livios logo

Transformer une douche en douche de sol sans receveur

Difficulté:

La douche sans receveur connaît un franc succès depuis quelques années. Le peu d’entretien qu’elle nécessite n’y est certainement pas étranger. Ce truc&astuce explique comment installer une douche de ce type dans une salle de bains carrelée existante, ce qui apparaît être la méthode la plus adaptée dans le cadre de projets de rénovation.

Si vous optez pour des carrelages distincts pour réaliser la douche sans receveur, vous pourrez créer un contraste intéressant. Vous pouvez aussi décider de remplacer l’ensemble des carrelages de la salle de bains. Vous pouvez aussi décider de remplacer l’ensemble des carrelages de la salle de bains.

Fournitures :Outillage :
  • Caniveau de douche (inox ou acier inoxydable)
  • Tube PVC flexible
  • Plaques de sol résistantes à l’humidité (avec assemblage à tenons et mortaises)
  • Solives
  • Plaque de plâtre résistante à l’humidité
  • Colle
  • Détergent
  • Bague de serrage
  • Membrane d’étanchéité
  • Joint polymère ou silicone
  • Carrelages
  • Colle pour carrelage
  • Mortier de carrelage flexible
  • Robinet et tête de douche
  • Cloison de séparation
  • Ruban de masquage
  • Manchon flexible
  • Lame
  • Coupe-carrelage (électrique) ou meuleuse d’angle à meule diamantée
  • Eponge non abrasive
  • Pince
  • Cutter
  • Crayon
  • Niveau à bulle Beitel

Étape 1 : préparer l’assise


  

  • Enlevez l’installation de douche existante et éventuellement les carrelages qui l’entourent, en fonction de la taille prévue de la douche. Celle-ci sera probablement plus grande que la douche existante, par exemple 120x80cm au lieu de 80x80cm.
  • Si la chape existante est encore en bon état, vous pouvez y installer la nouvelle douche. Sinon, il va falloir prévoir de réparer la chape localement.
  • Si les conduites sont déjà en place (ce que nous supposons), vous pouvez, après quelques aménagements, y installer le nouveau revêtement de sol.

Étape 2 : préparer les conduites


  

  • Pour l’évacuation de l’eau, le sous-plancher de la douche de sol doit être légèrement incliné des deux côtés vers le caniveau de douche (ou tout autre type d’évacuation).
  • Soit vous fixez des cales sur les solives de la construction de sol, soit vous vissez simplement une seconde solive un peu plus haut contre une autre solive pour obtenir l’inclinaison souhaitée.
  • Utilisez de préférence un tube PVC flexible comme conduite d’évacuation. Il peut en effet être facilement courbé dans n’importe quel angle.
  • Placez un manchon flexible supplémentaire à l’extrémité du tube PVC pour pouvoir ensuite placer facilement dans le plancher le caniveau de douche qui y est raccordé.

Étape 3 : réaliser les finitions du sous-plancher


  

  • Lorsque les conduites sont posées, vous pouvez poursuivre la finition du sous-plancher. Prévoyez un trou pour le caniveau de douche ou tout autre système d’évacuation que vous aurez choisi.
  • Fixez le sous-plancher résistant à l’eau sur les solives inclinées. Ces matelas sont parfaitement adaptés pour des étanchéités de contact associées à des carrelages pour murs et sols. Ils peuvent être carrelés directement et sont conçus pour garantir une bonne adhérence de la colle pour carrelages. Le raccord entre les matelas et l’assise doit être réalisé avec de la colle flexible.
  • Choisissez vous-même le type d’évacuation que vous souhaitez utiliser.

Étape 4 : poser les carrelages


  

  • Découpez les carrelages sur mesure à l’aide d’un coupe-carrelage ou d’une meuleuse d’angle à meule diamantée. Vous pouvez également louer un coupe-carrelage électrique refroidi à l’eau.
  • Les plaques de sol du sous-plancher ne demandent pas de primer. Vous pouvez donc placer directement les carrelages sur celles-ci avec de la colle pour carrelages.
  • Le risque de fissure est faible grâce au sous-plancher, mais utilisez quand même de préférence de la colle pour carrelage flexible. En effet, les carrelages dans une salle de bains se dilatent et se contractent en raison des fortes variations de température. La colle pour carrelage flexible compense ces mouvements.

Étape 5 : jointoyer le sol


  

  • Attendez 24 heures avant de marcher sur le sol et de le jointoyer.
  • Chaque raccord avec un autre matériau et chaque joint entre les carrelages qui forment un coin doivent être remplis d’un matériau flexible et non d’un mortier de jointoiement. Réalisez aussi le raccord entre le carrelage existant et le nouveau avec un matériau pour joint flexible.
  • Même si vous utilisez du mortier de carrelage flexible, celui-ci n’est pas suffisamment flexible que pour compenser les mouvements entre la paroi et le sol et entre les carrelages et le caniveau de douche. Le mortier de jointoiement éclatera, entraînant une infiltration d’eau. Vous devrez donc remplir ces joints à l’aide de silicone ou de joint polymère. Réalisez cette opération après avoir bien nettoyé le sol avec une éponge humide afin d’enlever les résidus de mortier.

Étape 6 : réaliser les finition de la douche de sol


  

  • Installez les robinets et la paroi de douche.
  • La paroi de douche peut être constituée de différents matériaux : des panneaux hydrofuges, des plaques de ciment ou des matériaux en pierre comme le béton cellulaire. Il existe également des parois en verre et des briques de verre.
  • Si vous carrelez les murs de votre douche de sol, utilisez une colle pour carrelage résistante à l’eau.

https://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/salle-de-bains/amenagement-de-salle-de-bains/21411/transformer-une-douche-en-douche-de-sol-sans-receveur/