a servi de fil rouge et nous avons tenu compte de toutes les remarques du secteur pour que ce standard passif se prête à toutes les configurations de bâtiment. Notre objectif était évidemment que ce standard soit applicable, réaliste et efficace. Un régime de dérogation a d’ailleurs été prévu lorsque la configuration du bâtiment est défavorable. »

Encourager et stimuler

Photo: Dôme Constructions SA  

Une révolution effectivement progressive que nous menons depuis 2004, depuis que nous avons mis en place notre politique ambitieuse en matière d’efficacité énergétique. Car, en complément des exigences de performance énergétique pour les bâtiments neufs, il est bien entendu indispensable d’agir sur le bâti existant. Nous avons donc voulu, grâce à la mise en oeuvre de nombreux instruments, encourager d’une part la demande et, d’autre part, stimuler l’offre du secteur de la construction. Cela a été rendu possible par la mise en place d’incitants financiers, de mesures d'accompagnement du secteur et de projets spécifiques. L'impact est indéniable : la consommation d'énergie par habitant entre 2004 et 2010 a diminué de 18% ! »

« A ce jour, la Région bruxelloise compte 500.000 m² un demi-million de m² de bâtiments passifs !, construits, en cours de construction ou planifiés. Le secteur de la construction bénéficiera à ce moment-là d'une expérience de dix ans ! Il est donc parfaitement préparé à franchir ce cap. »

Impact énorme

Il y a, en moyenne, chaque année à Bruxelles, 210.000 m² de bâtiments tertiaires et 200.000 m2 de bâtiments résidentiels nouvellement construits. Le potentiel d’économies est impressionnant : 15.000 tonnes de CO2 chaque année, ce qui correspond à une économie de 5 millions € sur la facture énergétique.

Groep Huyzentruyt nv

Groep Huyzentruyt nv
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Thomas & Piron Home

Thomas & Piron Home
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Étanchéité à l’air

Easykit

Étanchéité à l’air

Construire durablement ? Optez pour les blocs de béton

Coeck sa

Construire durablement ? Optez pour les blocs de béton

Profi-air le système de ventilation innovateur

Begetube

Profi-air le système de ventilation innovateur

KNX climate – regulation optimale pour votre maison passive

Vecolux bvba

KNX climate – regulation optimale pour votre maison passive

Réservez ici gratuitement votre magazine gratuit

Rénover et Construire avec Succès

Réservez ici gratuitement votre magazine gratuit