L’architecte est clair : « Une maison qui ne tient pas compte du changement climatique n’est pas de l’architecture »

Nous posons, dans notre réseau d’architectes, cinq questions hebdomadaires en termes de construction et de rénovation. Celui à qui nous avons posé notre question désigne celui qui effectuera ensuite l’exercice. Cette semaine, c’est au tour de Pieter Verstraete de NEO Architectuur à Merelbeke.

Pieter Verstraete a été sélectionné comme successeur de Hannes Oppeel de HO Architectuur. Découvrez les cinq questions que nous lui avons posées.

Photo: NEO-architectuur  

1. Nouvelle construction ou rénovation ?

L’un des défis les plus importants de notre société est de préserver et même de multiplier les espaces libres et ouverts, le tout combiné à la création de nouveaux logements abordables. La rénovation joue un rôle clé à cet égard : diviser de grandes maisons, activer l’inoccupation des immeubles, stimuler l’habitat au-dessus des magasins et fournir une base légale à diverses formes de vie en commun… Un nouveau regroupement des logements, de qualité, sera nécessaire, de même que la reconstruction de bâtiments délabrés et inadaptés.

Tout cela est bien si c’est effectué au bon endroit. La méthode de construction n’est que le moyen de relever le défi. Celui-ci consiste à créer un meilleur cadre de vie et un meilleur environnement.

2. Quand considérez-vous un projet comme couronné de succès ? Quel exemple pourriez-vous nous donner ?

Si les exigences de qualité proposées sont respectées dans un projet qui plaît à toutes les parties. Dire d’un bâtiment qu’il est beau est subjectif. L’impact énergétique, bioécologique et spatial d’une conception, mais aussi une vue plus large de la construction durable (eau, matériaux, mobilité…) suscite mon intérêt. À mon avis, une maison esthétiquement attrayante qui ne tient pas compte du plus grand défi social de notre époque – le changement climatique – ne peut pas être considérée comme de l’architecture, mais tout au plus comme une construction.

Cette construction en bambou à Wachtebeke a dépassé mes attentes les plus folles. C’est une maison bioécologique neutre en CO2, entièrement démontable avec une structure en bambou et des éléments préfabriqués en bois. En plus de son enveloppe écologique et de l’approche renouvelable de l’énergie, un système de purification de l’eau a été placé sur place. Tout cela dans le cadre d’un budget extrêmement limité puisque le propriétaire est artiste. « C’est le paradis sur Terre » soulignait le propriétaire. Du coup, je suis satisfait.

Attention : j’obtiens beaucoup de satisfaction professionnelle par des projets qui n’entreront jamais dans les magazines. À Gand, j’ai rénové une maison de rangée dont le volume arrière est devenu une série de kots et de petites constructions se terminant  par une ouverture sans porte sur le jardin. Cette construction avait pour objectif d’offrir une meilleure qualité de vie à ses occupants atteints d’un cancer. En tant qu’architecte et en tant que personne, cela m’a rendu particulièrement heureux.

3. Comment, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, pouvez-vous limiter les coûts ?

En commençant par une feuille blanche, en marquant le Nord et en gardant des principes réalistes. Mais surtout en visant une qualité supérieure tournée vers l’avenir (neutralité en CO2, durabilité, neutre en eau). Ensuite, dans l’élaboration de ce document, vous devez remettre en question tout ce que nous considérons comme allant de soi. En revenant à l’essentiel : qu’est-ce que vivre ? Des étages compacts, une préfabrication au maximum, des méthodes de construction permettant l’implication du propriétaire, de voir dans le gros-œuvre une finition. Le report de certains travaux et la récupération ou l’achat de matériaux d’occasion sont des suggestions pouvant avoir un impact. Il est aussi très important de tout régler à l’avance, en collaboration avec votre architecte et d’autres partenaires dans la construction.

Je vois aussi un énorme potentiel dans l’aménagement environnemental. Des maisons privées plus petites avec suffisamment de grands espaces verts. Trop souvent, il n’existe pas de base juridique et de développement urbain pour traiter ce problème de manière créative. Certaines règles locales vont même à l’encontre de ce principe. Prenons les normes de stationnement, souvent élevées, et la construction de nouvelles routes : dans de nombreux projets de construction, il est possible de faire d’énormes économies en mettant en œuvre la mobilité de l’avenir. Exemple : installer des voitures partagées sur un parking en bordure d’un projet résidentiel qui, du coup, devient totalement sans voiture. Les occupants n’en reviendraient pas de voir l’espace qui pourrait alors devenir disponible. Cela augmente la qualité de l’environnement et mène le niveau de vie à un stade supérieur, pour tous les résidents et pas seulement pour quelques heureux, même si les maisons individuelles sont alors un peu plus petites.

4. Quelles erreurs devez-vous absolument éviter en tant que futur propriétaire ?

Faire des concessions sur les points de départ et vouloir se lancer trop vite. Un bon projet et une bonne exécution sans faille ne vont pas forcément de soi. IL faut beaucoup discuter, mais aussi dessiner. Vous devez chercher des partenaires de construction qui veulent vous accompagner dans tout le projet. De plus, en tant que client, vous ne devez pas avancer à l’aveugle. Pensez à votre situation dans 10, 20 ou 30 ans. Vous ne pouvez pas tout imaginer pour votre maison future, mais vous pouvez éviter les coûts supplémentaires et les frustrations. Très important : résistez à la pression sociale qui veut que tout soit terminé en une seule fois. Ce ne sera jamais le cas. L’intérieur, l’extérieur et même la finition de la façade : tout cela peut être fait dans les années à venir.

5. Quel serait votre conseil en or ?

Réfléchissez au préalable à ce qui est important pour vous. Un jour, un maître d’ouvrage m’a donné cinq mots : spacieux, léger, aéré, ludique et sobre. C’est bien plus précieux que bien des photos de façades. Laissez-vous accompagner par des partenaires de construction qui veulent faire partie de l’histoire et qui veulent faire preuve de créativité. N’ayez pas peur des considérations critiques. Le doute et la mise en perspective des choses sont souvent la base de décisions bien fondées.

Thomas & Piron Home

Thomas & Piron Home
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Traditionnelle
Découvrez la maison

Sibomat NV

Sibomat NV
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Ossature bois
Découvrez la maison