Portes intérieures : la touche finale de votre intérieur

L’importance des portes intérieures est souvent sous-estimée, alors que le choix est plus grand que jamais. Raison de plus donc, pour y penser à temps. Même si vous optez pour un intérieur contemporain avec de grands espaces ouverts et peu de portes. Quel type de porte allez-vous choisir ? Une porte battante, coulissante ou pivotante ? Découvrez leurs avantages et leurs points faibles pour choisir en connaissance de cause.

Les portes intérieures garantissent l’isolement et le calme. De la sorte, elles solutionnent les deux problèmes majeurs des espaces ouverts : les nuisances sonores et le manque d’intimité. Elles permettent aussi d’arrêter les mauvaises odeurs ou de limiter la perte de chaleur dans les zones froides de la maison. Enfin, une belle porte intérieure contribue au caractère esthétique de la maison.

1. Les portes battantes

Elles se composent d’un vantail suspendu au cadre intérieur à l’aide de charnières ou de paumelles. En fonction du poids et de la hauteur du vantail, trois, quatre ou cinq charnières ou paumelles sont prévues. Au sein des portes battantes, on distingue les portes à chant droit et les portes à recouvrement. Une porte à chant droit s’intègre entièrement dans l’huisserie et présente une allure plus sobre qu’une porte à recouvrement (ou « porte à feuillure »), qui recouvre l’huisserie et laisse moins passer les courants d’air. En Belgique, les portes à recouvrement sont peu fréquentes, en raison de leur esthétique quelque peu lourde.

AvantagesDésavantages
Intimité favoriséeLargeur limitée
Confort acoustiqueEncombrement à l’ouverture
Facile à ouvrir et à fermerConvient moins pour les grands espaces
Idéale pour un usage fréquent

2. Les portes pivotantes

Contrairement aux précédentes, les portes pivotantes ne présentent pas de charnières, mais un pivot dans le sol et en partie supérieure. Elles pivotent donc autour d’un axe imaginaire qui traverse la feuille de porte. Dans la plupart des cas, cet axe est latéral, et le vantail s’ouvre des deux côtés selon un angle d’au moins 90°. Lorsque l’axe est au centre, cet angle est de 360°. Un verrouillage intégré peut être intéressant pour bloquer la porte dans une position donnée.

AvantagesDésavantages
Sert également de cloison de séparationPrix élevé
Attire le regardGrand cercle de rotation
Idéale pour les grandes ouvertures de porteUniquement pour les grandes espaces
Risque de se coincer les doigts
Ne convient pas pour un usage fréquent

3. Les portes coulissantes

Dans ce cas, le vantail s’ouvre parallèlement au mur. À l’heure actuelle, la plupart des portes coulissent sur un rail supérieur, visible ou non, fixé au mur ou au plafond. Sous le vantail, un sillon accueille un guide au sol. En général, ces portes coulissent devant la cloison. Certains systèmes (les portes dites « à galandage ») permettent le coulissement du vantail à l’intérieur d’une double cloison, avec pour avantage que les meubles et objets accrochés au mur ne sont jamais dans le chemin. L’inconvénient, c’est que le mécanisme est difficilement accessible pour l’entretien ou d’éventuelles réparations. Dans une salle de bains, une porte humide qui coulisse dans une cloison peut y favoriser la prolifération de moisissures.

AvantagesDésavantages
Sensation d’espacePrix élevé
Ne se referme pas toute seuleUtilisation plus difficile
Pour les très grandes ouverturesPlus sensibles à l’usure
Faible encombrementDifficile à nettoyer
Également pour les petites espacesConfort acoustique réduit

Source : Je vais Construire

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux