Les bons plans de Virginie : des finitions abordables

Lorsqu’on découvre des projets de rénovation dans des magazines et des programmes TV dédiés, les finitions paraissent a priori fort chères. Quelles sont les alternatives pour ne pas dépenser des fortunes tout en parvenant à des résultats satisfaisants ? C’est ce que Livios a demandé à l’architecte Virginie Jacobs, consultante pour l’émission « Une brique dans le ventre » de la RTBF.

Quand on veut rénover et embellir son logement, le budget « finitions » a une fâcheuse tendance à s’envoler. Quelles sont les pistes pour faire baisser la note ?

Quel que soit le projet de rénovation ou d’embellissement, la principale difficulté est de parvenir à un niveau de finition de qualité sans devoir repartir de zéro. Si on a la possibilité de recréer certains éléments d’architecture, la solution pour économiser sur les finitions est de ne pas en faire ! On peut ainsi décider de maintenir l’aspect brut des matériaux utilisés. A condition que le travail soit fait très proprement, on peut laisser apparent un mur ou un plafond en béton, ce qui peut s’avérer très esthétique.

Si on ne peut pas repartir de zéro dans un espace donné, l’une des solutions est de se placer directement au niveau de la décoration. On peut repeindre les murs, placer un nouveau revêtement souple sur un ancien carrelage, ou encore tirer parti de l’existant en trouvant le point fort d’une pièce et en l’exploitant pour la refaçonner et la valoriser. Un ancien carrelage en damiers blanc et vert dans une cuisine, par exemple, peut être sublimé en utilisant ces couleurs ailleurs, dans des portes de placards ou des pieds de chaises. Quoi qu’on fasse, il faut surtout veiller à ne pas faire les choses à l’envers, car les erreurs coûtent cher. On ne change pas, par exemple, une porte d’entrée avant de changer le sol qui y est rattaché !

Quels sont vos conseils pour l’aménagement d’une salle de bains ?

Le plus cher dans une salle de bains, c’est bien sûr tout l’équipement technique. Pour faire des économies, on peut clairement viser le marché de seconde main. Il faut bien entendu y consacrer du temps, mais on y trouve souvent plein de choses intéressantes, au même titre que d’autres éléments comme les velux. On peut de même aller voir du côté des grandes enseignes qui organisent des ventes d’équipements exposés dans leur show-room, tout comme le font les magasins de matériaux de construction. Dans tous les cas, il faut veiller à ne pas prendre du matériel trop bon marché. Devoir changer sa robinetterie tous les trois ans, ce n’est vraiment pas un bon calcul !

S’agissant des carrelages, si on a besoin que de quelques m2, je conseille les outlets, comme celui d’Intercarro à Drogenbos, ou ceux de Quadrus à Zaventem, Wavre et Gembloux. On peut réduire ainsi très sensiblement son budget revêtement.
Quant à la tendance consistant à acheter un mobilier vintage pour en faire un meuble-lavabo personnalisé, si cela s’avère plus joli qu’un meuble standard, il faut se méfier du coût total. Encastrer une robinetterie dans un mur, c’est du travail !

La personnalisation d’éléments standard est-elle une autre piste intéressante ?

Oui, il existe pour cela plusieurs plateformes qui collaborent avec de grandes enseignes, comme le fait www.plum-living.com avec Ikea par exemple. On y trouve tous les caissons standard pour lesquels sont proposés des choix multiples de façades, de couleurs et d’accessoires pour personnaliser sa cuisine, ou son dressing. Au-delà de ce type de personnalisation, on peut aussi imiter le sur-mesure, pour un dressing par exemple, en prenant des éléments de placard standard sur lesquels on place des portes plus grandes afin de créer un ensemble pleine hauteur.

Quelle est selon vous la plus grande économie qu’un maître d’ouvrage puisse faire dans son projet de rénovation ?

Les démolitions, clairement ! Démonter une cuisine, retirer des carrelages, des sanitaires, des plinthes, des papiers peints, des plafonnages, ou encore des faux-plafonds ne coûtera que de l’huile de coude !

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux