livios logo

Voici le guide pour la douche à l’italienne de vos rêves

La douche de plain-pied ou la douche à l’italienne est de plus en plus présente dans nos salles de bains. Et la fin de la tendance n’est pas en vue. Au contraire. Lisez ici comment tirer le meilleur parti de votre douche en faisant les bons choix préalables. 

Une solution pour jeunes et pour vieux

Commençons par une leçon d’Histoire. Les douches à l’italienne viennent du secteur hôtelier. Leur popularité s’est ensuite étendue aux maisons privées. La tendance a commencé il y a dix ans. D’autant plus auprès de la génération des 50 ans et plus. Ceux-ci pensent à l’avenir. L’entrée de plain-pied ou l’absence de nivelé évitent les chutes et une plus grande douche permet d’obtenir plus facilement de l’aide quand c’est nécessaire.

Une douche à l’italienne, bien placée et entretenue, aura une durée de vie de 20 à 30 ans. Les quinze conseils suivants devraient vous l’assurer. 

Une douche à l’italienne, bien placée et entretenue, aura une durée de vie de 20 à 30 ans.

Photo Facq
  

Une paroi de 1,4 m est idéale pour protéger le sol de votre salle de bains des projections d’eau.


  

1. Evitez la paroi de douche trop courte

Les salles de bain sont de plus en plus petites. Les gens optent rapidement pour des douches à l’italienne plus petite. Mais une paroi de 1m ou 1m20 est trop courte pour protéger le sol de votre salle de bains des projections d’eau. Une paroi d’une longueur minimale de 1m40 est mieux. L’idéal est une paroi de 1m60. En termes de largeur, 90 cm est un bon standard. Plus ? C’est du luxe. Moins pourrait être inconfortable.

Conseil: Si vous voulez malgré tout une paroi minimaliste, il existe de nombreuses alternatives comme les parois escamotables. Leur salle de bains sera ainsi mieux protégée contre les projections d’eau.

2. Parois carrelées : réfléchissez deux fois

Les parois de verre en combinaison avec un bac de douche ou un plateau sont, pour les douches à l’italienne, le choix le plus populaire. Votre salle de bains gagne ainsi en espace et apparaît plus moderne. Les parois carrelées sont en perdition. C’est très joli, mais cela induit quelques problèmes: les problèmes d’étanchéité, de moisissure, sanitaires… Le problème réside dans les joints. Ils aspirent l’humidité et entraînent de la moisissure, voire des champignons derrière le carrelage. Le problème grandit de manière masquée.  

Les contours en silicone sont souvent nécessaires. Tous les cinq ans, pensez à retirer ces joints pour les remplacer par des nouveaux.

3. Décidez à temps la bonne place pour votre douche

Déplacer les arrivées d’eau: c'est un coût de quelques centaines d’euros que vous pouvez éviter en prenant les bonnes décisions à temps. Au mieux, vous aurez une vue sur l’impact de votre douche sur l’installation des tuyaux, les points d’eau et les évacuations.

4. Tub douche : optez pour la qualité

Les matériaux composites sont un choix très plus populaire pour les tubs douche et les plaques de douche. Ils existent en toutes formes et couleurs. Leur principal avantage est qu’ils peuvent s’intégrer au sol puisqu’il n’est pas question d’expansion ou de contraction. L’acrylique est moins cher. Les modèles les moins chers présentent parfois des fissures après un certain temps. En outre, c’est un matériau fort lisse, un inconvénient en combinaison avec de l’eau et du savon. Enfin, vous êtes limité en termes de couleurs, une seule option étant parfois à la clé.

Pareil pour l’acier qui peut être recouvert d’un émail coloré. Si, par malchance, vous y laissez tomber le pommeau de douche et que vous en cassez un morceau, vous pourriez très vite avoir des différences de couleurs. L’eau qui tombe sur une plaque en acier fait beaucoup de bruit, tant dans la salle de bains que dans les pièces en dessous. Le bois véritable et la pierre naturelle est beaucoup plus coûteuse et demande beaucoup plus d’entretien.

Les parois de verre en combinaison avec un bac de douche ou un plateau sont le choix le plus populaire.

Photo HÜPPE Belgium
  

Les matériaux composites sont, aujourd’hui, le choix le plus populaire pour les tubs douche et les plaques de douche.

Photo X²O salles de bains
  

5. D'abord le tub douche, puis les parois

Pour un bon drainage, il est important de d’abord placer le tub pour terminer par les parois, soit avec des carrelages ou avec des panneaux étanches. Il faut toujours prévoir une couche imperméable qui vient sur le plafonnage.

