7 conseils pour profiter durablement de votre salle de bains

Sol glissant, températures élevées, marche pour accéder à la baignoire ou à la douche... quel que soit l’âge de l’utilisateur, la salle de bains recèle un certain nombre d’obstacles. Ces quelques conseils vous permettront d’en faire une pièce à la fois sûre et pratique.

1. Accès

  • Si la pièce n’est pas grande, optez pour une porte qui s’ouvre vers l’extérieur ou une porte coulissante afin de ne pas perdre d’espace utile au sol.
  • Le pan de mur à côté de la poignée de porte doit présenter une largeur d’au moins 50 centimètres, afin que les personnes en fauteuil roulant ou déambulateur puissent ouvrir la porte sans devoir reculer. 

2. Douche

  • Le receveur d’une douche de plain-pied est souvent disposé à la même hauteur que le sol, de sorte qu’aucun obstacle n’entrave l’accès, que ce soit pour y entrer ou en sortir.  
  • Optez pour un receveur avec une surface antidérapante ou un profilage. Vous pouvez aussi recouvrir toute la pièce (y compris la douche) d’un même revêtement de sol antidérapant. On parle alors de douche à l’italienne.
  • Dans les salles de bains, on recommande une classe d’adhérence R11 ou supérieure pour le carrelage. Les poignées ou le siège ou la banquette de douche sont également des options intéressantes.
  • Une douche confortable doit avoir une surface d’au moins 100 x 100 cm. Pour une douche entre deux murs, comptez même 120 x 120 cm.
  • L’accès à la douche doit présenter une largeur d’au moins 85 centimètres. S’il y a une porte, celle-ci doit pouvoir s’ouvrir à 90° ou plus.

3. Baignoire

  • Une baignoire dotée d’une porte sur le côté a ses avantages. Néanmoins, il faut y entrer avant de la remplir et la vider avant d’en sortir, ce qui n’est pas forcément agréable. Autre possibilité, la baignoire avec une petite marche. Une marche de 50 centimètres est idéale. Prévoyez éventuellement un rebord de 50 centimètres sur la largeur de la baignoire pour servir d’assise. Cela constitue une zone pratique pour entrer et sortir de la baignoire.
  • Pour les baignoires plus hautes, il existe plusieurs accessoires allant des poignées à l’escalier ou l’ascenseur (gonflable ou électrique). Vous pouvez également installer un « réducteur » (pour réduire la taille de votre baignoire, ndlr) afin de pouvoir vous relever et sortir de la baignoire plus facilement. Cet accessoire est également très utile pour le bain des enfants. Vous n’avez pas besoin de remplir complètement la baignoire, ce qui permet des économies d’eau chaude.
  • Le matériau a également toute son importance car l’acrylique est moins glissant que la tôle.

4. Lavabo

  • Avec le bord supérieur du lavabo à 80 centimètres, vous pouvez vous laver en position assise ou debout. Si vous devez vous asseoir, choisissez un lavabo sans meuble et avec une évacuation à l’arrière.
  • Placez le miroir un peu plus bas, jusqu’à 10 centimètres au-dessus du lavabo, ou prenez un miroir basculant.
  • Et n’utilisez pas le lavabo comme appui, mais prévoyez des poignées fixées au mur.

5. Robinet

  • Le plus intéressant, c’est la barre de douche avec pommeau réglable en hauteur. En cas d’urgence, la barre peut servir à se tenir.
  • Un robinet thermostatique avec une limite à 38 °C assure la sécurité. La plupart des robinets actuels sont également bien isolés, de sorte qu’ils ne sont jamais trop chauds sous la main.
  • Un distributeur de savon placé suffisamment haut évite que le savon ou d’autres produits tombent dans le receveur de douche ou la baignoire.
  • Il existe aussi des robinets à douchette extractible pour le lavabo.

6. Toilettes

  • Les toilettes dans la salle de bains ont l’avantage de disposer d’un bel espace libre. L’idéal est de prévoir une zone libre de 90 centimètres sur un côté.
  • Pour s’asseoir correctement et se relever aisément, on conseille une hauteur d’assise de 46 à 50 centimètres. Si les toilettes sont trop basses, utilisez éventuellement un rehausseur.

7. Techniques

  • Prévoyez plusieurs points lumineux. Les spots au-dessus de la baignoire sont déconseillés car ils éblouissent. En revanche, l’éclairage de nuit dans la chambre à coucher est intéressant pour pouvoir se diriger confortablement vers la salle de bains – et les toilettes – dans l’obscurité.
  • L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage ! Voici ce à quoi vous devez être attentif.
  • Ajoutons encore que le chauffage par le sol est idéal dans la salle de bains puisqu’il ne présente aucun encombrement. L’inconvénient est qu’il faudra un certain temps pour que la salle de bains atteigne la température souhaitée. Si vous choisissez des radiateurs (comme chauffage principal ou d’appoint), optez pour un modèle vertical.

Le meilleur de Livios dans votre boîte aux lettres ?

Inscrivez-vous à la newsletter de Livios et recevez deux fois par semaine les dernières nouvelles dans le domaine de la construction et de la rénovation, des conseils utiles et des tonnes d'inspiration.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux