livios logo

Le grand dictionnaire des escaliers

‘Paliers’, ‘balustrades’, ‘nez de marche’… sont des termes dont vous n’avez aucune idée sur la signification ? Il est temps de réviser votre jargon concernant les escaliers. Voici une explication de texte sur les principaux termes entourant votre escalier.

1. Paliers de repos

Ce plateau intermédiaire crée un point de repos lors de la montée de l’escalier. Le palier relie deux volées d’escaliers et peut être installé dans un escalier droit, un escalier quart de tour (90°) ou un escalier double quart de tour (180°). Il s’installe aussi au début ou à la fin de l’escalier. Dans les bâtiments publics, un palier intermédiaire est obligatoire si une volée d’escaliers comporte plus de dix-sept marches.


  

Photo Trappen Teck
  

2. Giron

La distance horizontale entre deux nez de marches consécutives s’appelle le giron. Pour des escaliers normaux, celui-ci est de 20 à 22 cm. Pour un escalier à pente douce, de 23 à 25 cm ou plus et pour un escalier raide de 19 à 16 cm ou moins.

3. Hauteur de marche

La hauteur de marche est la hauteur de deux marches consécutives, mesurée à partir du haut de la marche inférieure jusqu’au bas de la marche supérieure. Celle-ci se situe généralement à environ 18 cm pour les escaliers normaux. Pour une hauteur de contremarche de 16,5 à 17,5 cm ou moins, il s’agira d’un escalier à pente douce. Pour des contremarches de 19 à 19,5 cm, on parlera d’escalier raide.

Photo Trappen Smet
  

Photo Trappen Teck
  

4. Contremarche

La partie verticale d’un escalier qui relie deux marches consécutives est nommée contremarche. On n’en parle que dans le cadre d’escaliers fermés.

5. Nez de marche

Ce terme est utilisé pour désigner le chevauchement de deux marches consécutives. Il mesure le plus souvent 4 à 5 cm et vous permet de poser le pied sous la marche supérieure. Vous bénéficiez ainsi d’une profondeur de marche de 25 cm composée de 2O cm de giron plus 5 cm de nez de marche. Cette profondeur n’est utilisable qu’à la montée de l’escalier. Lors de la descente, vous n’aurez que le giron de disponible soit, dans ce cas, 20 cm.


  

Photo Trappen Teck
  

6. Marche balancée

Cette marche biseautée est toujours utilisée dans le cadre d’un escalier à simple ou double quartier tournant, sans palier de repos intermédiaire.

7. Limon

Le limon est le côté de l’escalier sur lequel viennent s’ancrer ou reposer les marches. Si le limon se trouve contre le mur, il prend le nom de limon de mur. Si celui-ci est du côté intérieur de l’escalier, on parlera de limon intérieur.

Photo Trappen Teck
  

Photo Trappen Smet
  

8. Garde-corps

Cette rampe ou balustrade ferme l’ouverture de l’escalier du côté libre afin de vous empêcher de tomber. Le garde-corps peut être composé de toutes sortes de matériaux : bois, acier, verre, maçonnerie…

9. Hauteur d'escalier

C’est la hauteur mesurée entre le dessous du plafond à la fin de la trémie et la partie inférieure de la première marche du bas. En Belgique, la norme est de +/- 2m alors qu’aux Pays-Bas, elle sera de +/- 2,3m.


  

Photo Trappen Teck
  

10. Balustre

Ne confondez pas rampe et balustre. Cette dernière est un poteau faisant le lien vertical entre la rampe et le limon. Les balustres peuvent prendre des formes différentes : carrées, rectangulaires, rondes…

12 choses à savoir sur escaliers et ascenseurs


https://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/menuiserie-interieure/escaliers-et-ascenseurs/le-grand-dictionnaire-des-escaliers/