Le passif pour Bruxelles, mais en mode mineur

Dans un mois, le standard du passif, annoncé de longue date, deviendra la norme à Bruxelles pour toute nouvelle construction. Dans la pratique, il s'agit d'une variante. “Pour des raisons pratiques, Bruxelles a adopté une position médiane. Il s'agit davantage de la philosophie plus que du standard strict”, explique Stefan Van Loon de la Plate-forme Maison Passive, centre de recherche et de conseil sur la construction/rénovation passive.

Petites surfaces au sol

Les logements bruxellois, pour la plupart des appartements, se caractérisent par une petite surface au sol. Dans une série de cas, cela signifie une mauvaise compacité. “Dans le contexte urbain, où l'orientation est difficile, il n'est pas simple voir impossible de ne pas dépasser les besoins nets en énergie maximum autorisés pour le chauffage de 15 kWh/m² par an.”

Photo: Plate-forme Maison Passive asbl  

Les valeurs U standard ...

Bruxelles introduit un système avec des valeurs limites. “Pour chaque bâtiment, on calcule au préalable les besoins nets en énergie sur base de divers paramètres. Pour l'isolation, la menuiserie et le vitrage, on utilise des valeurs U à facteur de pondération thermique. Les éléments de construction qui ne sont pas au contact de l'air extérieur doivent être moins isolés. Les valeurs sont fixées à 0.12W/m²K pour les éléments de construction non transparents et 0.85W/m²K pour la menuiserie et le verre.”

... indiquent la voie à suivre

Si vous atteignez des besoins nets en énergie x supérieurs à 15 kWh/m² par an, votre bâtiment doit satisfaire à cette valeur moins stricte. Mais si vous obtenez un résultat plus strict, l'exigence de base est alors d'application. En résumé, vous devez toujours satisfaire la valeur la moins stricte : soit le nombre x, soit l'exigence de base de 15 kWh/m² par an. “Cela semble complexe, mais l'architecte a une certitude de base et une liberté de conception accrue.”

L'étanchéité à l'air ...

Pour calculer le nombre x, en 2015, on se basera sur une étanchéité à l'air de 1 au lieu du 0,6 imposé par le standard du passif. Cette valeur indique combien de fois le volume d'air de l'habitation est renouvelé par heure, pour un écart de pression de 50 Pascal.

... évolue pas à pas

Bruxelles a cependant opté pour un renforcement progressif. En 2015, 1 sera la norme, en 2016, elle passera à 0,8 et en 2017 à 0,7. En 2018 seulement, Bruxelles imposera finalement la valeur maximale de 0,6. “Nous ne comprenons pas très bien pourquoi”, dit Van Loon. “Dans la pratique, l'étanchéité à l'air de 0,6 n'est pas un obstacle insurmontable.”

Pour la ventilation contrôlée aussi ...

Pour la ventilation contrôlée aussi, une condition de base de toute maison passive, Bruxelles adopte une autre approche. Van Loon: “Tout le monde ne la maîtrise pas, c'est pourquoi l'autorité ne veut pas imposer cette exigence. De plus, un système de ventilation C peut aussi être équipé d'un système de récupération de chaleur et vous n'avez alors qu'un seul ventilateur qui consomme de l'énergie.”

... le mode de calcul est adapté

C'est la raison pour laquelle l'autorité utilise une valeur standard pour la ventilation pour calculer les besoins nets en énergie pour le chauffage. “Cette valeur est basée sur un système de ventilation D avec un rendement de 80 %, même si vous utilisez un système C. Si vous installez un système D avec un rendement supérieur à 80 %, vous pouvez évidemment intégrer le rendement réel à votre calcul.”

Consommation d'énergie primaire

Attention : Bruxelles introduit aussi un maximum pour la consommation d'énergie primaire. Il s'agit de la quantité d'énergie dont la centrale a besoin pour couvrir vos besoins en énergie. Cette exigence s'élève à 45 kWh/m² par an et est quant à elle calculée sur base de votre système de ventilation réel, contrairement aux besoins nets en énergie. “Les personnes qui ont un système A, B ou C doivent, à l'aide des techniques, compenser plus rapidement leur consommation”, fait remarquer Van Loon.

La construction compacte n'est pas stimulée

Bruxelles opte donc pour une alternative plus accessible au standard de la maison passive. “On déplore le manque de stimulants pour construire de manière compacte. Les constructions ouvertes avec des formes complexes restent possibles”, explique Stefan Van Loon.

Plus d'infos sur www.brusselpassif.be.

Sibomat NV

Sibomat NV
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Tomwood

Tomwood
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Solatube ECO - Pour la construction passive

Techcomlight

Solatube ECO - Pour la construction passive

Une maison basse énergie ou passive ? Optez pour les blocs Ytong Low Energy

Ytong

Une maison basse énergie ou passive ? Optez pour les blocs Ytong Low Energy