Peintre : une profession en voie de disparition ? « Chaque jour, nous rendons les gens heureux »

Le secteur de la construction a un problème. La Vlaamse Confederatie Bouw (VCB) rapporte que le nombre d'élèves et d'étudiants dans l'enseignement de la construction diminue de manière alarmante. Le peintre est aussi une profession de plus en plus rare. Les chiffres ne mentent pas : en quatre ans, le nombre d'étudiants pour les cours de peinture et de décoration a encore diminué de 10 %. Le secteur de la peinture est-il si peu attrayant ? La rédaction de Livios a visité l'entreprise familiale Schilderwerken Vanbriel et a posé la question au père Sus (55 ans) et son fils Jelle (30 ans).

Moins d’intérêt pour les formations

Sus Vanbriel : « Autrefois, les jeunes apprenaient un métier, maintenant ils veulent d’abord étudier. »

L’intérêt pour les formations de peinture a fortement diminué ces dernières années. La raison ? « Autrefois, tes parents te disaient : apprends un métier, puis tu gagneras bien ta vie et tu pourras commencer à travailler tout de suite » explique Sus. « Maintenant, les jeunes veulent d’abord étudier et les parents les encouragent. Vous ne pouvez, bien sûr, pas leur en vouloir. La peinture est un travail difficile, tout comme de nombreuses autres professions dans le secteur de la construction. De plus, les gens restaient souvent dans leur village. L'un est devenu boulanger, l'autre boucher et un autre peintre. Maintenant, c'est moins évident : les gens se délocalisent à Bruxelles ou à Anvers. »

D’autres problèmes en perspective

Jelle Vanbriel : « Depuis cette année, en tant que peintre, vous n'avez plus besoin de présenter un certificat de compétence si vous voulez démarrer votre propre entreprise. Cela va forcément créer des problèmes. »

Mais ce n'est pas le seul problème. « Vous pouvez aussi remarquer que la qualité des nouveaux peintres est en déclin », déclare Sus. « Tu avais un contrat d'apprentissage quand tu avais quatorze ans. Lorsque tu obtenais ton diplôme, tu avais déjà une certaine expérience. Mais de nos jours, quand on est jeune, on a tellement de possibilités. Qui sait à quatorze ans qu'il veut devenir peintre ? Si vous formez quelqu'un, vous ne ferez aucun profit pendant les deux premières années. Mais après ces deux années, la personne que vous avez formée part et crée sa propre entreprise. Vous créez votre propre concurrence et en plus vous la payez. »

Jelle : « Je suis particulièrement préoccupé par la nouvelle législation sur les certificats. Depuis cette année, en tant que peintre, vous n'avez plus besoin de présenter un certificat de compétence si vous voulez démarrer votre propre entreprise. Cela vaut également pour de nombreuses professions. Cela va forcément créer des problèmes. »

Une demande toujours présente

Jelle : « Le papier peint avec des arbres pour la toilette est actuellement aussi populaire. Cela demande du travail, mais l'effet est là. »

Le nombre de peintres est peut-être en baisse, mais la demande ne baisse pas. Pour Sus et Jelle, la demande est bien présente. « Nous sommes actuellement complets jusqu'à fin novembre », déclare Sus. « Ce n’est pas une exception : le temps d'attente moyen est de six mois. Ce sont surtout les jeunes professionnels qui font appel à nos services. Ils n'ont pas de temps à eux. La peinture est souvent le travail que les gens aiment le moins faire. La demande est donc toujours présente. Certains pensent qu'on peut commencer la semaine après leur appel. Eh bien ...Ils doivent alors trouver un autre peintre. Si un peintre peut commencer dans une semaine, ce n'est généralement pas bon signe. Mais si vous fournissez un service de qualité, la publicité par le bouche-à-oreille fait le reste, et vous ne serez donc jamais au chômage. »

Des exigences de plus en plus élevées

Les besoins des clients sont également en forte croissance « Je le constate même par rapport à il y a dix ans », dit Jelle. « Aujourd'hui, tout doit être fini jusque dans les moindres détails. C'était déjà le cas, mais maintenant, les attentes sont d'un niveau supérieur. Tout doit être aussi élégant et chic que possible. De nombreuses maisons neuves sont dotées de grandes fenêtres qui laissent passer beaucoup de lumière. La moindre irrégularité attire alors l'attention. Et il y a plus de demande pour des techniques spéciales. Créer un effet d'optique par balayage, travailler avec une peinture lumineuse, ... En tant que peintre, vous pouvez suivre une formation supplémentaire, mais c'est surtout pour ceux qui veulent se spécialiser. Le papier peint avec des arbres pour la toilette est actuellement aussi populaire. Ou un paysage pour la salle de réunion. Cela demande du travail, mais l'effet est là. »

Le faire soi-même (mieux vaut ne pas le faire)

Jelle : « Un bon ruban de masquage fait une grande différence : vous ne laissez pas de résidus de colle ni de peinture sur les murs. »

