Poser un faux plafond ? Voici les possibilités

Lorsqu’on entend parler de faux plafonds, on pense souvent aux traditionnels immeubles de bureaux, sans aucun cachet. Pourtant, bon nombre de systèmes sont très élégants. De plus, le plafond constitue l’endroit idéal pour dissimuler tous les câbles et conduits gênants. Les faux plafonds sont généralement réalisés en plaques de plâtre, mais il existe quantité d’autres matériaux. Voici un aperçu.

1. Bois

Une finition en bois confère une ambiance chaleureuse à votre intérieur. Attention, toutes les essences ne peuvent pas être utilisées à l’intérieur. Le bois de cèdre dégage par exemple une forte odeur. Privilégiez les planches avec un système à rainures et languettes ; celles-ci s’emboîtent facilement, tout en ayant de l’espace pour se dilater.

2. Panneaux en fibres de bois

Ces panneaux se composent de fibres de bois compressées à haute température et à haute pression. Le panneau en MDF est le plus connu, mais il existe aussi des panneaux en aggloméré, OSB ou multiplex. Ces panneaux atténuent le bruit et présentent de surcroît une très bonne inertie : ils accumulent la chaleur ou la fraîcheur pour les restituer ensuite de manière progressive. Prévoyez une structure portante bien droite pour garantir une pose correcte. Assurez-vous aussi que les panneaux conviennent pour des espaces humides si vous envisagez de poser un faux plafond dans un tel endroit.

3. Plaques en fibres-ciment

Il existe quantité de raisons d’utiliser des plaques en fibres-ciment. Ce matériau offre une bonne isolation thermique, tout en étant étanche à l’eau et perméable à la vapeur. En outre, ces plaques offrent de bonnes caractéristiques acoustiques, résistent aux chocs et sont ignifuges. Le ciment rend les plaques rigides, alors que les fibres organiques leur assurent une certaine flexibilité. Ces plaques sont disponibles en différentes couleurs, épaisseurs et dimensions.

4. Panneaux en PVC

Le PVC est la finition de plafond synthétique la plus connue. Vous pouvez visser, clouer, agrafer ou coller les éléments de plafond sur une sous-structure préalablement fixée à la hauteur souhaitée. Il existe différents types de profilés adaptés à la fixation de panneaux, dalles ou lattes. Vous pouvez donc choisir la forme qui vous convient, en fonction de votre style. Vous pouvez parfaitement combiner les éléments en PVC avec l’éclairage, en évitant toutefois une surchauffe du plafond. En fonction du type d’éclairage, prévoyez suffisamment d’espace entre la source lumineuse et la finition de plafond.

5. Liège

Dans la maison, le liège est principalement utilisé comme revêtement de sol. Pourtant, il convient parfaitement pour parachever le plafond. Ce produit écologique isole thermiquement et atténue le bruit. Le liège confère par ailleurs un aspect naturel à votre espace de vie. Vous avez le choix entre divers coloris, motifs et textures. À l’heure actuelle, ce sont les dalles de liège - collées sur une structure portante en bois - qui sont les plus fréquemment utilisées pour abaisser les plafonds existants. Pourtant, les fournisseurs sont de plus en plus nombreux à proposer des panneaux de liège à rainures et languettes. Un bon bricoleur peut facilement placer le système lui-même. En revanche, si vous souhaitez projeter du liège, confiez cette tâche à un professionnel.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux