Ce communiqué de partenaires a été publié par Informazout asbl et n'a donc pas été écrit par Livios.

Acheter un bien avec un chauffage au mazout : les points d’attention

Lors de l’achat d’une nouvelle habitation, nombreux sont les documents à vérifier : certificat PEB, permis d’urbanisme, attestation sol, …  Et le système de chauffage est souvent oublié. Pas de panique, voici les choses à savoir lors de l’achat d’un bien avec un chauffage au mazout.

D’un point de vue juridique, le vendeur n’a aucune obligation explicite d’informer l’acheteur sur le système de chauffage en place, mais a par contre une obligation générale d’information. Demandez-lui donc un maximum d’informations sur l’installation de chauffage et ses accessoires.

La chaudière 

Informez-vous sur l’âge de la chaudière. Les chaudières au mazout sont réputées pour leur longue durée de vie. Une chaudière de plus de 20 ans, peut encore être en parfait état de marche, mais il va de soi que les performances énergétiques d’une ancienne chaudière (> 15-20 ans) ne peuvent être comparées avec celle d’une nouvelle chaudière à haut rendement.

Notre outil d’optimisation ou notre simulateur d’économies peuvent vous aider à faire les bons choix en termes d’optimisation ou de remplacement de votre installation. Ceux-ci vous prodigueront de précieux conseils et calculeront vos économies

L’entretien annuel de la chaudière est une obligation légale pour tout propriétaire. Mais cela peut aussi vous faire faire de belles économies car une chaudière correctement entretenue est également plus sûre et offre un meilleur rendement. Vous pouvez ainsi économiser jusqu’à 10% sur votre facture d’énergie. L’entretien annuel doit être réalisé par un technicien agréé et sera matérialisé par une attestation de contrôle. Assurez-vous que le propriétaire puisse vous fournir la preuve que l’entretien a bien été réalisé. N’oubliez pas non plus de lui demander les notices d’utilisation ou la documentation de la chaudière si disponible.

Le réservoir à mazout

Le réservoir à mazout est souvent considéré comme un élément extérieur d’une installation de chauffage et ne reçoit dès lors pas toujours l’attention qu’il mérite. Renseignez-vous bien sur le type de réservoir (sa capacité, son emplacement, son année de placement, les contrôles éventuels effectués, …)

Selon la région, le type de réservoir et sa capacité, les obligations du propriétaire varient. Consultez la réglementation en vigueur dans la région où se situe le bien convoité afin d’éviter toute mauvaise surprise.  Une obligation de contrôle du réservoir est déjà en vigueur en Wallonie et en Flandre et le sera dès la fin du mois d’août en Région de Bruxelles-Capitale.

Le réservoir à mazout du bien n’est plus utilisé, que faire ? Sachez que chaque Région dispose d’une réglementation propre pour la mise hors de service d’un réservoir à mazout.  Retrouvez sur notre site web, la législation en vigueur dans votre Région.

Lisez ce que la rédaction de Livios a écrit sur sources énergétiques ?