Les bons plans de Virginie : le bois pour éviter les finitions

Pour rénover sa ferme à Silly, Dimitri a fait grand usage du bois pour respecter l'authenticité des lieux. Un choix qui lui a permis de ne pas devoir réaliser certaines finitions.

Dimitri a investi la ferme qu’il a héritée de son grand-père pour en faire une maison de vacances. Il a rénové deux des bâtiments existants pour séparer les fonctions de jour et de nuit. Le corps de logis comprend le séjour, tandis que l’étable accueille désormais les chambres. Il a choisi la brique locale pour le recouvrement des sols aux rez-de-chaussée, et le bois pour composer escaliers, étagères et encadrements de fenêtres, ainsi que pour couvrir les parois et les plafonds des chambres d’enfants qui suivent les deux pentes de toiture de l’ancienne étable.

Panneaux Multiplex

Pour ces parois et ces plafonds, Dimitri a fait le choix de panneaux Multiplex (ou contreplaqués) de bouleau. Comme il s’agit là d’un bois qui permet facilement d’obtenir des placages de très fines épaisseurs, les panneaux réalisés présentent un nombre de placages (plis) plus important à épaisseur égale. Il s’avère ainsi le plus stable et le plus résistant des panneaux Multiplex.

Sans finitions

Hormis leurs excellentes propriétés mécaniques, les panneaux Multiplex de bouleau présentent un second et grand avantage. Leur utilisation pour couvrir murs et plafonds ne nécessite en effet pas de travaux de finition. Il n’y a pas de joints à réaliser, ni de peinture à appliquer. Les panneaux se suffisent à eux-mêmes pour habiller chaleureusement les pièces, d’autant plus quand ils sont associés ici avec le sapin des planchers, dont les teintes sont similaires, ce qui apporte un maximum de douceur à l’ensemble.

Sans danger pour la santé

Les feuilles de placage qui composent ces panneaux de bouleau sont collées les unes aux autres. Si la colle utilisée émet inévitablement des formaldéhydes (qu’on retrouve notamment dans des produits de bricolage et le revêtement de certains meubles), elle le fait ici dans des proportions largement inférieures à ce qui est utilisé pour les contreplaqués standard. L'importation en Europe de panneaux bouleau multiplis avec des émissions supérieures à ½ E1 est d’ailleurs interdite depuis le 1er janvier 2020. Ces panneaux sont donc sans danger pour la santé. Sinon, Dimitri ne les aurait pas choisis pour les chambres de ses enfants !

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux