Votre poêle a plus de 10 ans ? Un poêle aux pellets est la bonne alternative

Dans la maison les poêles créent une ambiance chaleureuse, au sens propre comme au figuré. Mais au-delà de 10 ans, ils ne sont plus innocents que cela. En Belgique, 1,3 million de poêles doivent d’urgence être remplacés. Soit un tiers de tous les poêles belges. C’est la conclusion d’une enquête menée par iVOX pour Stroomop.

Le poêle au bois traditionnel est en tête de hit-parade.

Photo: Getty Images  

Pour 1 Belge sur 10, le poêle reste le système de chauffage principal. Le poêle au bois traditionnel est en tête de hit-parade, même si le poêle aux pellets est en train de remonter. Ludwig van Wonterghem est gérant de l’entreprise de poêles Stroomop et lui aussi remarque un intérêt croissant pour ces derniers. “Au cours des deux dernières années, on a vu les pellets faire à nouveau une belle progression. En 2018, nous avons vendu 1.460 appareils, contre 1.128 pour 2016.”

Avantages

Les pellets sont neutres en CO2 et tellement plus soucieux de votre budget.

Photo: Getty Images  

Les gens sont préoccupés par les questions d'énergie et un poêle aux pellets rentre dans la catégorie des appareils écologiques. “Un nouveau modèle rejette jusqu’à 95 % de particules fines en moins et affiche un meilleur rendement, ce qui permet d’économiser jusqu’à 50 %”, explique van Wonterghem. Par ailleurs, les pellets sont neutres en CO2 et tellement plus soucieux de votre budget : il s'agit de loin du combustible le moins cher pour se chauffer.

Quel poêle a la cote ?

Suite à la progression des poêles aux pellets, ils représentent désormais, avec 20,1 %, un cinquième du marché belge des poêles. Les poêles au gaz font un peu mieux avec 31,8 %. Et le poêle au bois reste le plus populaire avec 44,9 %. Le poêle au charbon ne représente plus que 3 % à peine du marché.

Votre poêle a-t-il atteint la limite d’âge ? Si vous envisagez de remplacer votre ancien poêle, cliquez ici. Et demandez votre prime de 300 euros.