Faire appel à un peintre professionnel offre-t-il une valeur ajoutée ? « Bien sûr », dit Jelle. « Juste à cause de la qualité de la peinture que nous utilisons. Mais aussi à cause de la rapidité : masquez les murs de votre maison si vous ne le faites jamais. Certainement si tout doit être parfaitement droit. Je me suis récemment rendu dans une maison où les gens avaient tapissé leurs murs avec du papier peint intissé. Le papier était rempli de bulles d’air et il était donc insensé de commencer à peindre. Cette femme a presque eu une crise cardiaque, mais une telle situation peut arriver si vous voulez peindre/tapisser vous-même. Nous utilisons des lampes pour détecter toutes les irrégularités et toutes les bulles d’air et ensuite les éliminer. Avec un professionnel, vous jouez la sécurité. »

La vie telle qu’elle est : le peintre

Jelle : « En moyenne, il faut moins d'une semaine pour terminer une maison. La moitié de ce temps est consacré à la préparation. »

« En moyenne, il faut moins d'une semaine pour terminer une maison ou un appartement », déclare Jelle. « La moitié de ce temps est consacré à la préparation. Nous couvrons d'abord le sol. Ensuite, nous plaçons une lampe sur chaque mur pour détecter toutes les irrégularités et ensuite les éliminer. Ensuite, nous pouvons poncer, enduire et coller. Le reste de la semaine est consacré à la pose de la peinture et du papier peint lui-même. Cela dépend aussi un peu du nombre de couleurs que nous devons utiliser. Nous peignons généralement les portes entre deux. Elles prennent souvent le plus de temps. »

Aussi un hobby

Qu'est-ce qui attire Sus et Jelle dans le métier ? « Pour moi, c'est la plus belle profession qui soit », déclare Sus. « À l'âge de quatorze ans, j'ai suivi un apprentissage avec un homme qui venait peindre les escaliers à la maison. Et depuis, je pratique mon hobby tous les jours depuis plus de 41 ans. Je n'ai jamais rien connu d'autre et je n'ai jamais rien voulu d'autre. Mes genoux usés peuvent en témoigner. Nous avons en fait le travail de luxe du secteur de la construction. Les maçons et les couvreurs ont beaucoup plus difficile. Alors que nous, nous sommes toujours bien lotis. »

Jelle : « J’avais l’habitude dire : je ne deviendrai jamais peintre. J'ai vu combien de fois mon père était absent, le nombre d'heures qu’il consacrait à son métier et à quel point il était fatigué le soir. Mais entre temps, je suis devenu peintre. Je suis peintre depuis douze ans et j'aime toujours autant mon métier. Nous rendons les gens heureux tous les jours. Nous entrons quelque part où cela ne ressemble pas à grand chose et le transformons en quelque chose de beau. Comment ne pas être satisfait ? »

Vous allez vous mettre à la peinture ? Gardez ces conseils de Jelle et Sus à l’esprit :

  • Achetez de bons matériaux. Avec une peinture de qualité, vous ne laisserez aucune éclaboussure sur votre plafond. Un bon ruban de masquage fait également une grande différence : vous ne laissez pas de résidus de colle ni de peinture sur les murs. C'est un peu plus cher, mais vous en profiterez plus longtemps.
  • N’hésitez pas à demander conseil dans le magasin.
  • Vous utilisez un rouleau à peinture ? Trempez d'abord votre rouleau dans la peinture, puis roulez-le plusieurs fois contre la paroi du contenant. De cette façon, la peinture ne goutte pas pendant que vous peignez.
  • Ne masquez jamais les plinthes par étapes : assurez-vous que votre ruban reste en un seul morceau. Commencez par placer le ruban, puis tirez la bande adhésive. De cette façon, vous éviterez les irrégularités sur votre mur quand vous peignez.
  • Vous devez d'abord enduire votre mur ? Placez une lampe en diagonale le long de votre mur. Vous verrez ainsi les irrégularités qui ne seraient pas visibles autrement. Y a-t-il une grande fenêtre à proximité ? Accordez une importance particulière à ce mur. Une irrégularité est plus évidente à détecter lorsqu'il y a beaucoup de lumière sur votre mur.
  • Commencez par le plafond. Il y a de fortes chances que vous débordiez sur le mur. S'il n'a pas encore été peint, c'est beaucoup moins grave.
  • Votre mur est-il plus ancien ? Tapissez-le avec du papier peint intissé pour augmenter le degré de finition. Vos murs sont-ils neufs ou s'agit-il de plaques de plâtre ? Dans ce cas, le papier peint intissé est probablement superflu.
  • Vous voulez être certain d’avoir un travail de qualité ? Faites faire votre peinture par un professionnel. Et ne vous contentez pas du moins cher.
  • Tenez compte de la lumière entrante et indirecte. Vous avez une télévision avec ambilight ? Les irrégularités dans les murs environnants seront davantage visibles. Vous pouvez résoudre ce problème en plaçant une plaque MDF derrière votre téléviseur.