Etape 4 : travaux de gros oeuvre

Photo: Livios  

Les travaux de gros oeuvre marquent le véritable commencement de votre aventure de rénovation à laquelle vous aspirez depuis longtemps. Ce sont les fondations de votre nouveau projet et donc une étape très importante pendant la rénovation. En plus de nombreux travaux de démolition, vous devrez faire des choix et prendre de nombreuses décisions.

Besoin de permis ?

Avant d’entamer des travaux de gros oeuvre, demandez d’abord si ces travaux sont soumis à un permis. Consultez certainement le service d'urbanisme de votre commune pour en savoir plus. Si les travaux sont soumis à un permis, vous devez faire appel à un architecte.

Entrepreneur et coordinateur sécurité

Le succès de votre projet de rénovation sera déterminé par le choix d’un bon entrepreneur. Mais comment savoir si vous faites le bon choix ? Les conseils publiés dans cet article 'Cherchez et trouvez un entrepreneur fiable' vont vous aider à le trouver.

Photo: Livios  

Si vous faites appel à deux entrepreneurs ou plus pour la rénovation d’un bâtiment, vous devez engager un coordinateur de sécurité. Le choix du coordinateur est libre à condition que ce dernier réponde aux conditions d’aptitudes requises.

Il est faux de croire qu’il ne faut pas désigner de coordinateur de sécurité pour un chantier de moins de 500 m². Le coordinateur de sécurité doit couvrir le risque qui résulte de l’interaction entre plusieurs entrepreneurs. Avant et pendant les travaux, il rédige un plan afin de garantir la sécurité. Depuis 2005, la réglementation a quelque peu été assouplie, mais pas supprimée. Depuis lors, l’architecte est notamment responsable de la désignation d’un coordinateur de sécurité. En l’absence d’architecte, c’est l’entrepreneur qui s’en charge.

L’intervention d’un coordinateur de sécurité est pour ainsi dire toujours obligatoire pour les chantiers impliquant plus d’un seul entrepreneur, même si les différents corps de métier ne se trouvent pas simultanément sur le chantier. Le terme entrepreneur doit être pris au sens large et inclut les indépendants, sous-traitants, contrôleurs de l’installation électriques/des conduites d’eau, les fournisseurs qui exercent une activité sur le chantier …

Si un seul entrepreneur exécute des travaux, la désignation d’un coordinateur n’est pas obligatoire. En revanche, vous comme votre architecte devez certainement veiller à appliquer certains principes essentiels de prévention. Les frais engendrés par le coordinateur de sécurité varient de 1 à 2,5 % du montant total de l’entreprise ou représentent un montant forfaitaire de par exemple 1.500 euros.

Dossier d’intervention ultérieure

Une autre tâche importante du coordinateur de sécurité est la rédaction du dossier dit d’intervention ultérieure. Ce dossier contient une série de documents dont vous aurez besoin dans le cadre de travaux ultérieurs de rénovation. Il précise notamment quelle est la structure du bâtiment et quels matériaux ont été utilisés.

En cas de revente éventuelle du bâtiment, vous devez remettre ce dossier au nouveau propriétaire. Tout propriétaire d’une habitation à laquelle des travaux ont été exécutés depuis le 1er mai 2001 doit posséder ce document.

Lorsqu’il n’y a aucune obligation de coordination, vous devez vous-même constituer ce dossier ou confier celui-ci à une personne compétente (entrepreneur ou architecte).

Constructions Dewaele

Constructions Dewaele
  • Nouvelle construction
  • Rustique/Classique
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Tomwood

Tomwood
  • Nouvelle construction
  • Moderne/Contemporaine
  • Ossature bois
Découvrez la maison

Produits

Réservez gratuitement votre livre de la construction et de la rénovation

Rénover et Construire avec Succès

Réservez gratuitement votre livre de la construction et de la rénovation