6. Deux entrées ? Attention !

La plupart des douches à l’italienne sont installées dans un coin de la salle de bains. Vous pouvez aussi opter pour une douche à l’italienne indépendante, par exemple à l’aide de parois de verre des deux côtés ou en créant un couloir avec deux entrées, avec un mur fixe. C’est très beau, mais vous perdez de la place et les éclaboussures se répandent sur deux fois plus de longueur. Un choix plus adapté aux grandes salles de bain. 

7. Protégez-vous des traces

Une douche au plafond avec chute d’eau et une douche de pluie fournissent beaucoup plus d’éclaboussures. Avec une paroi de 1m20, le sol de votre salle de bains sera rapidement humide et plein de traces.

8. Votre évacuation d'eau est-elle suffisante ?

Votre siphon vous protège des odeurs et se trouve directement sous l’évacuation. Une douche, c’est aussi de nombreuses pertes de cheveux, de mousse et bien d’autres choses encore. Par là, l’eau ne s’écoule pas toujours avec fluidité. En fonction de la pression d’eau et du modèle, votre douche consommera entre 9 et 12 litres d’eau par minute. En fonction du débit, vous devrez nettoyer régulièrement le siphon afin que celui-ci ne se bouche pas.

Pour un bon drainage, il est important de d’abord placer le tub pour terminer par les parois.

Photo Kaldewei
  

Une douche au plafond avec chute d’eau et une douche de pluie fournissent beaucoup plus d’éclaboussures.

Photo Van Marcke
  

9. La pente doit permettre à l'eau de s'evacuer

Même les tubs plats montrent une déclivité d’un centimètre par mètre afin que l’eau s’écoule facilement vers l’évacuation. C’est également vrai si le client veut travailler avec un sol carrelé. Dans ce dernier cas, il faut vérifier que le placeur apporte un soin particulier à respecter cette déclivité.

10. Assurez l'aeration de votre douche

Une bonne ventilation est importante dans une salle de bains afin d’éviter les problèmes d’humidité et la moisissure. Assurez-vous que la ventilation ne se trouve pas dans la douche même. Vous retirez ainsi l’air chaud et initiez un sentiment désagréable.

11. Vous sentez-vous bien avec du verre ?

Vous appréciez les parois de verre, mais craignez pour votre intimité ? Différentes finitions pourront résoudre le problème. Verre sablé, verre fantaisie avec des dessins ou une bande partielle de verre opaque couvrant les zones intimes. En termes d’entretien, il est conseillé, après chaque douche, de nettoyer le verre afin d’éviter les traces de calcaire. De nombreuses parois sont traitées contre le calcaire. Sur celles-ci, les gouttes d’eau coulent dix fois plus vite vers le bas, empêchant le calcaire de se fixer. 

12. Eclairage : optez pour le confort, mais sans tout dévoiler

L’éclairage est toujours un atout dans une douche, les deux experts en sont convaincus. Adoptez des appareils prévus à cet effet, comme des led waterproof ou des éclairages 12V. Si vous placez un éclairage dans la douche et qu’une des parois est en miroir, gardez à l’esprit que vous risquez d’en révéler plus que vous ne le voulez quand le reste de la salle de bains est dans le noir.

Même les tubs plats montrent une déclivité d’un centimètre par mètre afin que l’eau s’écoule facilement vers l’évacuation.


  

Vous appréciez les parois de verre, mais craignez pour votre intimité ? Différentes finitions pourront résoudre le problème en couvrant les zones intimes.

Photo HÜPPE Belgium
  

13. Rénovation et sol en bois : méfiance

Qu’en est-il en cas de rénovation ? Devez-vous tenir compte de certains obstacles ? Si vous avez un plancher en bois, assurez-vous de consolider sa stabilité. Avec un grand tub douche, les sols en bois travaillent et les joints entre le mur et le tub s’écartent plus rapidement. Avec des fuites d’eau comme conséquence.

14. De la baignoire vers une douche à l'italienne ? Pas de problème

Vous prévoyez d’installer une douche à l’italienne ? C’est relativement facile : les points d’eau sont disponibles et la surface proposée est optimale. En deux jours de temps, vous pouvez avoir une nouvelle salle de bains.

15. Tout passe-t-il par la porte ?

Il arrive parfois que la paroi de douche ne puisse pas entrer dans la salle de bains. Réfléchissez-y avec l’entreprise avec laquelle vous collaborerez. Il existe des solutions, mais la solution optimale demande de préparer le terrain. Les installateurs pourront y aller en douceur.


https://www.livios.be/fr/info-construction/finitions/salle-de-bains/materiaux-de-salle-de-bains/voici-le-guide-pour-la-douche-a-litalienne-de-vos-reves/