5 astuces pour un logement moins coûteux

Obtenir une propre maison est financièrement plus difficile qu’il y a une dizaine d’années. C’est pourquoi un plan d’épargne intelligent est indispensable. Voulez-vous épargner encore un peu avant de construire ou d’acheter la maison de vos rêves ? Ou ne voulez-vous plus payer de loyer pendant que vous faites un emprunt pour votre nouvelle maison ? Les cinq astuces suivantes vous aident à économiser pas mal d’argent.

1. Restez un peu plus longtemps à l’Hôtel Maman

Les jeunes restent de plus en plus longtemps chez eux. Plus de quatre jeunes belges sur dix d’entre 18 et 34 ans habitent chez leurs parents. La période par excellence pour épargner en vue de l’achat de votre première maison: vous ne devez pas encore verser de loyer mensuel, rembourser un prêt ou payer des factures. Tout au plus vous payez un petit montant mensuel pour le logement et le couvert. N’oubliez pas: plus de capital propre, plus intéressant sera l’emprunt pour votre future maison. Vous ne devez pas seulement emprunter moins d’argent, mais en plus la banque vous offre un taux plus favorable.

2. Faites une colocation avec des amis

En partageant la location d’une maison ou d’un appartement, vous économisez pas mal d’argent.

Photo: Getty Images  

Quand vous venez de terminer l’école, vous n’avez sans doute pas encore un budget qui vous permette d’acheter quelque chose à vous seul. Que pensez-vous de faire une colocation avec des amis ? En partageant la location d’une maison ou d’un appartement, vous économisez pas mal d’argent. Vous divisez le prix du loyer par deux, trois ou peut-être même quatre personnes. La même chose vaut pour les factures d’électricité, de chauffage et d’eau. Ainsi, les frais de loyer ne mangent pas tout de suite tout votre budget. Un avantage en plus: les tâches domestiques se font plus vite ensemble que tout seul. Ainsi, vous apprenez à vous en sortir seul ét vous pouvez épargner pour construire ou acheter une maison à l’avenir.

Et qu’en est-il des assurances ?

Saviez-vous que depuis peu il existe aussi une assurance ménage pour des colocataires ? Le plus souvent une seule personne souscrit l’assurance ménage. Les colocataires ne sont alors pas inclus dans le contrat, ou sinon chaque colocataire doit souscrire une police à part. Dorénavant vous pouvez faire inclure tous les colocataires dans un seul contrat pour que tout le monde soit assuré contre des incendies, des dégâts causés par l’eau, le mazout, le vol, le bris de glace, la tempête, la grêle, la foudre et les catastrophes naturelles. La police est financièrement bien plus avantageuse puisqu’il s’agit d’un seul contrat et que tout le monde ne doit pas s’assurer individuellement.

3. Offrez-vous une maison container 

Cette manière d’habiter est relativement économique: vous pouvez en louer un ou acheter un container neuf ou d’occasion.

Photo: Warsco Units  

Vous avez des projets de construction, mais vous ne voulez plus louer de maison une fois souscrit le prêt pour votre nouvelle maison ? Alors le container est une alternative temporaire. Cette manière d’habiter est relativement économique: vous pouvez en louer un ou acheter un container neuf ou d’occasion. Vous investissez en un container ? Alors plus tard, vous pouvez le vendre. Aucune perte d’argent. En plus, du coup vous habitez sur votre chantier. Idéal si vous voulez suivre de près le processus de construction ou si vous donnez un coup de main vous-même. Architecturalement, vous avez plein de possibilités: combinez plusieurs containers, couvrez l’extérieur de bois,… Une maison container n’est pas nécessairement ennuyeuse.

Et le spécialiste, qu’en dit-il ?

“Un container ou un module est bien plus économique qu’une maison traditionnelle”, nous raconte Marc Warson de Warsco Units, spécialiste en construction modulaire. “Le coût dépend des dimensions. Notre module le plus vendu mesure 10 mètres sur 3,4 et contient une chambre, une salle de bains, une cuisine et un living. Il se vend à partir de 24.500 euros, hors TVA. Les modules ou containers maison ont le même confort qu’une maison traditionnelle et peuvent disposer de toutes sortes de techniques énergétiques comme des panneaux solaires, du chauffage au sol, de la ventilation ou une pompe à chaleur.”

En savoir plus sur des containers ? Lisez cet article.

4. Construisez d’abord votre garage 

Dirk et Edith de Sint-Job-in-‘t-Goor ont décidé de s'installer temporairement à leur garage.

Vous ne voulez pas investir en un container, et vous compter construire un garage séparé ? Alors commencez par construire celui-ci, pour pouvoir vous y installer entre-temps. Attention: renseignez-vous auprès de votre commune s’il est permis d’habiter temporairement dans votre garage. Tout comme pour une maison container, vous ne payez pas de loyer et vous habitez tout de suite sur votre chantier, pour pouvoir suivre les travaux de près. Un avantage supplémentaire ?  Dès que votre maison est terminée, vous pouvez utiliser le garage pour garer la voiture ou pour ranger vos bicyclettes et l’équipement de jardin. Un bon tuyau pour plus de confort: isolez votre garage avant d’y habiter, afin d’éviter de payer des fortunes en chauffage.

Le témoignage de Dirk et Edith de Sint-Job-in-‘t-Goor

“Quand nous avons acheté notre terrain, le garage y était déjà construit. C’est pourquoi nous avons décidé de nous y installer temporairement. Comme mon mari construit lui-même, il est très intéressant de vivre sur le chantier et ainsi, on ne dépense rien en loyer”, nous raconte Edith. “Quand notre maison sera terminée, nous voulons utiliser notre garage-logement en partie comme garage proprement dit, et nous voulons transformer l’autre partie en chambre d’amis.”

Lisez le témoignage complet.

5. Restez dans votre maison pendant les travaux

Daisy et Kristof ont installé une séparation plastique entre la cuisine et le living, pour pouvoir maintenir l’autre espace le plus libre de poussière possible.

Votre maison a besoin d’une rénovation ou vous venez d’acheter une maison à rénover ? Alors la solution la plus économique est et sera toujours de continuer à habiter dans votre maison ou de vous installer le plus vite possible dans votre nouvelle maison. Gérez les travaux en phases: pendant que vous rénovez le rez-de-chaussée, vous habitez à l’étage et à l’envers. Pensez à vous procurer les nécessités absolument basiques: de l’eau chaude, de l’électricité et un chauffage qui fonctionne bien. Un avantage: vous décidez vous-même le rythme des transformations planifiées.

Le témoignage de Daisy et Kristof de Meeuwen

Daisy et Kristof ont transformé leur rez-de-chaussée. “On avait d’abord considéré de louer une petite maison chez Center Parcs, mais le coût était bien élevé pour quelques mois”, nous raconte Daisy. Nous avons donc décidé de rester chez nous, parce que c’était plus avantageux financièrement. Nous avons installé une séparation plastique entre la cuisine et le living, pour pouvoir maintenir l’autre espace le plus libre de poussière possible. Quand on rénovait le living, on habitait dans la cuisine, et vice-versa. Ainsi, il y avait au moins un espace ‘libre de poussière’ où on pouvait s’installer le soir.”

Lisez le témoignage complet.

Vous aussi, vous avez une chouette anecdote de construction ? Partagez-la avec nous via redaction@livios.be