Les bons plans de Virginie : une nouvelle vie pour votre escalier

Dans son projet de rénovation, Mathilde a fait rénover l’escalier en bois par aérogommage pour lui restituer tout son charme et s’offrir un bonus de lumière.

Comme c’est généralement le cas des anciennes maisons, celle que Mathilde a rénovée présentait un escalier tout en bois. En bon état général et joliment façonné, il était en revanche recouvert de diverses couches de peinture et de vernis qui dissimulaient entièrement le bois. Pour lui donner une nouvelle vie et lui restituer tout son charme, elle a fait appel à la technique de l’aérogommage, dérivée du sablage.

Doux et naturel

Ce procédé de décapage consiste à projeter un abrasif naturel – minéral ou végétal – à l’aide d’air comprimé à basse pression, ce qui minimise son effet sur le support traité. S’il permet de traiter tous types de surfaces, il convient particulièrement bien au bois, même si celui-ci est tendre. Cette méthode douce, qui permet aussi d’atteindre les moindres petits recoins et d’effectuer un travail de précision, s’avère par ailleurs moins salissante que le sablage. Une aérogommeuse projette en effet de 300 à 500 grammes d’abrasifs à la minute, contre 6 à 7 kg de sable pour une sableuse, pour le même travail. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de faire ce travail en début de chantier.

Naturel et lumineux

L’ensemble de l’escalier a donc été parfaitement décapé, sans être abîmé. Comme le bois s’est retrouvé à nu, il a bien sûr fallu le protéger à nouveau. Mathilde a fait le choix d’un vernis mat incolore afin de garder la teinte naturelle du bois, mais pas seulement. Cette teinte naturelle apporte en effet pas mal de la lumière à la cage d’escalier.

Montrer l’histoire

Comme c’est le cas chez Mathilde, il est probable que vous constatiez au terme du décapage de votre escalier une différence de teinte entre la première volée et les suivantes, car souvent on utilisait une essence de bois noble uniquement pour le rez-de-chaussée. Le fait d’utiliser un vernis incolore a bien entendu fait ressortir cette différence, que Mathilde a choisi de garder visible. Chaque maison a son histoire, et il peut être intéressant de la montrer !

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux