livios logo

Comment faire les bons choix pour votre douche ?

Pour la douche, les options sont nombreuses. Vous préférez un receveur et rideau de douche ? Une cabine de douche ? Ou directement un modèle de luxe ? Au niveau des robinets et têtes de douche aussi, l'éventail est large. Nous allons vous aider à composer votre douche.

1. Quel genre de douche ?

Nous distinguons quatre types de douche. Vous avez la baignoire combi qui peut servir de douche, mais aussi la cabine de couche, le receveur de douche classique et la douche à l'italienne très tendance.

Photo Kermi
  

Photo Van Marcke
  

Cabine de douche

Une cabine de douche se compose d'un ensemble receveur de douche et parois. Elle est facile à installer et existe même en kit complet avec les accessoires nécessaires.

En principe, le receveur de douche a une profondeur de 15 cm et un format de 80 sur 80 ou 90 sur 90 cm. Mais il existe bien entendu dans d'autres dimensions et formes, comme la forme ronde ou avec un côté arrondi. Les parois sont montées autour du receveur de douche. La cabine de douche existe dans toutes les catégories de prix.

Receveur de douche

Vous pouvez aussi installer un receveur de douche associé à des parois (voir plus bas). Celui-ci, posé sur ou encastré dans le sol, sert à récolter l'eau. Les douches de ce type sont souvent rectangulaires. Les dimensions standard sont 80x100, 90x120, 90x140, 90x160 et 90x180 cm. Pour une douche confortable, il est recommandé de prendre une largeur de 90 cm. La plupart des receveurs sont en acrylique, composite ou acier émaillé et chaque matériau présente ses avantages et inconvénients. 

L'acrylique est le matériau le moins cher. Léger et solide, son toucher est chaud, mais il s'agit en revanche d'un matériau sensible aux rayures. L'acier émaillé résiste bien aux rayures, il est solide et rigide, mais par contre son contact est plus froid. Et la chute d'objets durs d'une certaine hauteur peut provoquer des éclats dans l'émail. Le composite est un matériau dur et indéformable qui est trois fois plus solide que l'acrylique. Mais il est aussi nettement plus coûteux.

Le receveur de douche se décline en un modèle à encastrer et un modèle à poser. Un modèle à poser est installé tout simplement sur le sol de la salle de bains et se situe donc au-dessus du niveau de sol. Le modèle à encastrer est intégré dans le sol, si bien qu'il n'y a pour ainsi dire pas de différence de niveau.

Douche à l'italienne

Une douche à l'italienne est souvent confondue avec la douche constituée d'un seul receveur de douche. Surtout si ce receveur est encastré dans le sol. Mais dans une douche à l'italienne, il n'y a pas de receveur.

Pour une douche à l’italienne, une membrane en EPDM ou un bac en plomb doit être placé(e) sous le carrelage pour garantir l'étanchéité à l'eau. Il faut aussi évidemment prévoir une évacuation. Vous vous douchez en réalité sur le sol de la salle de bains. Les finitions sont infinies : carrelages, pierre naturelle, béton lissé, … vous avez l'embarras du choix !

Photo Duravit
  

2. Séparation de douche

Pour éviter que votre salle de bains se transforme en piscine après la douche, vous devez choisir une séparation adaptée pour la douche. Nous vous présentons ci-dessous les différentes options.

  • Rideau de douche : c'est la solution la moins chère qui est surtout utilisée pour les combinaisons bain-douche.
  • Paroi en verre/plastique : la paroi en verre/plastique est une belle alternative au rideau. Un modèle pliant est idéal pour une baignoire combi. On associe souvent la paroi en verre avec un receveur de douche ou une douche à l'italienne.
  • Mur : un mur peut aussi servir de paroi de séparation. Ce type de séparation est très fréquent avec les douches à l'italienne.
  • Portes coulissantes, pliantes, tournantes ou battantes : les portes qui coulissent ou se plient sont souvent associées aux cabines de douche. Il existe aussi des modèles de portes battantes et tournantes. Vous pouvez également installer une porte avec un receveur de douche ou une douche à l'italienne, même si ce n'est pas obligatoire. Si votre douche est constituée d'options spéciales, comme une douche hammam, il est bien entendu recommandé d'isoler la douche.

Photo ACO Douche
  

Photo Lambrechts
  

3. Robinets, jets et colonnes de douche

Une bonne douche va de pair avec le choix d'une bonne robinetterie. Le choix du type de robinet ou de jet dépend de trois facteurs : température, amplitude et puissance du jet mais aussi économie d'eau.

Température

Vous aimez vous doucher à la bonne température. Ni trop chaude ni trop froide. Pour régler la bonne température, il existe trois types de robinets. Le premier est un robinet mélangeur à deux boutons dont un pour l'eau froide et l'autre pour l'eau chaude. En tournant les deux boutons, vous choisissez la bonne température.

Le deuxième est le robinet mitigeur doté d'une seule poignée qui permet de régler l'eau chaude et l'eau froide en même temps. Il fonctionne comme le robinet mélangeur à deux boutons, mais n'est pourvu que d'un(e) seul(e) bouton ou manette.
Et enfin, vous pouvez choisir la solution la plus simple et aussi la plus courante : le robinet mitigeur thermostatique. Grâce à un thermostat intégré, vous réglez la température souhaitée avec précision. Vous êtes ainsi certain d'avoir la température qui vous convient.

Amplitude et puissance du jet

Vous aimez un jet doux ou fort ? Vous adorez l'effet de la douche de pluie ? La colonne de douche vous plaît davantage ? En ce qui concerne la tête de douche, les options sont nombreuses.

  1. Tête de douche standard : un bon jet d'eau est important. Le jet de la tête de douche standard se règle le plus souvent à la main. Bien souvent, différents types de jet, comme le jet de massage, sont proposés.
  2. Douche de pluie : comme son nom l'indique, cette douche reproduit l'effet d'une pluie. La tête de douche est plus large qu'une tête de douche standard, mais ne consomme pas plus d'eau. Dans cette douche aussi, vous pouvez en général sélectionner le jet que vous aimez : puissant ou plus doux. Une douche de pluie est souvent combinée à une douche à main. Celle-ci permet de nettoyer facilement la douche ou de laver les enfants.
  3. Colonnes de douche : ces colonnes se composent d'une douche de tête, d'une douche à main et de jets latéraux et vous aspergent de tous côtés. Pour des jets latéraux puissants, il faut que l'alimentation en eau soit de force suffisante. Un inconvénient des colonnes de douche c'est qu'elles consomment beaucoup d'eau et d'énergie.

Il existe en outre d'innombrables 'gadgets'. Vous avez par exemple des robinets avec jet de massage réglable et même des douches hammam ou solaires. Pour garantir un fonctionnement optimal de votre robinetterie de douche, vous devez veiller à un bon système de détartrage. Il est donc capital de l'entretenir régulièrement !

Économie d'eau

Une tête de douche ordinaire consomme facilement 10 à 18 litres d'eau à la minute. En installant une tête de douche économique, vous consommez moins, car le débit est réduit, mais vous gardez le confort de la douche. Ainsi, une tête de douche économique ne consomme que 5 à 7 litres d'eau à la minute. Faites le calcul : vous économisez 5 à 13 litres à la minute !

En collaboration avec

Découvrez tous les partenaires

https://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/salle-de-bains/materiaux-de-salle-de-bains/comment-faire-les-bons-choix-pour-votre-douche/