livios logo

En images : impasse sur le sas

Pour Sebastiaan De Beir et Inez Van Roosbroeck, l’achat de leur premier logement a coïncidé avec le lancement de leur bureau d’architecture. Unissant leurs talents d’architecte (lui) et d’architecte d’intérieur (elle), ils ont transformé le deuxième étage d’une ancienne maison de maître datant de 1918 en un bel appartement contemporain. Et sont parvenus, malgré un budget limité, à faire de ces 80 m2 la vitrine inspirée et inspirante de leur nouvelle entreprise. 

Si le jeune couple a emménagé dans cette imposante maison de maître, c’est en partie grâce à un ami promoteur immobilier qui leur a soufflé que ce serait un excellent investissement. Il est vrai qu’elle est située à proximité du Muinkpark, agréable quartier de Gand peuplé de belles demeures anciennes, particulièrement prisé par les étudiants et les gens fortunés. À l’époque, Sebastiaan ignorait qu’il habiterait un jour les lieux. Ce n’est que plus tard, lorsqu’Inez et lui se sont mis à chercher un nouvel appartement, qu’ils se sont rendu compte qu’il était tout trouvé. 

Potager sur le toit

C’est parce qu’ils adoraient le superbe bow-window en façade qu’ils ont choisi le deuxième étage. À l’origine, cet étage était divisé en une petite et deux grandes chambres, avec une terrasse à l’arrière et une salle de bains à l’entresol, un peu en contrebas. Désormais transformée en chambre à coucher, celle-ci a été rehaussée et son toit renforcé pour pouvoir y aménager un potager où Inez et Sebastiaan cultivent plantes aromatiques et légumes. 

Plancher surélevé 

Sebastiaan et Inez ont cherché à tirer le meilleur parti de chaque mètre carré. Pour agrandir l’appartement, ils ont sacrifié une partie de la cage d’escalier et fait l’impasse sur un hall d’entrée séparé. Les deux chambres d’origine ont été réunies en un grand espace de vie comportant une cuisine, une salle à manger et un salon. Le sol du bow-window étant plus haut d’une quinzaine de centimètres, le couple en a intelligemment profité : au lieu de le ramener au même niveau que le reste de l’appartement, ils ont prolongé ce rehaussement sur la largeur de l’espace et y ont placé un îlot de cuisine tout en longueur.

Fenêtre pivotante 

Le bow-window de la façade classée est un magnifique élément architectural avec une fenêtre pivotante au centre et, sur les côtés, de simples vitres en verre bombé, probablement aussi anciennes que la maison elle-même. Le couple n’a pas poussé plus loin l’isolation thermique. En revanche, l’isolation acoustique a été soignée. Pour des raisons de sécurité incendie, tous les planchers d’origine du bâtiment ont dû être remplacés par des panneaux ignifuges posés entre les solives. À cela, on a ajouté de la laine de roche et de la mousse insonorisante. En outre, pour encore plus d’efficacité, les panneaux sont désolidarisés de la structure : ils transmettent ainsi moins de vibrations, et on entend à peine les voix et les pas des voisins du dessus.

11 mètres de placard

Comme revêtement de sol, le couple a choisi du linoléum bleu, matériau naturel et économique. Le plan de travail et la table à manger sont en multiplex enduit de Mortex, un matériau haut de gamme mais qui reste abordable et possède l’avantage d’être sans joint. Comme beaucoup d’architectes (d’intérieur), Inez et Sebastiaan ne jurent que par le mobilier sur mesure. Un menuisier leur a ainsi fabriqué un placard mural de onze mètres de long sur trois mètres de haut. Il abrite notamment le four, le réfrigérateur et le congélateur, mais il y a aussi place pour une foule d’autres choses, comme des sacs de voyage, une tente, etc. Le meuble mural en noyer se prolonge par un meuble TV en MDF laqué blanc, avec un grand rangement pour la grande collection de vinyles de Sebastiaan.

Gaine verticale

Sur l’autre mur se trouve également un élément toute hauteur, dans lequel sont logés lave-linge, sèche-linge et vestiaire. La nouvelle salle de bains est logée derrière ce placard. La pièce n’ayant pas de fenêtre, un système de ventilation C assure l’aération nécessaire. Les tuyaux de ventilation ainsi que les canalisations d’arrivée et d’évacuation des eaux sont logés dans une gaine verticale qui parcourt tout le bâtiment. La salle de bains est peinte en vert foncé tout comme la chambre du couple, tandis que le séjour est intégralement blanc. Dans un premier temps, la seconde chambre servait de bureau, avant de devenir celle de leur fils Robin. 

Peu d’autres meubles

Pour leur premier logement, Inez et Sebastiaan ont tiré, à chaque étape du projet, le meilleur parti de leur budget. En réalisant beaucoup de choses eux-mêmes et en choisissant des matériaux pas trop chers, ils ont pu faire de belles économies. Ils ont posé eux-mêmes le stratifié de la salle de bains et fabriqué l’escalier menant à la chambre à coucher. Et même s’ils ne s’aventureront plus dans la menuiserie sur mesure, ils ont quand même réussi à construire un beau placard.

Réalisation : De Beir + Van Roosbroeck
Texte : Katrien Depoorter
Photos : Luc Roymans
Découvrez le reportage complet dans Je vais Construire nr. 445. 

Ce site web est sécurisé par reCAPTCHA et le politique de confidentialité et conditions générales d’utilisation de Google s’appliquent.

track

http://www.livios.be/fr/info-construction/dossiers/inspiration/en-images-impasse-sur-le-sas/